Crainte de récession mondiale majeure: le capitalisme américain au bout d’un cycle

Faut-il craindre une récession mondiale majeure? Tout indique en tout cas que le capitalisme américain, malgré les efforts (les gesticulations diront certains) de Donald Trump, achève un cycle de son existence et se trouve désormais dans une forme d’impasse systémique. La réaction protectionniste assumée de Donald Trump pourrait avoir un impact cataclysmique pour le reste de l’économie mondiale. On se tiendra donc sur ses gardes pour éviter des déconvenues majeures à cause de l’orage qui s’annonce à l’horizon.

Plusieurs éléments laissent craindre que le capitalisme américain soit au bout d’un cycle. Poussée par les innovations et les valeurs technologiques, la croissance américaine vacille et montre d’importants signes d’effondrement systémique.

D’un point de vue “organique”, les géants numériques (les fameux GAFA) posent désormais, par leur taille, des problèmes majeurs à l’économie américaine elle-même. Cette démesure a conduit le département américain de la Justice à annoncer l’ouverture d’enquêtes contre chacun d’entre eux.

Parallèlement, la commission des Affaires judiciaires de la Chambre des représentants a annoncé avoir entamé une enquête bipartisane sur la concurrence sur les marchés numériques.

“Un petit nombre de plateformes dominantes et non régulées a des pouvoirs extraordinaires sur le commerce, la communication et l’information en ligne”, a expliqué la commission, sans citer nommément des entreprises.

Tout indique que les Etats-Unis vont commencer à se poser la question du démantèlement de ces fameux GAFA, comme nous l’avions indiqué depuis plusieurs semaines. Ces annonces n’ont pas été sans conséquences immédiates.

Le titre Apple est passé dans le rouge à Wall Street à la suite des informations de Reuters, perdant jusqu’à près de 3% avant de réduire ses pertes. Il cédait 0,9% à 173,50 dollars à 18h15 GMT.

La baisse était plus brutale pour Amazon et surtout Alphabet et Facebook, qui abandonnaient respectivement 4,46%, 6,49% et 7,33% au même moment, en raison des craintes liées à un éventuel durcissement de la réglementation encadrant leurs activités aux Etats-Unis.

Guerre commerciale et récession mondiale

Parallèlement, la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine prend mauvaise tournure. Le gouvernement chinois vient d’accuser les Etats-Unis d’être à l’origine du blocage des négociations entre les deux pays.

Alors que Huawei vient d’annoncer qu’il réduisait sa production de smartphones après les sanctions américaines qui le visent, le monde entier retient son souffle et la peur gagne les marchés sur les conséquences profondes de cette crise.

La concurrence entre les Etats-Unis et la Chine devient en tout cas un élément majeur des relations internationales, qui illustre le changement de modèle auquel les Etats-Unis seront progressivement contraints. Les économistes de Morgan Stanley parient en l’état sur une récession à l’automne compte tenu de la guerre douanière que les deux géants se livrent.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer