Laurent Aventin: Lettre ouverte aux évêques qui soutiennent la vaccination

Saint Charles Borromée archevêque de Milan visitant les pestiférés de sa ville en 1576

Etant l'une des rares institutions à être universelle, l'Eglise catholique aurait pu être un contre-pouvoir face à la gouvernance mondiale désireuse de faire avancer la cause de la vaccination comme panacée face au COVID-19. Malheureusement ça n'a pas été le cas. Le pape François et de nombreuses conférences épiscopales nationales à travers le monde ont appuyé le mouvement vers la tentative de vaccination universelle. Nous avons choisi de reproduire la lettre ouverte écrite par un expert des questions de santé aux évêques de France.

Par Laurent Aventin, consultant en santé publique. 

Nous remercions Riposte catholique de nous avoir autorisé à republier ce texte (voir https://www.riposte-catholique.fr/archives/162726) 

Il y a seize ans mourait le Pape Jean-Paul II, unanimement fêté comme l’un des tombeurs du communisme. Ce qu’on a sans doute oublié, ce sont les nombreux avertissements de sa part, après 1990, sur le danger pour l’Occident de tomber dans son propre totalitarisme. “Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l’histoire” avait-il notamment écrit dès 1991. Une génération plus tard, force est de constater que les successeurs n’ont pas la même vigilance. L’Eglise a rapidement canonisé “Saint Jean-Paul II le Grand” mais il n’y a rien de plus pratique que de dresser un mausolée quand on veut mener une autre politique. Les présidents français le savent bien, qui ne cessent d’invoquer de Gaulle pour mieux le trahir par leurs actes. 

Nous avons choisi de reproduire le texte de Laurent Aventin parce qu’il ouvre, franchement, un débat au sein de l’Eglise de France. Les évêques ont, depuis juillet dernier, accompagné la ligne politique choisie par le Président de la République: vaccination obligatoire pour les soignants, les pompiers et quelques autres professions, incitation vaccinale qui relève quasiment de l’obligation du fait du pass sanitaire. Certes les évêques de France n’ont pas encore sombré dans la pratique sacrilège consistant à exiger le pass sanitaire pour l’accès à la messe. Mais quand on se souvient comme ils avaient pris les devants pour fermer les messes au public lors du premier confinement, on ne s’attend pas à les voir résister si une pression se met en place pour établir la vaccination en condition d’accès à la liturgie. 

Prenant au sérieux l’appel du Concile Vatican II aux laïcs, pour qu’ils participent plus à la vie de l’Eglise, Laurent Aventin avertit sans faire de périphrases les évêques sur le danger d’une attitude (1) qui n’est pas fondée scientifiquement; (2) qui les conduit à approuver des politiques dominées par les conflits d’intérêt; (3) qui mettent en danger le bien le plus précieux de la personne, sa liberté.  Qui est le plus fidèle à l’enseignement du Christ en ce qui concerne un sujet qui n’engage pas le magistère de l’Eglise mais qui aura des répercussions sur la perception que l’on a d’elle: le Pape François, qui explique  que “se faire vacciner est un acte de charité” ou bien ces gardes suisses qui ont démissionné du Saint-Siège, plutôt que d’abdiquer leur liberté?  Quelle est l’attitude la plus chrétienne: celle de Saint Charles Borromée, archevêque de Milan parcourant la ville en 1576 à la rencontre des pestiférés, pour les réconforter – une épidémie bien plus dangereuse que le COVID-19 – ou ces nombreux évêques (il y a des exceptions) restés barricadés chez eux, acceptant les restrictions d’accès aux malades et aux personnes âgées au printemps 2020 puis se réfugiant en 2021 dans le sommeil dogmatique de la croyance en un vaccin panacée? 

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

98 Shares:
12 commentaires
  1. Les mitres molles (on peut substituer à « mitres » un autre mot, que la décence réprouve).

    Les évêques français font comme toutes les autorités morales de notre pays : ils fuient leurs responsabilités.

    Le seul domaine où ils combattent, c’est quand il s’agit d’emmerder la partie la plus dynamique de leur cheptel, les traditionalistes. Alors là, quelle énergie insoupçonnée ils déploient soudain !

  2. Malheureusement, depuis Vatican II, l’Eglise n’a fait que sombrer toujours plus dans la d’illusion de ses croyances avec le modernisme et me mondialistes. On atteint aujourd’hui l’apothéose de ce que je pense être le coup de grâce de cette institution par tous les traîtres mondialistes de collusion avec la maçonnerie qui l’ont infiltrée.
    Il n y a donc aucune opposition à attendre d’eux, quand on voit que même au sein des traditionalistes de la Fraternité Saint Pie X, de nombreux prélats se laissent prendre à se piège.

