L’extravagante campagne du Monde en faveur de l’Islam rigoriste

Mais pourquoi Le Monde soutient-il l’Islam rigoriste ? Sous la plume de Cécile Chambraud, le quotidien vespéral largement subventionné par l’Etat donne une présentation délibérément biaisée de la Marche du 10 novembre décriée à gauche comme à droite. On s’étonnera de ce soutien à peine voilé (sans jeu de mots…) à une manifestation dont l’ambiguïté fait polémique. A quel jeu joue Le Monde ?

Dans Le Monde, Cécile Chambraud n’y est pas allée avec le dos de la cuillère, en arrondissant les faits en faveur des salafistes qui ont piégé la gauche radicale avec leur marche contre l’islamophobie. Alors que la Préfecture de Police annonçait 6.500 manifestants, et que le cabinet Occurrence en dénombrait 13.000, Le Monde a titré:

Plus de 13 000 personnes marchent à Paris contre la stigmatisation des Français de confession musulmane

Le mot contesté d'”islamophobie” expurgé, le reste de l’article propose une vision étonnamment positive d’un événement où les cris d'”Allah est grand” ont été répétés à de nombreuses reprises. Le chapeau de l’article est à l’unisson de ce petit arrangement avec la réalité:

La manifestation de dimanche a dénoncé les actes antimusulmans, après avoir divisé la gauche et suscité les critiques du Rassemblement national.

Visiblement, Cécile Chambraud n’a pas entendu les critiques virulentes formulées à droite et à gauche contre cette manifestation, bien au-delà du seul Rassemblement National. Réussissant une véritable prouesse, la journaliste est parvenue à ne pas mentionner une seule fois la présence de salafistes et d’islamistes dans le comité d’organisation.

Sur ce point, on lira seulement:

La notion même d’« islamophobie » ainsi que l’identité de certains signataires de l’appel a conduit une partie de la gauche à ne pas s’y associer, au Parti socialiste (PS) ou au Parti radical de gauche (PRG), ou encore à relativiser leur soutien initial, comme le député européen Europe écologie – Les Verts (EELV) Yannick Jadot et le député La France insoumise (LFI) François Ruffin.

Cette présentation éthérée est seulement ponctuée par ces phrases énigmatiques:

En approche de la place de la République, Marwan Muhammad prend la parole, debout sur une camionnette. « Salam aleikoum. Ça veut dire que la paix soit sur vous, pas la peine d’envoyer la brigade antiradicalisation », explique-t-il, déclenchant les rires de la foule. Puis il fait répéter à plusieurs reprises aux manifestants « Allahou Akbar », car « on en a marre que les médias fassent passer cette expression pour une déclaration de guerre » – elle est notamment prononcée par les terroristes passant à l’action. « Nous sommes fiers d’être musulmans et fiers d’être citoyens français », lance-t-il encore.

Manifestement, Cécile Chambraud n’a pas trouvé grand chose à redire à cet appel à Allah… On s’étonnera de cette complaisance.

About Post Author

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer