Le débat s’envenime autour de l’avertissement lancé par l’armée à Macron

L'armée a lancé un sombre avertissement à Emmanuel Macron mercredi dernier, avec la publication dans Valeurs Actuelles d'une tribune incendiaire dénonçant le délitement du pays et appelant sans trop de formalités à un coup d'Etat militaire. Ce texte signifiant a suscité peu de réactions officielles et nourri peu de relais dans la presse subventionnée. Mais la discussion semble progressivement prendre forme.

Il est très rare que l’armée s’exprime « politiquement » en France, ce qui lui vaut le nom de « Grande Muette ». Le silence assourdissant qui a entouré la publication d’une tribune de hauts gradés dans Valeurs Actuelles la semaine dernière est donc d’autant plus surprenant. On peut se demander dans quelle mesure cette tribune n’est pas un avertissement à Emmanuel Macron en bonne et due forme. 

L’armée prône un coup d’Etat

Les hauts gradés signataires de ce texte, initialement paru sur le site Place Armes, n’y sont pas allés par quatre chemins. Après avoir dénoncé les différents délitements de notre pays, ils appellent à une réponse politique forte. Avec cet avertissement :

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

La menace est donc explicite. On notera avec étonnement que la réponse essentielle de l’exécutif a consisté à sortir un nouveau texte anti-terroriste en urgence. 

Marine Le Pen tente le ralliement

Dès vendredi dernier, Valeurs Actuelles publiait une lettre de Marine Le Pen proposant aux « vingt généraux » signataires de se rallier à elle. La présidente du Rassemblement National s’est présentée comme l’incarnation d’un projet contraire au délitement du pays. 

Les signataires ont réagi sèchement à l’appel du pied de Marine Le Pen, toujours sur le site Place Armes :

Il est pour le moins maladroit d’effectuer une opération de « racolage » pour des objectifs électoraux. Elle aurait pu simplement se dire en phase avec nos préoccupations. De plus, qu’elle se rassure, nous n’en resterons pas à de simples exhortations. Notre combat commence à peine, nous ne lâcherons rien tant que nous n’aurons pas atteint notre but : sauver notre pays de la destruction.

Manifestement, c’est pas gagné, la récupération, pour Marine Le Pen.

Florence Parly réagit par le mépris

Pour l’instant, seule au gouvernement Florence Parly, ministre des Armées, a pris soin de réagir à ce texte incendiaire. Elle a dénoncé une « politisation irresponsable » de l’armée, mais nul n’a compris si cette réaction visait la tribune elle-même, ou l’appel de Marine Le Pen. Pour le reste, c’est un silence radio qui en dit long sur l’enfermement de l’équipe Macron dans une bulle déconnectée de la réalité. 

On peut en effet penser que l’équipe au pouvoir consacre beaucoup de temps à la gestion du COVID, mais beaucoup moins aux questions régaliennes. De là à penser que la réalité du pays échappe désormais à Jean Castex et à sa fine équipe…

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

67 Commentaires

  1. Oui l’heure est grave. La France s’enfonce dans les abymes jour après jour.
    Il faut seulement espérer que ceux des militaires qui ont pour objectif d’arrêter la chute dans les abymes de la France seront capables de passer aux actes ! Ils seront soutenus et aidés par tous les patriotes dignes de ce nom !
    Il est en effet temps de virer le morveux arrogant qui organise la destruction du pays et qui fait que la France n’est plus du tout respectée, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur !

    • le « morveux arrogant  » est aux ordres de l’oligarchie capitaliste mondialiste qui « organise » le contrôle total et poursuit son but de soumettre les peuples !!! le chaos installé volontairement pour justifier la dictature permanente à l’exemple de la Chine , passe par l’affaiblissement l’essoufflement économique et moral des citoyens , … les forces de répression FDR ont étaient au contact des manifestants GJ l’entrainement et la démonstration de la violence avait pour but d’installer la peur combinée au virus corona arrivé bien à propos !!! dans un contexte ou le ras le bol des citoyens s’exprimait de plus en plus et mettait en péril le « système » organisé contrôlé dirigé par l’oligarchie capitaliste franc maçonne !!! l’armée à les moyens armes et effectifs encadrée par des officiers patriotes et conscients en phase avec la réalité du terrain sachant que l’action pour redresser le devenir de la nation ne peut être confié qu’aux seuls politiques élus ou technocrates cooptés ayant un dénominateur commun opportunisme égo narcissique soumis au NOM !!!

      • oui bien sur mais rien n’interdit a la France de ce positionner face aux autres pays , qui par la même vont ce manifester dans le bon sens et arrêter les mondialistes en tout genre !!!

        Aux Armes citoyens !!!!!!!
        _________________________!!!!!!!!!!!!_

      • @ michel didriche 26 avril 2021 à 12 h 22 min

        Je partage à 100% votre commentaire .
        Il faut virer même par la force tous ces corrompus, tous ces traîtres qui haïssent notre pays et leur faire payer tout le mal qu’ils font à la France et aux français patriotes !

    • Je suis d accord avec vous tous mais ci il vont de l avant je serais là avec eux pour défendre ce drapeau qui a énormément de valeures faites vite pour réussir la ou tout les gouvernements successifs on tous échoués.

  2. soulagée de voir que l’armée s’exprime enfin malgré son obligation de réserve. Le pays est dans une situation précaire où les banlieues s’enflamment à tour de rôle et où l’on peut craindre que des français, excédés de voir leurs voitures brûlées, leurs pompiers et leurs flics malmenés, réagissent avec violence… et ce serait l’embrasement. Il est plus que temps que le respect des lois ne s’applique pas qu’à ceux qui porte t mal leur masque.

  3. Bonjour . Votre dernière phrase est intéressante, à quel moment avez vous vu l’équipe de clampins dégénérés se préoccuper de l’avenir de ce pays . Pour toute cette clique de pompeux imbéciles la com remplace l’action depuis le début . Vu le niveau affiché on pourrait presque s’en réjouir, c’est seulement quand ils ne font rien qu’ils évitent les conneries, la gestion de la fausse crise sanitaire en est l’exemple « en live », ils ont réussi à la transformes en véritable catastrophe économique, sociale et politique . Qui dit mieux?

    • C’est ça, votre phrase résume bien la situation qui à son tour sous-tend une réalité bien occultée :
      « La gestion de la fausse crise sanitaire en est l’exemple, ils ont réussi à la transformer en véritable catastrophe économique, sociale et politique ».

  4. Ce n’est pas à Castex qu’échappe la réalité du pays mais au président lui-même qui dicte ses volontés. Le parlement n’est plus qu’un parlement croupion qui exécute sans broncher.
    Dans l’opposition, quelle qu’elle soit, ne se dresse aucun homme assez « couillu » – excusez le terme – et respectable pour prendre le pouvoir.
    Que nous reste-t-il sinon l’Armée. Au nom de tous ses hommes tués aux combats (souvent inutiles), je la respecte profondément.

  5. Il est grand temps que l’Armée intervienne afin de pouvoir établir d’abord un régime de salut public pour sauver la France du chaos, et ensuite organiser de nouvelles élections avec des personnes triées sur le volet et ayant incontestablement l’amour de leur patrie et du peuple susceptible de la composer,
    Évidemment, les personnes susceptibles de siéger aux différents postes devront être capables de maîtriser toutes les situations inhérentes à leur fonction. La tâche sera probablement longue, mais une bonne organisation devrait pouvoir aboutir à une sérénité retrouvée en France.

  6. Derrière les grands appels à l’honneur et au drapeau, la vérité est que les généraux sont des fonctionnaires comme les autres.
    Avec globalement les mêmes motivations, les mêmes méthodes, les mêmes faiblesses.
    Croire qu’une intervention de l’armée peut apporter de bons résultats est une chimère, démontré par une nombre incalculable d’expériences historiques.
    Je ne sais pas quelle est la solution , mais une participation de l’armée au gouvernement de ce pays est une catastrophe garantie.

    • Reprise d’un post dans VA :
      Ce n’est pas l’armée ou un quelconque « Grand Homme » qui sauvera la France. La Ve République, avec son État omnipotent, sa verticalité et sa concentration des pouvoirs dans les mains d’un « monarque républicain », a été conçue par et pour le général de Gaulle mais n’est plus adaptée à la société actuelle, émiettée et anxieuse de subir un nœud de défis où se côtoient la pression migratoire, la montée en puissance de la Chine, les problèmes écologiques, la paupérisation des classes moyennes, le séparatisme islamique, la radicalisation de la gauche, la révolution numérique, la conquête spatiale, etc.
      La démocratie directe et décentralisée suisse est bien mieux adaptée pour affronter une mondialisation devenue chaotique. La démocratie helvétique est composée d’une démocratie représentative décentralisée entre la commune, le canton et la nation, couplée parallèlement à une démocratie directe s’incarnant à travers trois types de référendum : le référendum obligatoire (notamment pour la ratification des traités internationaux), le référendum abrogatif (toute décision émanant des élus pouvant être annulée dans les six mois par un référendum d’initiative citoyenne) et le référendum d’initiative populaire portant sur tous les sujets. Les Suisses votent au minimum quatre fois par an pour des décisions allant de la construction d’une piscine municipale à la politique migratoire…
      La différence entre la France et la Suisse est béante : la première ne gère pas ses flux migratoires, subit des attaques terroristes, a une dette abyssale, un chômage de masse, les pires résultats scolaires de l’OCDE, une inflation fiscale et réglementaire, une administration pléthorique et inefficiente, alors que la seconde connaît le plein-emploi malgré des aides sociales généreuses et un SMIC à près de 4.000 euros, un système éducatif performant, une immigration mieux maîtrisée et des conditions sévères à la naturalisation, détient la dette la plus faible d’Europe et, surtout, une société plus apaisée puisque les individus, grâce au référendum, ne sentent pas le besoin de tout casser pour se faire entendre.

      • Juste un détail Pour relativiser la comparaison :
        France : 67,4 millions d’habitants, surface 673.501 km2
        Suisse : 8,6 millions d’habitants, surface 41.000 km2

        • Nous sommes en 2021: les techniques, les moyens d’information, de communication et les réseaux sociaux suppriment toutes les questions de surface ou de nombre d’habitants pour diriger un pays. Les notions d’espace temps ne comptent quasiment plus.

        • Merci à vous Anto, pour votre mise au point concernant ces sa….ies de Suisses ! Pour ma part 10 ans Ambulancier à la frontière Suisse, plusieurs interventions sur leurs territoire….pour défaut et carence de la Rega de Neuchatel !!!!! Maintenant de retour dans mon pays Breton du bout du monde, aucun respect pour le » Monde Suisse » ! ( qu’ils commencent par rendre le fric voler aux Juifs pendant la dernière guerre) ! Kenavo, « Kentoc’h Mervel ».

      • Je ne conteste pas le comparatif, évidemment peu flatteur pour la france (pratiquement tous le seraient), mais vous oubliez un point important : les multiples différences culturelles, car bien qu’une partie de nos cousins Suisses parle le français et aient beaucoup d’échanges avec nous, leur histoire est fort différente, leurs mœurs aussi que dire de leur culture du consensus paisible – en bref, c’est le piège classique de l’amalgame de deux pays pourtant très différents sur finalement peu d’éléments communs.
         
        Ne vous méprenez pas, je pense également que le meilleur modèle mondial actuel est celui de la Suisse, ne serait-ce qu’à cause de son collège fédéral et ses votations ayant force de loi, mais il nécessitera beaucoup d’aménagements pour pouvoir passer d’une mentalité du nord à celle d’un très flou nord-sud-est-ouest qui n’a finalement jamais vraiment su ce qu’il voulait (du moins dans le neurone commun et atrophié des poliotiques de tous bords.)
         
        Le collège fédéral étant de loin l’élément à même de… fédérer les français, à condition qu’ils acceptent de mettre un peu d’eau dans leur vin (ça changera des pesticides…)

      • La transfuge pantouflarde de la sncf (@ €52,000/mois, quand même ! Merde ! C’est nous qui paye !) rappelle à l’armée qu’elle a deux devoirs, neutralité et loyauté, mais cette truffe molle oublie juste un détail, c’est dû à la Nation, donc à tous ses habitants et pas uniquement aux corrompus sans cervelle qui s’en sont accaparé les manettes dans des con-ditions plus que glauques dans le seul but de la détruire par théologie imbécile (pléonasme une fois de plus made in france) et surtout, pour se remplir les poches.
         
        Il était temps que des gens ayant la tête sur les épaules et non dans le cul (des autres, pour certains) remettent certaines pendules à l’heure, mais je doute que la simple menace ait un réel effet, tellement les aimables esthètes qui n’arrêtent pas d’insulter les français sont hors-sol.
        Comme d’hab, Mouët-Hennessy.

      • à Oblabla, @ 26 avril à 11h59
        Très bien ! D’accord avec vous. Je ne suis pas suisse mais français. L’on devrait d’urgence s’inspirer de la Suisse. Depuis des années, je ne cesse de ‘faire l’article’ du modèle suisse, ce modèle concret et non théorique. La Suisse n’est pas dans l’ « Europe », ce qui est un gros avantage ! Je le rappelle tout le temps, l’organigramme de la Confédération Helvétique comporte implicitement l’application du Principe de Subsidiarité. Les décisions politiques partent du bas, d’abord des communes, puis des Cantons (26 États indépendants qui, des siècles durant, ont formé la Confédération Helvétique) puis enfin la Confédération comportant seulement d’une poignées de ministères (défense, monnaie, affaires étrangères, santé et quelques autres) n’ayant de pouvoir que dans leur strict domaine. La Suisse n’a pas de gouvernement à proprement parler. Quel soulagement ! Qu’est-ce qu’on attend pour nous en inspirer ?!

        • @Renaud
           
          Il manque un étage de taille à votre fusée : l’assemblée fédérale !
           
          Pour enfoncer le clou avec un parallèle qui rejoint ce que vous dites (cap’tain Kirk, un paradoxe euclidien à babord ! ;-p), rappelons zôssi que récemment, plusieurs groupes d’études sont venus d’un peu partout dans le monde scruter le système éducatif suisse, dont des zaméricains et des zofficiels français.
           
          Les américains ont analysé la globalité du système et tout spécialement passé du temps à décortiquer l’apprentissage et ses possibilités (qui feraient rêver en france) de reprise d’un cursus scolaire par la suite pratiquement n’importe quand dans sa vie professionnelle et sans le barrage d’un examen n’ayant rien à voir avec la choucroute, les français eux, ont survolé l’EPFL et… c’est tout, ce qui en dit long sur le retard mental de ceux-ci.

    • Désolé de vous contredire, Pinochet, dont on oublie de préciser en Socialie, lorsqu’on parle de son intervention qu’elle avait eu lieu suite à une tentative de détruire la démocratie chilienne de la part d’Allende, a plutôt été une réussite pour le pays . Après, que les habituelles pleureuses gauchistes incapables de voir que c’était leur propre bêtise qui était la cause de son arrivée aient voulu passer pour des victimes d’un dictateur « sanguinaire », obligatoirement sanguinaire puisqu’il leur bottait les fesses, n’a rien de surprenant . Cette racaille essait encore aujourd’hui de nous faire prendre le psychopathe Guevara pour un héros ami des peuples, alors, dire que l’armée n’a en aucun amenée de résultats probants me semble un peu hasardeux . Il serait aussi possible de se demander si les réformes de Pinochet auraient été conservées par ses successeurs s’il n’avait été qu’un dictateur . D’ailleurs, même s’il a quelquefois dépasser les limites de l’acceptable, ses soit disant victimes étaient pour la plupart de bon vieux fana-gauchos guère plus innocents que lui . Il a effectivement nettoyé d’une manière brutale le marigot mais si l’on écoute nos journaleux, dans leur grande impartialité, Pol Pot, Mao, Staline n’ont jamais été autant attaques que lui, il a pourtant joue « petits bras » en nombre de victimes par rapport à eux . Peut être n’était il pas dans le « camp du bien » . Tout ça pour dire qu’il est un peu facile de vouloir anticiper une action possible de la part de l’armée, une fois de plus, c’est la motivation réelle des intervenants qui est le seul aspect important et pourrait laisser entrevoir la direction qu’elle prendrait . Je ne crains pas, en tous cas beaucoup moins, ‘une reprise en main de l’état de droit par l’armée qu’un mandat renouvelé du salopart de l’Elysee qui se sentirait pousser des ailes .

      • Il y a bien entendu de tout dans l’histoire, mais la listes de généraux catastrophiques est longue, à toutes les époques et sur tous les continents.
        Sur-estimer les généraux est dangereux, car ils ne sont pas tous des génies, mais surtout parce que une fois en place, on ne peut plus les déloger.
        Et si vous les croyez tous bons, rappelez-vous la brochette Gamelin/Georges/Billotte/ Corap/Giraud/Huntziger/Pétain/Weygand et leur résultats en 1940.

        • Il n’est absolument pas question de faire de l’angélisme et il y a effectivement eu des résultats catastrophiques sous la gouvernance de régimes militaires . Mais, puisque vous parlez d’histoire, regardez de plus près et vous vous apercevrez que le pires régimes avaient pour origine des civils idéologisés . Si vous aviez prêté attention à ce que j’ai écrit vous vous seriez aperçu que je mettait en avant plus les motivations de leurs prise du pouvoir que le fait que ce soit des militaires . Quoi qu’il en soit, lorsque les situations deviennent catastrophiques il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit des bisounours qui puissent les résoudre . En plus, contrairement à nos polytocards les militaires savent déléguer et même si la verticalité du pouvoir existe, l’horizontalité de l’exécution est quasi obligatoire pour réussir . On aurait aimé que ce soit le cas depuis longtemps dans la vie politique en France, nous n’en serions pas là aujourd’hui .

      • L armée est au service de l état géré par des élus , ce sont nos impôts qui la paye , ce sont nos impôts qui payent leurs fusils .ok pour l armée au pouvoir ,a une condition que le meuble soit armé et qu il n existe pour loi sur celle du plus fort .

  7. Eric…Eric…Eric !
    Non! L’armée n’appelle pas à un coup d’Etat, elle est inquiète, elle sait que «in fine » on l’appellera au secours pour ce qui sera une sale besogne.
    J’ai vécu la bataille d’Alger en 1957. Je ne souhaite pas revoir cela. Dans de tels moments, tous les civils appellent l’armée tellement la violence est aveugle mais..l’abandonnent une fois la paix revenue.
    Notre armée est toujours d’accord pour le sacrifice ultime, cela s’appelle l’Honneur du soldat. Mais elle n’est pas là pour que les politiques la sacrifient par lâcheté.
    Elle en a trop vu depuis trop longtemps. Qu’on relise la déclaration du commandant Denoix de Saint-Marc lors de son procès après le soit disant putsch des Généraux.
    Le vrai putsch fait beaucoup de morts (tel celui de Franco).
    Pour un soldat, le don qu’il fait de sa vie n’est pas une « procédure » ou un «boulot».. Comprenne qui pourra (voudra) comme dirait Pompidou. Eh oui, ce sont des fonctionnaires…très particuliers.
    La solution pour notre pays n’est pas l’armée. D’ailleurs, cette dernière dans son immense majorité ne le pense pas. Elle reste en quelque sorte, la continuation de la politique pour paraphraser Clausewitz.

    • Pour confirmer une Verite Historique ignoree de l Amere Patrie pour des raisons idéologiques , et pas que de gauche, ( le RN n etant pas qualifié pour récupérer les uniformes ensanglantés de ces HOMMES D HONNEUR )

      **SACRIFICE DES PORTE-DRAPEAUX DE MOSTAGANEM:

      AUX CHAMPS POUR UN DRAPEAU

      Voici la mirifique et incroyable histoire du drapeau des Anciens Combattants de MOSTAGANEM.

      C’était un nommé TCHAM KOUIDER qui, à MOSTAGANEM, portait le drapeau aux cérémonies patriotiques, aux obsèques des camarades et à l’enterrement des soldats qui tombaient dans cette guerre qui n’avait pas de nom ni de loi.

      TCHAM KOUIDER ressentait bien tout l’honneur qui lui en revenait et n’aurait pour rien au monde consenti à se dessaisir de sa charge glorieuse.

      Lorsque le FLN le menaça de mort, il en rendit compte à son Président, tout simplement en bon soldat qu’il était, mais se regimba comme sous une offense, lorsqu’on lui proposa de le remplacer dans son honorifique emploi.

      Cela se passait vers la fin de l’année 1956.

      TCHAM KOUIDER fut abattu le 14 février 1957. Sa dépouille fut portée par ses camarades. On fit un discours.

      CAID METCHA qui le remplaça fut, à son tour, l’objet de menaces de mort.

      Il en rendit compte à son Président, et tout comme TCHAM KOUIDER, il refusa énergiquement de renoncer à ce qu’il considérait comme un honneur, si périlleux qu’il fût….

      Il fut abattu le 21 juin 1957.

      BENSEKRANE YAHIA conduisit le cortège jusqu’au cimetière aux stèles blanchies et, à son tour, il inclina le drapeau devant la tombe de son prédécesseur.

      Quelques jours plus tard, il fut lui-même menacé et lui non plus ne put accepter de se renier.

      Il porta le drapeau au cours des cérémonies du 14 juillet… il fut abattu le 8 août 1957.

      HENNOUNI BESSEGHIR devint le quatrième porte-drapeau de cette année. Il fut abattu le 5 octobre 1957.

      Les évènements prenaient alors une meilleure tournure et HADJGACHE, tout raide de l’honneur qui lui était fait, ne fut abattu que le 27 août 1958. C’était pourtant au temps où il semblait qu’on apercevait le sourire de la Paix et où soufflait un vent vivifiant d’espérance.

      BEY BAGDAD lui succéda. Il fut abattu le 14 juillet 1959.

      ADDAD fit comme ceux qui l’avaient précédé et, avec son humeur tranquille quant il fut menacé, il refusa calmement de céder le poste de confiance dont il était investi. Il fut abattu le 11 septembre 1959.

      Son camarade, RHAMOUNI LAKDAR releva la charge et, après tant d’autres, il fut abattu le 7 novembre 1960.

      Il se trouva des volontaires dans la section de MOSTAGANEN pour briguer encore l’emploi de porte-drapeau qui revint à BELARBI LARBI.

      Il advint que BELARBI LARBI n’en mourût pas.

      Il fut, suivant le mot administratif et blasphématoire, rapatrié. Il prit le bateau pour la France puisque la terre où il était né avait cessé d’être la France… Il emporta son drapeau…

      Il est le dixième porte-drapeau de sa section à avoir risqué sa vie pour l’honneur de porter le Drapeau. Je salue son drapeau, enroulé aujourd’hui dans sa gaine et si lourd du poids de tant d’âmes, de tant de foi et de tant d’amour de la France.

      Général VANUXEM

      • c’est drôle d’attendre de ponctionnaires, qui n’ont jamais rien foutu de leur vie et auxquel il faut toujours plus de milliards pour exister, pour sauver un pays qui n’est gangréné que par eux !!!
        la France est un vieux pays peuplé de vieux et de jeunes trop riches pour bouger. Seuls les arabes auront le courage de nous libérer de cette gangrène : AUCUN ponctionnaire ne m’a jamais aidé et encore moins protégé : je suis français et j’ai beaucoup plus confiance dans le courage des arabes pour nous protéger car nous crevons par le ponctionnaire, toutes les entreprises vous le diront surtout, quand , cambriolées elles ont appelé les gendarmes qui ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire !!!
        Depuis 45 AUCUN militaire n’a jamais fait montre du moindre courage !!!

  8. Devant ce probable défi, que peut faire cette si médiocre équipe au pouvoir? Attendre les instructions du parrain US qui aurait tout à perdre si la France retrouvait son indépendance. Ils se taisent car ils attendent les ordres.

  9. Édito un peu tendancieux, j’ai écouté FABRE-BERNADAC chez Bercoff ce midi, j’avais lu leur tribune il y a 4 jours, et je n’y n’ai pas retrouvé le suggéré de cet édito. Le Courrier à l’air de rouler pour poisson. Il risque de se noyer, un comble.

    • J’imagine assez Bernadac faisant le tour des radios pour appeler à un coup d’Etat militaire. Cela me paraît plausible. Et j’imagine assez que donner la parole à quelqu’un signifie forcément rouler pour lui. J’aime bien votre sens des nuances et des subtilités.

  10. oui bien sur mais rien n’interdit a la France de ce positionner face aux autres pays , qui par la même vont ce manifester dans le bon sens et arrêter les mondialistes en tout genre !!!

    Aux Armes citoyens !!!!!!!
    _________________________!!!!!!!!!!!!_

  11. Qu’on ait ou non entendu parler des théorèmes de Condorcet, Arrow et Gibbard-Satterthwaite, c’est plus ou moins manquer de sens critique élémentaire que de considérer comme rationnel et louable notre culte de ce qu’il est abusivement convenu d’appeler « la démocratie », le concept en lui-même – dont l’historicité est très mal connue – déjà et a fortiori son application quotidienne dans les « meilleurs » états considérés comme « démocratiques ». Nos médias sont pourtant quotidiennement emplis des tristes , voire horribles conséquences de ce culte grégaire.

    On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)  

    « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

    « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée » (J-P.M).

    Il faudrait obtenir la création par référendum d’une sophocratie politique avec, en co-présidence 3 femmes et 2 hommes ou l’inverse, élus et non rééligibles parmi des sages altruistes avec comme ministres des directeurs de grande administrations renouvelés un an après les présidentielles quinquénaleset un CESE repensé et amélioré comme parlement.

    Sacrée économie déjà . Mais que président, ministres , sénateurs et députés – insoumis inclus – se fassent harakiri c’est pas pour demain.

  12. Quel coup d’état militaire?
    Nulle part il n’en est question dans la tribune.
    Au contraire, les militaires signataires appellent à agir avant que la situation s’aggrave au point qu’on doive envoyer les armées au renfort des forces de l’ordre.

  13. Je n’apprécie pas le titre tendancieux de cet article. Pourquoi qualifier de « sombre avertissement » ce qui n’est qu’un cri d’alarme, bienvenu et légitime, de la part de ceux qui ont pour mission la défense de la patrie, fût-ce au péril de leur vie ?
    Où avez-vous vu une menace ? En quoi trouvez-vous excessif que nos militaires soient extrêmement inquiets pour la France ? Parce que les Français ne le sont pas ?
    Les mots ont un sens, attention à ne pas les déformer.
    L’auteur de la « Lettre Ouverte » que vous qualifiez de « tribune » et que des militaires de tous grades continuent de signer, était l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio le 18 avril ; je vous invite à le voir et à bien écouter ses propos : https://www.youtube.com/watch?v=u5o4W3b4TiU
    Il s’est aussi brièvement exprimé aujourd’hui, toujours chez André Bercoff.
    Je n’y ai entendu aucune menace !

  14. Peut-être qu’à l’Armée, il reste quelques hommes avec quelque chose dans la pantalon pour sauver la FRANCE et sortir Notre Pays des griffes du fossoyeur choupinet 1er ????
    Jeanne d’Arc ou Napoléon ont peut-être des héritiers …..
    La FRANCE a besoin d’un héros pour lui redonner un minimum de dignité après être tombée dans le gouffre où l’a entrainé l’usurpateur de l’Elysée …
    Marine Le Pen n’est pas à la hauteur et a montré son niveau d’incompétence et de mollesse (aucune opposition à macron et sourire aux envahisseurs !!!)
    Vive la FRANCE libérée !!!

  15. Quoiqu’il en soit l’heure est grave.
    Nous sommes en train de vivre une période qui fera date dans l’Histoire de France.
    Nous atteignons le point de rupture ! 2022 ou avant ?

  16. Comme d’hab, les truffes qui commentent sur les MSM n’ont pas lu la tribune, du moins ils ont principalement lu le titre et la liste des signataires. Savoir que la CGT, qui devrait un peu se rappeler ce que les cocos ont pu faire comme dégâts sur le territoire national lors des divers conflits (pour faire simple divers sabotages de l’activité), c’est quand même un bon foutage de gueule.

  17. Bonjour,
    Pourquoi nos militaires n’ouvrent pas une autre liste de signatures réservée aux citoyens qui veulent s’associer aux déclarations de l’Armée et la soutenir ?
    Aujourd’hui « militaire » n’est plus que membre d’un corps de métier : il n’y a plus de service national depuis longtemps, plus de statut militaire, plus d’appartenance à un corps d’armée dans la population civile, plus de réservistes.

  18. Merci à vous Anto, pour votre mise au point concernant ces sa….ies de Suisses ! Pour ma part 10 ans Ambulancier à la frontière Suisse, plusieurs interventions sur leurs territoire….pour défaut et carence de la Rega de Neuchatel !!!!! Maintenant de retour dans mon pays Breton du bout du monde, aucun respect pour le » Monde Suisse » ! ( qu’ils commencent par rendre le fric voler aux Juifs pendant la dernière guerre) ! Kenavo, « Kentoc’h Mervel ».

  19. Il est vrai que nous, simples citoyens on ne pas faire grand chose. Si l’armée s’en mêle, il y aura des millions de citoyens dans les rues pour la soutenir. Je ne pense pas que les policiers oseront le « flashball ».
    Vive La France libre, vive le FREXIT.

  20. La seule réponse à tout cela :
    Macron est d’origine musulmane.
    Son grand oncle Ali Al Macroni s’est battu énergiquement contre la France au sein du FLN

  21. ……………….Elle (Florence Parly) a dénoncé une « politisation irresponsable » de l’armée……….
    Je me demande si Florence Parly a réagi lorsque le syndicat de la magistrature en 2012 a appelé à voter Hollande et non Sarkozy?
    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-syndicat-de-la-magistrature-appelle-a-voter-contre-nicolas-sarkozy_1109108.html
    C’était vraiment une politisation inacceptable et donc un affaiblissement du système judiciaire, si vital pour une démocratie saine. Pourquoi les militaires à la retraite n’auraient-ils pas le droit d’exprimer leurs opinions?

  22. Je sais bien que tout Paris attendait le coup d’Etat du 18 Brumaire et aussi celui de Mai 58, mais, tout de même, le coup d’Etat annoncé dans les journaux, ça sonne un peu « Retenez moi ou je fais un malheur ».

    Pas très sérieux.

  23. Je suis surpris une fois encore par votre raccourci facile….
    Comment pouvez-vous faire l’amalgame entre l' »Armée » et cette bande de retraités sans gloire « en charentaises » ?
    Ces gens là ne sont absolument pas représentatifs des 200.000 militaires français et ils ne parlent en aucun cas au nom de l’Armée, laquelle comme toujours se contente d’assurer ses missions en silence, en France comme à l’étranger, au service de la nation, loin des vicissitudes de la politique.
    Quant au chef de file de cette pantalonnade neo-poujadiste, le général déchu Piquemal, son seul engagement opérationnel outre mer aura été le marathon de New-York, avant de finir en garde à vue en chaussettes à Calais pour avoir harangué les gendarmes au mégaphone …

    • Anto, enfin un macroniste qui se réveille !
      Vous, vous faites sûrement partie des soutiens de cette bande de « clowns plein de gloire » qui font couler le pays en Church’s et Louboutin, n’est-ce pas ?
      On sent que vous paniquez un peu ou au moins qu’un peu de bave coule des commissures de vos lèvres et vous seul pouvez croire que nous allons prendre pour vérité la caricature abjecte que vous faites de ces militaires qui ont servi la France et votre mensonge éhonté sur « l’engagement opérationnel » du Général PIQUEMAL ancien de la Légion, ancien Président de l’Union Nationale des Parachutistes.

      Mais Anto vous n’arrivez pas à la cheville de ces militaires et si le Général PIQUEMAL a été déchu, ça vous ne pouvez pas le comprendre, c’est parce qu’il est tout sauf une larve, c’est-à-dire tout le contraire de vous !

      Anto vous vous finirez en chaussettes, à poil et à quatre pattes… . avec les bons petits amis de votre cher « président » !

      • Ah et quels sont donc les états de service de votre héros de général en dehors d’avoir été président de l’UNP, association loi 1901 sans lien avec l’armée ?
        Sur quels théâtres d’opérations à t il donc servi ? Quelles sont ses décorations à part la médaille des sports et l’ordre de Malte ?

        • https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Piquemal
          Effectivement tout le monde pourra constater qu’il n’a reçu que la médaille des sports ! MDR !
          Anto soit vous avez une mauvaise vue, soit vous êtes de mauvaise foi. « La première se corrige, la seconde se combat ».
          Si la « fiche wikipedia » vous concernant mentionne que vous avez vous aussi reçu au moins la médaille des sports, merci d’en communiquer le lien. Je me ferai un plaisir alors de la comparer avec celle du Général que vous insultez.

          A toutes fins utiles Anto, parfois il vaut mieux se taire et passer pour un con, plutôt que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet !

          • Alors…
            comme vous le savez pour avoir longtemps servi dans l’armée, les ordres nationaux sont décernés aux officiers pour récompenser le déroulement de leur carrière. En schématisant, il a été reçu dans l’Ordre National du Mérite pour avoir réussi le concours d’entrée à l’École Spéciale Militaire puis dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur pour avoir réussi le concours de l’École de Guerre.
            La médaille de la jeunesse et des sports lui a été remise pour son action au profit de la course à pieds et l’ordre de Malte en remerciement d’un service rendu au Rwanda par des commandos parachutistes du 2ème REP à une période où le Général Colcomb était encore le commandant de la Légion Étrangère. Je n’ai jamais compris comment le Général Piquemal avait pu se laisser décorer à la place de son prédécesseur… mais c’est un autre débat.

            Le Général Piquemal a commis une faute impardonnable pour un officier lorsqu’il s’est adressé aux gendarmes de l’opération Poséidon : il a appelé des militaires en mission à la rébellion. Au mégaphone …
            Comment a t-il pu oser leur imposer la souffrance d’avoir face à eux un Général les appelant à la désobéissance ? Comment a t-il pu leur demander de baisser les armes, lui qui ne les a jamais levées ?

            On peut comprendre l’état d’esprit d’un Raoul Salan, engagé sur le front lors des deux guerres mondiales, de la guerre d’Indochine et de la guerre d’Algérie, blessé au combat et cité 17 fois pour ses actions d’éclat face à l’ennemi lorsqu’il s’engage dans le putsch d’Alger, on ne peut pas excuser l’attitude d’un Christian Piquemal dont le seul acte de gloire aura été son passé de marathonien.

            Ma fiche wikipedia ne mentionne pas que j’ai reçu la médaille des sports ? Et bien je l’ai eue.

      • Pendant que nous y sommes, vous savez donc que le Général Piquemal est chef de file d’un parti politique puisqu’il préside le « Cercle de citoyens patriotes » qui soutient les thèses habituelles de l’extrême droite.
        C’est une des raisons qui me poussent à affirmer qu’il n’est pas représentatif de l’armée puisqu’il s’exprime en son nom propre et en qualité de politicien.
        Et puisque vous faites allusion à l’UNP, (association civile de loi 1901, j’insiste), le Général d’armée Thierry Cambournac, président de l’Union nationale des parachutistes et successeur de Piquemal à ce poste, avait publié dès 2016 un communiqué sévère, mettant en garde ceux de ses membres qui seraient tentés de soutenir le général : « Je réitère avec vigueur que l’UNP n’est pas et ne sera pas partie prenante à ces événements, et qu’aucun de ses membres ne peut se prévaloir de son appartenance à l’UNP dans ces circonstances. ».
        Il en était de même à l’association des anciens parachutistes de la Légion étrangère, dont le président, le Général Rémy Gausserès, a précisé que Christian Piquemal a agi « à titre personnel ».

        • Anto, bon vous êtes un ancien militaire tout le monde le sait ou vous vous faites passer pour tel ok.
          Mais en France « l’extrême droite » c’est qui c’est quoi ?
          Peut-être que pour vous la droite c’est Estrosi, Jacob et cie et vous allez peut-être me répondre « l’extrême droite » c’est MLP, c’est ça ? Ah ! Ah ! MDR !
          Je pourrai vous dire que je suis alors moi d’extrême droite et ça ne me gênera pas !.
          Allez rigolons bien, il n’y a que ça de bon !

  24. même Parly n’a pas osé parler d’autre chose que d’irresponsabilité. Avez-vous lu le texte ? Il est parfaitement clair et ne laisse aucune place au doute quant aux intentions déclarées des signataires. Je m’interroge en revanche sur les vôtres .
    Vous mettriez vous à relayer du complotisme à la Mélenchon ou à la Martinez?
    Je vous invite par ailleurs à lire sur le site profession Gendarme la réponse apportée par d’autres hauts-gradés à la lettre ouverte de Fabre-Bernadac.
    Cela achève le constat et le complète opportunément.

  25. Il y a eu une seconde lettre ouverte avec seulement quelques signatures mais un texte moins grandiloquent.
    Il est ce jour sur le site Profession Gendarme

  26. Ne vous faites pas d’illusions : les généraux sont des technocrates en uniforme.

    Ils trouveront toujours de « bonnes » raisons de se coucher devant un gouvernement de plus en plus illégitime.

  27. @Anto / 28 avril 2021 à 9 h 48 min
    Bon Anto je baisse les armes, je ne peux rivaliser avec vous sur ce terrain là (je n’ai pas vos munitions) et laisse le « droit de réponse » au Général Piquemal lui-même compte tenu des critiques assez virulentes que vous exprimez ici sur sa personne et ses états de service.
    Je vous félicite par ailleurs sur le fait que vous ayez reçu vous aussi la médaille des sports.
    Et je pense que si vous avez une « fiche wikipedia » à votre nom c’est que vous êtes quelqu’un qui à une certaine renommée ou une renommée certaine et peut-être que celle-ci est liée également à votre service long dans l’armée.
    Mais bon nous n’en saurons pas plus.

    • Je n’ai pas de fiche Wikipédia, c’était une boutade.
      J’ai effectivement servi au cotés du Général Piquemal dans la Légion Étrangère, entre autres.
      Par dessus tout, je ne lui pardonnerai jamais d’avoir appelé des soldats à la désobéissance.

      Je ne remets pas en cause sa liberté d’expression dont bénéficient même les militaires et qui est un des fondements de notre démocratie.
      Je ne lui reconnais pas la légitimité de s’exprimer au nom de l’Armée, il ne représente que lui-même et son cercle d’amis. Vous aurez pu constater que je fait néanmoins référence à lui en l’appelant le Général Piquemal. Ce n’est pas un chef de guerre, ce n’est pas un chef charismatique, ce n’est pas un emblème de l’Armée, c’est un officier qui a fait une très belle carrière certes mais dans des fonctions plutôt administratives, avec même un passage au cabinet du premier ministre. Et au cas où vous l’ignoreriez, le Général commandant la Légion Étrangère n’exerce aucun commandement opérationnel, il est en fait une sorte de directeur des ressource humaines de la Légion. Les légionnaires sont placés sous les ordres des généraux commandant les brigades au sein desquelles sont insérés les régiments de Légion. Pour faire court, les légionnaires du 2ème REP sont placés via leur chef de corps sous le commandement du général commandant la 11ème brigade parachutiste, le général commandant la Légion Étrangère est chargé d’assurer la gestion de leur dossier administratif.

      Je suis assez fier de ma médaille des sports, merci, car je l’ai reçue pour mon action en qualité de moniteur de sport bénévole. Pour toutes les autres j’étais en service commandé, je n’en tire aucune gloire.

  28. Donc … après avoir fait le décompte il apparait au final que 18 militaires d’active ont signé cette fameuse tribune.
    Les autres sont tous à la retraite. La plupart, comme c’est le cas du Général radié Piquemal, sont à la retraite depuis 20 ou 30 ans.

    18 sur 200.000, cela ne justifiait certainement pas le titre « l’avertissement lancé par l’Armée ».

    L’Armée fait son devoir au service de la nation, sans faillir, et elle mérite qu’on le reconnaisse.

    • Anto vous ne voulez pas répondre à ma question du « 28 avril 2021 à 15 h 20 min »
      Allez, je vous la repose :
      Anto, bon vous êtes un ancien militaire tout le monde le sait ou vous vous faites passer pour tel ok.
      Mais en France « l’extrême droite » c’est qui c’est quoi ?
      Peut-être que pour vous la droite c’est Estrosi, Jacob et cie et vous allez peut-être me répondre que
      « l’extrême droite » c’est MLP, c’est ça ? Ah ! Ah ! MDR !
      Je pourrai vous dire alors que je suis moi d’extrême droite et ça ne me gênera pas !.
      Allez rigolons bien, il n’y a que ça de bon !

        • Oui, ça c’est ce que notre « grande (ré)éducation (inter)nationale marxiste » essaye de mettre dans le crâne des élèves depuis 1945 !

          Alors je suis content pour vous que vous ayez un président grand patriote parmi les patriotes !
          Ça réjouira tous les français(es) traité(es) d’illétré(es), de « rien », de « connards », de « réfractaires », et j’en passe ! Il a du en dire des choses encore plus insultantes sûrement !
          Il a un grand amour des siens ! « Ça crève les yeux » comme diraient les GJ !

          Anto vous êtes irrécupérable !
          Priez pour que ça dure longtemps pour vous.

          • Le Président de la République est un banquier, je n’ai jamais prétendu qu’il était un patriote. L’idée de comparer notre pays à une strat up me parait même répugnante.

            Mon seul propos sur ce blog consiste à dire que les signataires de la tribune ne sont pas représentatifs de l’armée d’active, n’en déplaise aux nostalgiques des bottes cloutées.
            Pendant que nous y sommes, il n’a y pas l' »Armée française » d’un point de vu organisationnel, il y a « les armées », dont le chef est … le Président de la République.
            Je suis navré pour les mythomanes, mais en dehors d’une incontournable minorité d’exaltés de quais de comptoir, personne dans l’Armée ne songe à organiser un poutche.
            Le soldat français du 21ème siècle ressemble au reste de la population, il a rejoint l’armée parce que le métier est intéressant, pas pour le vivre comme un sacerdoce. Il ne porte pas l’uniforme en dehors des heures de service, il ne vénère pas le Général De Gaulle, il ne chante pas du Jean-Pax, il ne connait pas la date de la bataille de Dien Bien Phu mais il peut citer tous les résultats des derniers mondiaux de football. Il est sportif, banché technologies modernes, il aime sortir et faire la fête et son premier souci lors d’un départ en opérations n’est pas de servir la gloire de l’Empire mais de s’assurer l’accès à une connexion wifi.
            Et dans 20% des cas, le soldat français du 21ème siècle est une jolie jeune femme.

  29. Eric,
    Je lis avec beaucoup d’intérêt vos articles sur des sujets économiques et financiers car leur fine analyse repose sur des sources bien documentées.
    Par contre, comme l’a commenté Faure, le 26 avril 2021, il me semble que cet article extrapole la situation, comporte des inexactitudes et ne reflète pas le texte et les intentions de ceux qui ont eu le courage de rédiger et signer cette lettre ouverte. Etant régulièrement témoins et au risque de leur peau en première ligne de faits et d’événements qui ne font pas forcément l’objet de la presse, les différents corps de l’armée ont adressé un signal d’alarme pour dénoncer la dérive de la société française. «Le pompier n’est pas responsable de l’incendie qu’il doit éteindre……….. et pourtant c’est lui qu’on le traite de pyromane »
    Diviser pour mieux régner est une technique perverse et destructrice.
    Dans l’attente de vos prochains articles,

      • Cher Eric, vous ne semblez pas non plus avoir pris connaissance de la nature des signataires parmi lesquels figurent en réalité bien peu de militaires…
        Une fois encore, les retraités sont des civils comme les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.