  3. L’église catholique est bibliquement hérétique, il n’y a donc aucune raison de s’étonner de sa participation à la mise en place des prémices de la gouvernance mondiale (antéchrist) et du verset 17 du chapitre 13 de l’apocalypse!
    Soit vous êtes catholique, soit vous suivez la bible, parole de Dieu…

    1. “la bible, parole de Dieu”
       
      Mouhahaharf, la réalité, c’est galimatias de récits, légendes, mensonges et prophéties (dont fait partie l’apocalypse, qui découle plus ou moins directement des prophéties d’Énoch, vieilles de plus de 9,000 ans) tant ante que post diluviens, le tout remanié des douzaines de fois durant différents âges par des gens à qui ça ne convenait pas, de la même façon que tous les écrits des sectes religionnaires l’ont été par leurs “prêtres”, et toujours et uniquement pour les deux mêmes raisons : s’approprier l’argent des autres et avoir intégralement barre sur eux. D’ailleurs, vous n’allez pas tarder à voir ce qu’il va advenir de celle-ci…
       
      De la parole originelle de Jmmanuel (le vrai prénom du soi-disant Jeshua, certainement pas christ, puisqu’à son époque, les christ formaient une secte religionnaire pratiquant le sacrifice humain, une abomination jetée à la face de la Création, puisque la seule circonstance dans laquelle la suppression d’une incarnation permise, c’est lors d’une légitime défense de soi-même ou de plus faible(s) que soi), qui ne représente ni plus ni moins que les enseignements intemporels de la Création tels qu’ils ont toujours été distillés par tous les vrais prophètes, Mohammed inclus, il ne reste que quelques strophes (presque) originales, parce que le message principal emmerde tout le monde (d’où la démission des gens qui ont laissé la poliotique prospérer plutôt que de garder eux-mêmes les rênes en main) et fout la trouille à tous les dirigeants, surtout dans cette époque exclusivement matérialiste, car son pinacle, c’est l’exercice plein et entier de la responsabilité individuelle de chacun, le reste étant relativement accessoire en comparaison.

      1. Bon, pour ceux qui lisent l’anglais et sont intéressés par le sujet, je recommande les livres (gratuits au format PDF) de John Panella : The Divine Secret Garden series [ https://www.johnvpanella.com/ ]. L’auteur qui est fils d’un pasteur, passa toute sa vie a étudier la bible, en relevant ses contradictions et autres, et comparant avec le gnosticisme, apprenant les langues anciennes pour essayer de mieux comprendre les textes anciens, etc. Au final, c’est très intéressant, surtout le premier tome, et ça m’a réconcilié avec la bible que je prenais pour une stupidité incompréhensible. Mais l’idée de base est que les textes valables sont donnés sous formes essentiellement de paraboles, et ont été ajouté beaucoup de textes dont il convient de se dispenser.

  4. Remarque lettre et conclusion de votre rédaction.
    Heureusement qu’il y des prêtres héroïques comme en 2020 en italie ou un prêtre est mort pour avoir donné son respirateur à un patient en pleine crise Covid aigue.
    Vive la presse libre et bravo encore aux éditorialistes

  5. “Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l’histoire”
    Un autre intellectuel venu de l’Est de l’Europe l’a dit exprimé sous une forme légèrement différente à la même époque : “Le déclin du courage – Discours de Harvard”, Soljenitsyne

  6. Il serait intéressant de savoir ce qu’en pense Benoît XVI, le pape légitime ?
    La mission du faux pape Bergoglio était de faire passer les ordres des richissimes et sataniques gouvernants mondiaux. Il a réussi… L’Apocalypse se déroule comme prévu !!!

  7. Merci Monsieur Husson d’en parler car je suis en rage depuis novembre 2020, pas papiste mais chrétienne.
    Peu d’infos sur les cellules foetales d’avortement, l’Eglise l’a validé et c’est là son plus grand sacrilège que d’abuser de la détresse des femmes pour les labos.
    Je vous invite à regarder les interventions du cardinal Carlo Di Vigano.
    Une prophétie : François est le dernier des papes, enfin ! quand on voit tous les parjures, il est temps.
    Le Vatican est transhumaniste depuis des années..

  8. L’unanimsme des évêques est choquant. Tous au garde-à-vous. Il relève de l’abjection d’accepter un produit dérivé de foetus avorté alors qu’il existe des vaccins conventionnels, dons de Dieu. Ces types, qui veulent un pass de bergoglio pour devenir cardinal ou pape à cinq mille euros par mois tous frais payés, auront du mal, une fois qu’ils proposeront leur âme à Dieu, de soutenir le regard du Christ et de la Vierge Marie. Trahison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer