A Paris, Anne Hidalgo retrouve de l’espace grâce à Griveaux

Anne Hidalgo croit désormais en ses chances d’être réélue. La désignation du cataclysmique Benjamin Griveaux comme tête de liste de la République En Marche lui ouvre en effet un boulevard pour reconquérir l’opinion. De fait, les débuts de campagne du candidat marcheur sont un bien mauvais présage pour le scrutin de 2020.

Anne Hidalgo y croit à nouveau, et ses équipes se frottent les mains en suivant les premiers pas de Benjamin Griveaux comme candidat LREM. Après une procédure de nomination où la dynamique Villani a beaucoup inquiété l’hôtel de ville, le choix opaque et très autoritaire de Griveaux comme tête de liste a soudain ouvert l’horizon.

Non seulement, Cédric Villani n’a pas encore annoncé son ralliement à Griveaux et laisse toujours entendre qu’il pourrait présenter une candidature dissidente, mais les boules puantes commencent à tomber sur le parcours du candidat investi.

Ainsi, le Point a sorti un confidentiel relatant les propos injurieux que Griveaux tient sur ses rivaux marcheurs en privé. Entre “fils de p…” et “abruti”, les noms d’oiseaux ont fleuri. L’affaire est suffisamment grave pour que Griveaux ait appelé ceux-ci pour présenter ses excuses. Voilà qui commence bien! Le lendemain de cette très belle boule puante, le même Griveaux tenait son premier meeting de campagne, dont étaient absents tous ceux qu’il a insultés.

Dans la pratique, Anne Hidalgo ne pouvait rêver meilleure entrée en campagne pour la principale menace politique placée sur son chemin. Alors que la liste En Marche a flirté avec la majorité absolue dans des arrondissements imprenables par la gauche comme le XVIè arrondissement, une candidature Griveaux, beaucoup moins rassembleur que Villani, laisse espérer à Anne Hidalgo une majorité relative suffisante pour l’emporter l’an prochain, à condition de souquer ferme du côté des écologistes.

Nous parions que, si Griveaux n’est pas rapidement relevé de la tête de liste, Paris sera perdue pour la République En Marche.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer