6 mars 2021

19 thoughts on “L’explosion des impôts sur les ménages depuis 2008 par les chiffres

  1. Excellente analyse mais on fait quand on sait et que l’on comprend…
    J’ai un article sur l’illusion fiscale qui explique pourquoi personne ne sait séparer le bon grain de l’ivraie.
    A bientôt Eric.

  2. Bonjout
    Merci pour ce beau travail. Il reste neanmoins un problème de raisonnement dans votre analyse : vous amalgamez tous les prélèvements sans etre en possibilité de discriminer selon les catégories de revenus. Cas typique : beaucoup de gilets jaunes ne paient pas l’impot Sur le revenu. Ce ne sont pas forcément les plus ponctionnés fiscalement qui sont dans la rue. Mais ils font sans doute partie des très nombreux sondés qui se disent solidaires du mouvement !
    Et bien sûr, pour ajouter a la complexité il faudrait adjoindre les chiffres des résultats de la redistribution sociale.
    Tout ça pour dire qu’une partie du mouvement ne se reduit sans doute pas a un ras le bol fiscal (qui est réel) mais depend autant d’une précarité salariale liée au travail a temps partiel subi, a la pression a la rémunération vers le seul smic.
    Merci encore pour vos éléments d’analyse qui contribuent à éclairer une partie du phénomène

  3. Merci pour ce magnifique travail. Le passage obscur au prélèvement à la source de l’IR dès le 1er Janvier prochain devrait ajouter un baril d’essence à l’incendie en cours.

    Ceux qui comme moi tentent d’y comprendre quelque chose en s’adressant à impotsgouv.fr, emails assortis de discussions au téléphone, se voient traités comme des ignares incapables de comprendre quoi que ce soit aux subtilités fiscales. Et si le calcul dit que le prélèvement est 15%, c’est comme ça,point barre, même si ce calcul fait doubler l’IR précédent! ….mais pourquoi vous inquiéter puisqu’on vous remboursera en cas de trop payé dit le fonctionnaire! On me retient trop tout de suite mais on me remboursera plus tard….peut-être!

  4. Je trouve très intéressant vos chiffres et merci pour cela. Mais j’aurais souhaité (si possible) voir étudier ces chiffres également ramené à l’individu… car je présume qu’une fluctuation significative du nombre des individus concernés par type d’impôt retenu et suivant les années peut modifier sensiblement les tendances observées… et cela aurait l’avantage de donner de la visibilité sur ce critère (nombre de personnes concernées).
    Merci par avance. Bien cordialement.

  5. Merci pour votre billet très intéressant et clair qui formalise le « ras-le-bol fiscal » perçu ou vécu par les classes moyennes.
    Il serait intéressant de citer la source sous chaque graphique plus un lien vers la source (open data).
    Par ailleurs, je me permets de suggérer un complément par deux analyses
    1°) pour les entrées, approcher par ménage « type », un croisement entre l’impôt sur le revenu et les tranches de revenus de référence. Cela se rapprocherait plus d’une certaine réalité perçue ou vécue..
    2°) pour les sorties, étudier le budget de l’état et la dépense publique. D’abord l’évolution (y a-t-il dérapage de la dépense publique ?) ensuite sa répartition (investissement/fonctionnement/remboursement dette). Une autre piste, plus délicate: le gaspillage me semble énorme dans certains organismes publics. Comment l’approcher. Cela est inacceptable des citoyens.
    Quelle transparence l’État se donne pour tous ces points (open data bis).
    Merci de nous avoir permis ce raisonnement.

    1. S’agissant des sources, elles proviennent toutes d’un retraitement des situations mensuelles du budget de l’État au 31 décembre de chaque année, et s’agissant de la CSG de la commission des comptes de la sécurité sociale.
      Puisque les chiffres ont été retraités par mes soins et que chaque graphique retraite au moins huit documents, il était difficile de mettre un lien hypertexte unique pour chaque document. En revanche, le lien générique vers le site où sont stockées ces données est proposé.

      1. Merci de votre réponse. Grâce à vous je découvre la source « situation mensuelle du budget de l’État ». https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/situation-mensuelle-du-budget-de-ltat/ -> Il s’agit malheureusement un document (format PDF) et non une donnée. N’y aurait il pas quelque chose de plus manipulable, classeur Excel(r) par exemple ou un tableau brut ? Si c’est bien une action de transparence de la part de l’État, ce n’est pas de l’open data !

  6. Merci pour cette analyse qui montre à quel point les gouvernements se succèdent ont appauvrit les français qui travaillent et qui aujourd’hui par leur révolte et colère crie leur désespoir
    La fiscalité pour un pays est primordiale mais la réduire à un matraquage systématique sur une frange de la population alors qu’une Élite se félicite de ces décisions économiques n’est plus de mise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.