Blanquer annonce la vaccination obligatoire pour les enseignants

La vaccination obligatoire s'étendra-t-elle aux enseignants ? Cette mesure, qui serait logique, mais qui est difficile à imposer politiquement, semble annoncée par une mail envoyé par le ministre Blanquer à tous les personnels dans un message que nous reproduisons ci-dessous. Dans la pratique, il est trop probable que, dès septembre, l'Education Nationale soumettra ses personnels à une obligation vaccinale.

Vous retrouverez ici l’intégralité du message du ministre Blanquer aux personnalités de l’Education. Nous avons retranscrit en rouge le passage annonçant implicitement une obligation vaccinale à la rentrée, mesure politique qui provoquerait probablement un séisme dans les personnels concernés :

Mesdames, Messieurs les professeurs,

Mesdames, Messieurs les personnels de l’Éducation nationale,

 

Alors que cette année scolaire si particulière s’achève, j’ai souhaité par ce courrier vous adresser mes plus vifs remerciements pour votre engagement constant au service de vos classes. Il nous aura en effet de nouveau fallu, chacun dans son domaine, adapter nos pratiques, chercher des solutions inédites, conforter notre maîtrise de nouveaux outils, fédérer plus encore nos actions. L’objectif était clair et il a été accompli : ouvrir nos écoles pour le bien de tous les enfants et adolescents de France. Par votre implication, par votre professionnalisme, vous avez porté haut l’ambition et honoré les valeurs de notre École.

 

Notre Éducation nationale, la maison commune de notre République, a en ces temps parfois difficiles, démontré sa force collective. Elle s’est attachée à maintenir ses portes ouvertes, à garantir le fil continu des apprentissages, pour que chaque élève puisse ainsi, par le savoir et le partage, s’accomplir et construire son chemin : dans ce défi qui s’est imposé au monde, ayons conscience de cette force et de cet atout que nous avons donnés à notre pays. Tout cela, vos élèves et tous nos concitoyens, qui en cette crise sanitaire ont plus que jamais discerné l’importance de l’École, vous le doivent et vous méritez leur gratitude.

 

En cette année scolaire, nous avons consacré tous nos efforts à retisser le fil et à relancer la dynamique des apprentissages, à tous les niveaux de la scolarité. Je pense notamment :

  • à l’école primaire, à l’insistance sur l’acquisition des savoirs fondamentaux : ce travail a été efficace et bénéfique, comme l’ont montré les résultats des évaluations ;
  • au collège, à l’accompagnement renforcé des élèves, avec Devoirs faits et les heures supplémentaires d’aide que nous avons pu proposer ;
  • au lycée professionnel, à la recherche de solutions pour que les élèves acquièrent, malgré la situation, les compétences professionnelles de leur spécialité ; au lancement, également, de la nouvelle impulsion du chef d’œuvre et de plusieurs innovations ;
  • au lycée général et technologique, à la préparation des élèves aux épreuves anticipées de français et aux épreuves terminales de philosophie et du Grand oral, toutes maintenues pour garantir la valeur de l’examen et grâce à la forte implication de tous : professeurs, chefs d’établissement, inspecteurs. 

Toutes et tous, vous avez accompli, dans vos classes, dans vos écoles et vos établissements, un travail remarquable pour garantir une continuité inédite et plurielle.

 

En ce mois de juillet, un nouveau protocole sanitaire sera publié en lien avec les autorités de santé. Il reposera comme l’an dernier sur plusieurs scénarios évolutifs en fonction de la circulation du virus. C’est à la fin du mois d’août que nous pourrons établir le scénario retenu. En attendant, nous recommandons à tous les personnels ainsi qu’aux élèves de plus de douze ans de se faire vacciner tout au long de l’été afin de renforcer les conditions d’une rentrée réussie.

 

Par ce souci de chaque élève, vous avez montré la richesse, la réactivité et la créativité de ce ministère ; sa générosité et sa grandeur. Toutes ces qualités, qui se sont révélées comme jamais pendant cette crise, méritent d’être reconnues à leur juste part. Et elles ont commencé à l’être avec le Grenelle de l’éducation, qui a constitué un moment important de cette année scolaire : y ont été abordés tous les aspects de notre École, pour réaliser la transformation des relations humaines tant attendue au sein de notre ministère. J’ai présenté, le 26 mai dernier, les douze engagements issus de ces phases successives de réflexion collective, parmi lesquels certains visent à augmenter les rémunérations, à renforcer l’attractivité des métiers, à personnaliser la relation de chaque personnel avec l’institution, à renforcer les collectifs de travail. J’ai fixé une échéance pour la mise en œuvre de ces douze engagements : tous seront lancés avant janvier 2022. Vous en bénéficierez ainsi rapidement, ainsi que l’ensemble des personnels et des usagers de l’École.

