25 octobre 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

Volot : le télétravail détruit la relation humaine dans l’entreprise et affaiblit le fait syndical

Le télétravail est-il la panacée d’un monde meilleur, comme le suggèrent de nombreuses déclarations qu’on lit de-ci de-là ? Jean-Claude Volot, grand patron d’industrie, a répondu à cette question avec son point de vue de chef d’entreprise. Selon lui, la mode du télétravail est une menace pour la production et l’industrie françaises. 

Le télétravail peut-il réellement remplacer le travail sur site, comme beaucoup semblent le suggérer ou le penser ? Jean-Claude Volot a souhaité rappeler combien ce mode d’organisation est inadapté au processus de production industriel. Une interview à ne pas manquer, que chacun pourra utilement compléter avec l’interview consacrée à la relocalisation et à la politique industrielle telle qu’elle est conçue par Bercy. 

Télétravail et destruction du lien social dans l’entreprise

Selon Jean-Claude Volot, le télétravail peut constituer une menace importante pour le lien social au coeur de l’entreprise. Comme il le souligne avec force, une grande partie de la vie sociale se construit dans une « bulle humide », celle de convivialité, dont la vie en entreprise fait partie. L’assèchement de cette bulle par des mesures de confinement permet d’entraver la propagation des virus, mais il brise également l’intensité de la relation humaine directe dans le processus de travail. 

Accessoirement, la distanciation sociale contribue aussi à affaiblir le fait syndical. Un point à ne pas oublier. 

Le rendez-vous de lundi prochain sera consacré au risque crédit pour les entreprises aujourd’hui. Si vous voulez tout savoir du principal risque qui menace notre économie, ne manquez pas cette interview.