 

Bien évidemment, à la prochaine rentrée, nous devrons tout particulièrement œuvrer à résorber les éventuelles difficultés ou les retards d’apprentissage constatés chez nos élèves. C’est pourquoi des moyens supplémentaires ont été décidés tant pour le dispositif Devoirs faits au collège que pour la constitution de petits groupes d’appui aux élèves les plus en difficulté au lycée. Nous devrons également développer et faire rayonner cette énergie commune dont nous avons fait preuve pendant la crise ; c’est tout le sens d’une des dimensions essentielles que j’ai signalées dans la circulaire de la rentrée scolaire 2021 récemment publiée et qui était un des principaux axes du Grenelle de l’éducation : une équipe éducative soudée.

 

Je souhaite vous faire part avec précision des changements envisagés pour le baccalauréat général et technologique à compter de la session 2022, tant ils sont importants pour le lycée mais aussi pour l’ensemble du système scolaire. Les projets de textes réglementaires intégrant ces ajustements ont été discutés en Conseil supérieur de l’éducation le jeudi 8 juillet. J’ai examiné les propositions débattues lors de cette réunion et, après analyse, décidé les ajustements suivants.

 

Tous visent à donner une nouvelle vitalité et un sens puissant au baccalauréat  : mieux préparer les élèves aux attentes de l’enseignement supérieur en associant de manière cohérente et efficace les deux modalités d’évaluation que sont le contrôle terminal et le contrôle continu tout en préservant l’équilibre en vigueur (40 coefficients pour le contrôle continu, 60 coefficients pour le contrôle terminal) et en renforçant l’esprit du nouveau baccalauréat, qui incite chaque élève à s’impliquer toute l’année dans ses apprentissages et préserve la dimension nationale et emblématique de l’examen.

Nous avons pris la décision de supprimer les évaluations communes, et ce d’abord par retour d’expérience : j’ai écouté ce que beaucoup ont dit sur le fait que la programmation de ces temps d’évaluation pesait trop lourdement sur la vie des établissements, l’organisation des enseignements et la progression des apprentissages. À leur place, un contrôle continu, réfléchi et organisé au sein de l’équipe, accompagné par les corps d’inspection, s’articulera plus souplement et plus efficacement avec la conduite des enseignements.

Nous en convenons tous, ce contrôle continu, à la fois pris en compte dans le cadre de la procédure Parcoursup et au baccalauréat, doit voir sa validité et son objectivité assurées : j’y vois là l’occasion inédite d’une réflexion collective sur les pratiques d’évaluation au lycée. L’institution s’engagera pour vous aider dans cette réflexion, par la production de ressources, par des formations dédiées, … Des temps banalisés en établissement seront spécifiquement consacrés à l’organisation et aux modalités de ce contrôle continu. Nous établirons ainsi ensemble un cadre national d’évaluation complet, garant d’une qualité reconnue, partagée et incontestable. Ce cadre ne sera pas une contrainte mais une protection, notamment à l’égard des pressions que beaucoup d’entre vous ont signalées de la part d’élèves et de leurs familles : vous pourrez vous y rapporter comme à une base sûre pour expliquer et justifier votre évaluation. Je ne doute pas par ailleurs que cette réflexion générale sur l’évaluation rejaillira sur d’autres domaines et permettra d’enrichir et d’approfondir la didactique et la pédagogie des disciplines.

 

J’ai également souhaité distinguer, dans ces modalités ajustées d’évaluation, l’enseignement moral et civique qui contribue tout particulièrement à l’acquisition des valeurs de la République et de la laïcité. Des efforts très importants seront du reste engagés à la rentrée scolaire prochaine, afin que nous tous puissions davantage porter cet enjeu absolument fondamental pour notre École : l’acquisition et le partage par tous les élèves des valeurs qui fondent notre projet républicain.

 

Enfin, dernier de ces ajustements, j’ai décidé de reconsidérer la place des enseignements optionnels dans la formation des élèves. Ils représentent en effet pour eux autant de chances d’enrichir leur parcours de formation, d’approfondir des apprentissages qui répondent à leurs goûts et à leur envie d’apprendre. C’est pourquoi leur évaluation sera renforcée au sein du baccalauréat, avec des coefficients supplémentaires qui reconnaîtront l’implication de l’élève dans le cadre du contrôle continu du cycle terminal ou de la classe terminale, ainsi que je l’ai proposé le jeudi 8 juillet au Conseil supérieur de l’éducation.

 

Ces dernières évolutions sont le fruit d’un engagement que j’avais pris : celui d’écouter les acteurs de terrain au cours des premières années de cette profonde réforme, afin d’ajuster chaque point dans le sens de la revalorisation du baccalauréat. J’ai procédé de même avec le lycée professionnel, grâce au travail de suivi du comité de suivi de la réforme de la voie professionnelle.

Ainsi adapté, le nouveau baccalauréat général et technologique gagnera en lisibilité, en simplicité et en robustesse. Il reconnaîtra davantage l’implication des élèves dans leurs apprentissages, que ce soit par un contrôle continu consolidé ou par la plus grande considération des enseignements optionnels qu’ils auront suivis. Il vous permettra de travailler sereinement avec vos classes et de vous engager dans une réflexion et une dynamique d’équipe nécessaires pour assurer le partage des pratiques d’évaluation. Exigeant et attentif à la progression de chacun, le baccalauréat pourra ainsi davantage et mieux encore préparer vos élèves aux exigences de l’enseignement supérieur. Il consacrera les efforts que nous fournissons tous pour les aider à construire leur projet d’avenir.

Chacun doit garder à l’esprit le sens de la réforme engagée : plus de liberté de choix, plus d’approfondissement, une meilleure préparation à ce qui suivra le baccalauréat général, technologique et professionnel dans la vie de l’élève. Le Grand oral a en quelque sorte cristallisé ces caractéristiques et l’on peut se réjouir de sa tenue malgré toutes les difficultés de la période écoulée.

 

Le temps arrive des congés estivaux et du repos, que je souhaite le meilleur et le plus revigorant possible à chacune et chacun d’entre vous. Vous pourrez ainsi vous ressourcer, auprès de vos proches, avec la certitude et la fierté d’avoir, plus que jamais et de concert avec tous les collègues de notre maison commune, contribué à l’avenir de notre pays. Je vous souhaite donc d’excellentes vacances et vous remercie pour tout le travail que vous avez accompli.

 

Je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les professeurs, Mesdames et Messieurs les personnels de l’Éducation nationale, à l’assurance de mon soutien et de ma confiance.

 

Jean-Michel BLANQUER

Ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports

 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

394 Shares:
33 commentaires
  1. Ça c’est une excellente nouvelle, car le droit de retrait de l’Éducation Nationale va gripper la coercition administrative. Si la mayonnaise ne prend pas avec les enseignants, le macronisme est mort et enterré.
    Cela va être un test, mais il y a encore beaucoup d ‘enseignants réfractaires à la vaccination.

    – Les sapeurs-pompiers on déjà donné leur fin de non recevoir à “ce” qui était encore un Président mais ne l’est plus parce qu’anticonstitutionnel dans sa démarche et son non respect de la loi ;
    – Les associations de restaurateurs sont en cours de refus du pass sanitaire ;
    – 40% des infirmiers dont déjà annoncé à leurs chefs de service qu’ils allaient démissionner dans les trois mois si l’obligation vaccinale était imposée ;

    Nous, comme des millions de Français, nous n’irons plus :
    – dans les grandes surfaces ;
    – dans les cinémas ;
    – dans les théâtres ;
    – dans les avions et les trains ;
    – dans les bibliothèques ;
    – dans les services publics ;
    – dans les piscines ;

    Nous vivrons en marge de la France pétainiste vaccinée, dans la Zone libre.

    Moi obligation ou pas, ni mes enfants ni moi ni ma femme ne nous ferons vacciner.
    J’aimerais bien voir ce que vont pouvoir nous objecter les proviseurs face aux textes de loi.
    Vont-ils nous dénoncer comme les juifs en 1942 ?

    Le texte de loi proposé par “ce” qui était encore le Président de la République avant ce lundi noir pour la France n’a aucune validité constitutionnelle. Il contrevient à l’essence même de notre Constitution.
    Il faut arrêter d’écouter ces fous.

    De ce simple fait, Emmanuel Macron n’est plus Président de la République française.
    Il est peut-être devenu chef de l’Empire macronien dictateur autoproclamé à vie, peut-être, mais Président de la République, c’est fini.
    Pour mériter ce titre, il faut respecter la Constitution française de 1958.
    Ce n’est plus le cas depuis cette annonce télévisée du lundi 12/07/2021 et ce texte de loi, qui sont des ruptures constitutionnelles fondamentales.

    1. Je plusseois du pouce bleu (argghhh, v’là que j’me mets à jacter comme les d’jeuns.)
       
      Sinon, F. di Vizio a fait une autre vidéo hier dans laquelle il dit exactement la même chose, que s’il le faut, nous créerons notre propre société en marge de la leur.
       
      Un truc m’interpelle toutefois, c’est tellement écrit avec les pieds et dans un français approximatif (on y retrouve les mêmes tournures que dans le Dalloz fiscal, c’est dire) que je me demande si ça n’est pas un coup de bluff, vu que ça contrevient pratiquement à tout, droits de l’Homme et du citoyen, directive européenne, lois françaises, lois administratives – auquel ça aura malheureusement fonctionné, puisque 3M de mougeons se sont immédiatement précipités pour prendre RDV sans que le texte n’ait été voté (oupas) ni que le décret soit publié (oupas.)

      1. Je dis partout que « Dieu est parmi nous » a tenté un coup de bluff en faisant « tapis » comme le méchant dans Casino Royal.

        Sauf que s’il perd, c’est aussi « TaPIs », celui du TPI !

        L’histoire des gros sous de l’UE et des montants de corruption octroyés aux signataires des contrats Covid-19 (opacifiés sur les contrats papiers officiels => rétro commissions occultes en centaines de millions d’€) est peut être la cause de cette surpression chez la plus grosse planète gazeuse du système (solaire) en marche.

        Il y a peut-être « chantage à la divulgation de clauses de contrats opaques » pour que la pression soit montée ainsi d’un cran, ce qui mettrait « Dieu est parmi nous » devant les tribunaux de la planète entière, et chez nous le PNF et la Cour de Justice de la République : corruption et criminalité font souvent très bon ménage.

        https://www.usinenouvelle.com/article/les-cinq-raisons-qui-expliquent-pourquoi-pfizer-pourrait-faire-grimper-le-prix-de-son-vaccin-anti-covid.N1083764

        Par exemple, le Pfizer est vendu dorénavant par le laboratoire €19.50. Si je calcule bien, 3 millions de vaccinés (x2 doses) ça fait 117 millions d »€ dans les caisses de Pfizer !

        « Affaire juteuse ! » se frotte les mains le board !
        Comme la négociation se fait sans doute à travers la Banque d’Edmond ou annexes dont « Dieu est parmi nous » était le petit génie, quel serait donc le % de sa commission sur la vente versé sur compte offshore à N° ?

        – Mais, quelle honte, comment osez-vous, il est le Président !
        – Parce que vous croyez que depuis qu’il loge au 55, il ne reçoit plus de dividendes des anciennes commissions de chez Edmond sur les contrats passés, qu’il a coupé les ponts ? J’ai beau essayer…

        Souvent la mafia met la pression sur une petite main politique qui fait souvent un discours assez ubuesque… Que cela cache-t-il ? A-t’il une menace de mort sur ses proches, une menace de main coupée, d’œil arraché ?

        1. “Sauf que s’il perd, c’est aussi « TaPIs », celui du TPI !”
           
          Le diable vous entende et vienne récupérer son poulain au plus vite.
           
          Pour la pression, c’est ce que j’ai toujours pensé, à cause de ses revenus (+€3M) qu’il aurait soi-disant intégralement dépensé – je vois plutôt son pognon travailler là où ne tond pas les investisseurs et ça, c’est un moyen de pression non-seulement imparable mais qui est en plus un classique de la prise d’ascendant sur un gugus dans certains milieux.

    2. “Moi obligation ou pas, ni mes enfants ni moi ni ma femme ne nous ferons vacciner.”

      Pareil pour nous, j’étudie toutes les stratégies possibles, depuis le 25 mai.

      J’ai du mal à me concentrer dans mon boulot. Mais je rassure le peu de collègues, qui luttent. Je les encourage. Le nombre fera la force.

      Mais j’ai quand même des doutes.
      Il y a quelques années, j’ai assisté à un rachat d’entreprise.
      J’ai été abasourdi, par la soumission extrêmement rapide du personnel. J’étais dans l’encadrement avant et après. Quand les nouveaux propriaitaires ont dit, ce qu’ils allaient faire, je me suis dit, ils sont foutus. En 1 an, ils y sont arrivés (quand le navire coulait, on a demandé des choses, qui étaient alors impossible pour sauver l’entreprise).

      Les gens ont la force avec eux, mais ils ne le savent pas. La démagogie gauchiste a discrédité la résistance pour les causes justes. Faire la grève pour avoir 2 minutes de pauses supplémentaires, ça ne sert à rien.
      J’attends sur le sujet de la vaccination les syndicats, mais je n’ai pas confiance en eux (j’espère me tromper).

      J’ai été viré du site au bout d’un an, pourtant, d’un naturel discret, je laissais trop transparaître mon absence de soumission totale.

      J’ai été repris par un autre site. J’ai vieilli et donc me laisse encore moins faire.
      Quand la phobie sécuritaire est arrivée juste après, j’ai été nommé responsable de la sécurité, mais je n’étais pas très zélé. Je me suis dit :”çà pue”. Je suis quelqu’un d’un naturel prudent et j’ai un peu de mal avec les injonctions sécuritaires pour autrui. Quand on ne peut plus accepté la moindre égratignure, la suite logique, c’est de ne plus accepter la maladie. Mais çà devient de l’utopie, ou un contrôle total de la population concernée. Je ne suis donc pas étonné, de ce qui arrive.

      Je pris de tout mon cœur, pour que les gens aient la force de résister.

      Je finirai par Thomas Jefferson:

      « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

      1. C’est aussi attribué à Benjamin Franklin, qui croire ?
         
        Il a aussi (oupas) dit ça :
         
        “Se révolter contre la tyrannie, c’est obéir à Dieu.”
         
        “Une petite rébellion de temps en temps, c’est comme un orage qui purifie l’atmosphère.”
         
        “Le peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté.”
         
        et pour finir, celle que beaucoup de nos compatriotes devraient méditer très très longuement : “Le prix de la liberté c’est la vigilance éternelle.”

        1. « Le prix de la liberté c’est la vigilance éternelle »

          C’est ce que me dit ma mère, qui a eu 9 ans en 1945, mes deux grands-pères dans un réseau. Elle me répète souvent, elle qui n’a plus la force de se battre vu son âge, m’écoutant et me voyant m’agiter et m’égosiller contre ce qui nous arrive « La liberté est un combat perpétuel ».

          La meilleure vidéo de ce jour et de tous nos temps brouillés, lors du 14 juillet 2021, l’un des rares élus qui ont encore du bon sens et un franc parler comme le maire de Villeneuve Loubet (06) Lionel Lluca, @lionnelluca06, qui est contre la #DictatureEnMarche #PassSanitaire #PassDeLaHonte

          https://twitter.com/LE_GENERAL__OFF/status/1415776443221618691?s=08
          Vidéo intégrale : https://www.facebook.com/ville.villeneuve.loubet/videos/336839411262643/

          1. C’est qu’il faut lancer d’ores et déjà, au lieu d’aller se faire bêtement mutiler dans les rues, puisque les GJ nous ont prouvé que c’était totalement vain. Les préceptes de résistance passive de Hans Van Dach (“total resistance”, disponible seulement en anglais et seulement sur mamazone) sont les bons (Ex : “si vous-êtes femme de chambre, repassez leurs vêtements à la température maximale, le tissu lâchera plus rapidement”, etc), par exemple en noyant toutes les administrations sous des tonnes de questions débiles, mais correctement formulées, en ne se rendant à aucun prix dans les lieux sujets à l’étoile jaune de la piquouze, en ne consommant que ce qui est strictement nécessaire à la famille (ce qui devrait d’ailleurs être la règle), etc.
             
            Ça peut paraître futile vu de loin, mais empilez le mille-feuille (chacun son tour) de ne serait-ce que 5M de français faisant ça et les choses deviennent très rapidement invivables pour eux.

  2. Je souscris à cent pour cent au commentaire de François Servenière, et suis persuadé que les personnels de l’Education nationale feront front contre le projet de vaccination obligatoire .
    La rentrée sera chaude.

    1. Oh que non. Les enseignants sont quasiment tous vaccinés. Il n’y a pas plus solidaires du gouvernement Macron que les enseignants. Je sais de quoi je parle, sur un collège de 40 professeurs nous étions deux à ne pas l’être. Comment le sais-je? Parce que qu’ils le disent , le publient, se congratulent et méprisent ceux qui ne sont pas vaccinés.
      Il n’y a pas plus lâches que ces gens-là, malgré leurs diplômes, leur “culture”, ils ont peur, regardent BFMTV , ne cherchent pas , ne se renseignent pas et suivent le mouvement.
      Ils ne bougeront pas et Blanquer le sait. Ce sont les élèves qu’il faut protéger. Seuls les parents pourront le faire.
      L’institution est aux ordres et donc malveillante. Elle vaccinera sans se poser de question.
      Il faut se battre, maintenant.
      Merci au courrier des stratèges d’avoir diffuser le mail de Blanquer que peu de concernés lisent intégralement.

      1. J’ai bien peur que C66 ait raison. Dans mon établissement également, une très grande majorité des enseignants et personnels était vaccinée dès la mi juin: 38 sur 42…Les mails et autres injonctions ou raisons personnelles ont eu raison de leur raison. Les profs ont été les premiers à courir vers l’injection, les personnels (cantine et entretien) ont été “poussés” dans le dos alors qu’ils étaient récalcitrants. Chantage…
        Je résisterai, mais nous serons peu à le faire. Quant aux syndicats des enseignants, ils sont pour la vaccination depuis le début, ils ont réclamé d’un bel ensemble que nous soyons prioritaires pour la vaccination des mars, ils ne vont pas nous défendre a la rentrée. Je n’y crois pas une minute. Il ne restera que la démission, et nous verrons comment les lycées tourneront avec quelques profs partis ou virés sans remplacants.

        1. Sûrement pas démission, ce serait leur faire trop plaisir ! Arrêt maladie pour burn out, dépression, ça fonctionne très bien, je le fais depuis 1an et demi…et pas d’obligation vacsinale puisqu’on n’est pas au contact du public en restant à la maison.
          En revanche, même si j’avais évidemment songé à cette obligation déjà en mars 2020 car j’avais proposé un sondage sur les stylos rouges à l’époque et on m’avait bien rit au nez, bref, je ne doute pas que ce gouvernement de satan puisse la mettre en place, pour autant dans le courrier diffusé ci dessus, je ne vois aucune menace ni injonction donc attention au courrier des strateges avec son titre raccoleur, vous jouez au même jeu que les merdias qu’on dénonce !

      2. Je partage votre avis. Je suis également professeur des écoles et mes collègues ont tous fini par se faire vacciner “pour prendre l’avion”, “parce que je suis personne à risque”, “parce qu’on va tous mourir” (j’exagère à peine, ces imbéciles ne font pas la différence entre Ebola & Grippette-19 dont le taux de contamination avec symptôme est proche de zéro). Je refuse de me faire vacciner, je refuse de me faire tester depuis le début pour rejeter le pass-sanitaire, ce dispositif coercitif et intrusif qui viole le secret médical & marque une rupture d’égalité des droits entre citoyens. Je refuse cette manipulation par la peur qui nous a conduit à vivre avec des restrictions injustifiées : attestation de déplacement dans un périmètre de 1 km, confinementS, couvre-feu, fermeture injustifiée des écoles, fermeture honteuse des commerces “non-essentiels”, port du masque inutile surtout chez nos jeunes élèves. Nous sommes dans une dictature sanitaire, il est désormais inutile de prendre des pincettes pour décrire ce que nous vivons. Le pire, c’est de voir ces andouilles vaccinés et soumis à ce gouvernement néo-maoiste nous prendre de haut alors qu’ils n’ont JAMAIS consulté les chiffres communiqués par Santé Publique France. Par exemple, sur l’année 2020 : 10 morts covid sur environ 16 millions de jeunes de moins de 20 ans (taux de mortalité 0.00006% !!!), 61 morts chez les moins de 45 ans, age moyen des victimes (82-85 ans suivant les sources). Nous sommes très loin de la dangerosité d’Ebola dont le taux de mortalité oscillait entre 25 et 90% suivant les régions ! Sans parler des faux-morts covid : ceux qui seraient de toute façon morts de la grippe ou d’autres choses en raison de leur age avancé et de leur état de santé (13 000 selon une enquête de l’Institut National des Études Démographiques), les cancéreux en phase terminale testés positifs quelques jours avant de mourir. Sans parler de ceux qui ont occupé des lits en réa pour recevoir 3-4 litres d’oxygène (ma tante, cancer stade 4 a reçu son oxygène à domicile dans ses derniers mois avec nous !). Un lit occupé en réa, c’est un lit préservé et un budget préservé pour le service (la fameuse “prime-covid”). Ceux qui acceptent le pass-sanitaire sont murs pour le crédit social chinois & vidéo-surveillance avec logiciel de reconnaissance faciale. Et demain, vous verrez que nos dirigeants politiques instrumentaliseront le “réchauffement climatique” pour faire reculer notre liberté de circulation, nos habitudes alimentaires (l’élevage pollue braves gens, on va taxer la viande), le confort de nos logements (il faudra moins se chauffer pour moins consommer d’énergie, sinon gare à la facture de l’électricité “durable”). Nos dirigeants n’ont plus aucune limite, ils piétinent nos fondements républicains et mentent comme des arracheurs de dents.

        1. Parfaitement d’accord, moi je n’ai pas voulu assister à tout ça, surtout la muselière aux enfants donc arrêt maladie depuis 1an et je continuerai jusqu’à épuisement de mes droits puis démission s’il faut en arriver là !

      3. Entièrement d’accord, deux mois plus tard, nous ne sommes plus que 4 sur 22 à ne pas être vaccinés dans mon groupe scolaire mais on ne rase pas les murs. L’acceptation sans broncher des masques obligatoires pour eux-mêmes et surtout pour les élèves était déjà un signe avant-coureur de l’entier dévouement des profs à la macronie. En effet, les élèves sont en danger dans ce que je n’ose plus appeler une institution, car ce mot renvoie à quelque chose de vénérable alors que l’Education Nationale est méprisable, à l’image de celui qui la conduit vers le gouffre. Protégez, protégeons nos enfants, c’est notre seul devoir.

    2. A Ange et C66…

      Il est fort possible que mon rêve date de 1914, quand les professeurs étaient les hussards de la République et les plus patriotes qui soient… Là, si vous confirmez ce conformisme des Insoumis de l’EducNat sur la vaccination covid, on a sans doute hérité avec le Plan Langevin-Wallon (1947) – l’Éducation Nationale étant la 2ème entreprise mondiale juste derrière l’Armée Populaire de Chine en terme de nombre de d’employés – des plus beaux moutons du panurgisme soviétiforme.

      Pas étonnant qu’il faille refaire régulièrement les cours le soir à nos enfants, déboussolés par une idéologie abominable imprimée dans leurs livres scolaires offficiels. Ainsi, récemment, mon fils a cloué le bec à l’un de ses copains fils de prof qui le baratinait sur le “Réchauffement Climatique d’Origine Anthropique” en lui répondant qu’à l’époque des dinosaures, le CO2 étant à 350% supérieur à aujourd’hui, les particules dans l’air à 4.000 ppm (en 2021, 380 ppm) ; de même en lui rappelant que le niveau de la mer en 20.000 BP était à -125 mètres au-dessous de l’actuel…

      Que la température terrestre n’a donc jamais été stable, ce bien avant l’avènement de l’humanité.

      Si on écoutait le programme de l’EducNat aujourd’hui, complètement envahi par le Lyssenkisme ambiant du GIEC, nos enfants seraient à l’âge adulte d’un niveau BC-10 dans 20 ans.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Langevin-Wallon

      Qu’est-ce- qu’on peut garder en France ?
      Le terroir.
      La science ?
      Faut voir.

  3. Le droit de retrait consiste en la possibilité offerte à tout agent de quitter son poste de travail dans les circonstances suivantes :

    Il a un motif raisonnable de penser qu’il se trouve exposé à un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé
    Et/ou il constate une défectuosité dans les systèmes de protection.

    Ca ne me parait pas possible

  4. Cette info sur VK
    quelle opinion ?
    La COUR SUPRÊME des États-Unis a statué, les vaccinés du MONDE entier sont considérés comme brevetés selon la loi américaine, ils ne sont plus des êtres humains.

    Par le biais d’une vaccination ADN ou ARN modifiée par le GEN, ils sont PROPRIÉTAIRES du titulaire du brevet de la vaccination modifiée par le GEN,
    parce qu’ils ont leur propre génome et ne sont plus “humains” mais “transhumains”, donc ils ne sont plus
    plus d’êtres humains et tous les droits de l’homme sont ainsi éliminés.
    Il s’applique dans le monde entier, – les brevets sont soumis aux lois des Etats-Unis.

    Depuis 2013, tous les vaccinés génétiquement modifiés et à ARNm sont légalement transhumains et légalement identifiés comme tels et ne bénéficient d’aucun droit de l’homme ni d’aucun autre droit d’un État, et il faut considérer que cela s’applique dans le monde entier,
    pour les brevets du GENE-POISONED sont HOME aux USA. et donc la juridiction et la législation

    SOURCE de la décision de la COUR SUPRÊME des États-Unis.
    PDF ICI 👇
    ( https://www.supremecourt.gov/opinions/12pdf/12-398_1b..

    1. Il a sauté, sans doute est-il encore trop tôt pour tenter d’imposer cette horreur sans nom, de plus, ça sera plus facile et lucratif pour eux quand une majorité de gens se seront fait piquer…
      Ça me rappelle un vieux roman de SF, où les gens perdaient tous leurs droits civiques à cause d’un truc comme ça, mais impossible de me rappeler titre et auteur.

  5. Je crains fort que vous ayez raison C66, j’en connais quelques uns qui comme vous dîtes affichent systématiquement des airs supérieurs sur quelque sujet que ce soit et surtout sur ceux qu’ils ne connaissent absolument pas. Ils sont professeurs et détiennent la connaissance, le savoir, vous comprenez, et ça, c’est le must..! Enfin, pour eux, bien sûr , mais comme vous dîtes, en réalité, quand il s’agit d’affronter les vrais gros problèmes de la vie qui vous tombent dessus parfois, les airs supérieurs se liquéfient rapidos…enfin, heureusement il y a toujours quelques brebis galeuses parmi les moutons,..c’est la vie

  6. article de la commission européenne
    https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwiIncW9weXxAhWpy4UKHXZlB5MQFnoECAcQAA&url=https%3A%2F%2Fwww.senat.fr%2Ffileadmin%2FFichiers%2FImages%2Fcommission%2Faffaires_europeennes%2FAPCE%2Fdivers%2F2021_01_Textes_Adoptes_1re_partie_session.pdf&usg=AOvVaw0zNGaB7GrzSXj58mnvMfrq
    Page 29

    article 7.3.1 pas d’obligation , de pression à la vaccination

    7.3.2. de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir étévacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ;

    Plainte déposée à la cour pénale internationale contre la France et ses dirigeants pour crimes contre l’humanité dans le cadre du Covid

    https://www.profession-gendarme.com/covid-plainte-deposee-contre-la-france-devant-la-cour-penale-internationale-pour-crime-contre-lhumanite/

    La légitimité de Macron de 2017
    https://www.profession-gendarme.com/scandale-macron-alstom-le-pacte-de-corruption/

    P.S.: avant une panne des ordinateurs du Ministère de l’Intérieur pendant le décompte des voix, Macron avait autour de 10% des voix au premier tour sur les 2/3 des suffrages et lorsque la panne s’est terminée le comptage lui donnait 24% sur la totalité des votes ! On a dit que les grandes villes, qui étaient dépouillées en dernier, lui avaient apporté beaucoup de suffrages ! Et le Ministère de l’Intérieur avait envoyé un ordre de pas conserver les bulletins de vote à la fin du scrutin (Ce qui est illégal), ce qui montre la volonté de pas pouvoir refaire un comptage en cas de réclamation !

    1. Le lien direct de la plainte du 26/06/2021 à la Cour Pénale Internationale de CSAPE contre

      https://anthropo-logiques.org/wp-content/uploads/2021/07/PLAINTE-CSAPE-FRA-CRIME-CONTRE-HUMANITE.pdf

      Sur ces fondements rappelés, nous avons décidé de déposer une plainte nominative contre :

      * Pour avoir organisé une situation de dommages considérables et de crimes sur la population française :
      Le président de la république française, monsieur Emmanuel MACRON ;
      Le premier ministre, monsieur Jean CASTEX, chef du gouvernement ;
      L’ensemble du gouvernement actuel représentant l’exécutif ;
      L’ensemble du comité scientifique dirigé par monsieur Jean-François DELFRAISSY;
      L’Institut Pasteur en son Président : Christian VIGOUROUX, président de section au Conseil d’État et les
      Membres de droit représentants du ministre de la Recherche, du Budget, de la Santé, du président du
      Centre national de la recherche scientifique, le directeur général de l’Institut national de la santé et de la
      recherche médicale, ainsi que Sanofi Pasteur.

      * Pour avoir participé activement en France :
      La ministre de la santé, madame Agnès BUZYN ;
      Le directeur générale de la Santé, Jérôme SALOMON ;
      Le président de l’Assemblée nationale, monsieur Richard FERRAND ;
      L’académie nationale de médecine, Dr CHARPENTIER Bernard, 1ère division, Président
      Le conseil de l’ordre des médecins, Dr Patrick BOUET ;
      Le conseil de l’ordre des infirmiers monsieur Patrick CHAMBOREDON ;
      Le conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, monsieur Pascale MATHIEU;
      L’ensemble des ARS (agences régionales de santé) dont la liste des noms est communiquée ;
      L’ensemble des académies scolaires dont la liste des noms est communiquée ;

      * Pour avoir organisé et participé activement depuis l’international :
      Le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus (Genève, Suisse);
      Le docteur Christian Drosten (Berlin, Allemagne);
      Bill Gates (Seattle, Washington, États-Unis);
      La commission européenne en sa présidente Ursula von der Leyen (Bruxelles, Belgique);
      L’Agence européenne du médicament (EMA) en sa directrice Emer Cooke (Amsterdam, Netherlands)

      1. Déposée le 28/O6, combien de temps avant de savoir si elle est considérée comme recevable, et entraine une enquête ? En plus, il y a dans la liste des ressortissants de pays ne reconnaissant pas la CPI (USA par exemple) . J’aimerai beaucoup être aussi optimiste que vous et voir tous ces pantins gigoter au bout d’une corde mais c’est très loin d’être gagné et au présent il serait beaucoup plus efficace de savonner la planche à toutes ces ordures et faisant ce qui est à notre portée : refuser leur diktats en n’en tenant pas compte, nous sommes assez nombreux pour que l’intendance se grippe toute seule et entretienne la colère jusqu’à ce que l’abstention soit remplacée par Tout Sauf Macron dans – d’un an . Les mouvements prévus dans tout le pays demain après-midi sera un bon indicateur des forces en présence, wait and see

  7. Bonjour,
    J’apprécie en général ce blog mais je voudrais ici tempérer un peu.
    Je comprends l’envie de faire du buzz à la première insinuation venue mais si on reste factuel M. Blanquer n’a rien annoncé sur la vaccination des enseignants, y compris dans le passage en rouge.

  8. L’armée de fonctionnaires que compte ce pays est le premier soutien à MICRONCESCU !
    C’est grâce à cette armée (qui vote bien car la soupe est bonne !!!) que Microncescu continue ses bravades envers les français !!!

    Pour les résistants IL Y A PLEIN DE MANIFS – SAMEDI 17 JUILLET 2021 –

    « 100 Villes contre Macron – Samedi 17 Juillet 2021 » sur You Tube
    https://youtu.be/BqpNRrbpKyk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer