Les autorités sanitaires américaines retardent l’approbation du vaccin Moderna pour les adolescents

Après la vaccination des adultes, la grande offensive pour vacciner les adolescents et les plus jeunes, est lancée aux Etats-Unis. Comme Pfizer, Moderna a demandé l’approbation de son vaccin anti-Covid pour les jeunes âgés de 12 à 17 ans. Selon l'entreprise, les autorités sanitaires américaines ont demandé un délai supplémentaire pour bien déterminer les effets secondaires.

Un examen pouvant durer jusqu’à janvier 2022

Moderna a annoncé dimanche dernier que la FDA (Foods and Drugs Administration), l’Agence du médicament américaine, a décidé de retarder l’approbation de son vaccin contre le Covid-19 destiné aux jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Dans un communiqué, le laboratoire pharmaceutique a mentionné que l’agence américaine du médicament demande un délai supplémentaire afin d’évaluer les risques de myocardite. L’examen pourrait donc durer jusqu’au mois de janvier 2022.

Des effets secondaires signalés

Depuis quelques semaines, des cas de myocardite après administration du vaccin Moderna ont été signalés. Ils concernent notamment les hommes jeunes et ils surviennent après l’injection de la seconde dose. Suite à ces effets secondaires, certains pays nordiques incluant notamment la Suède et la Finlande, ont décidé de suspendre l’administration du vaccin à ARNm de Moderna chez les moins de 30 ans.

Selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) américains, l’inflammation du myocarde induite par la vaccination fait partie des effets secondaires rares, mais elle est souvent bénigne. En tout cas, c’est pour le discours officiel.  Mais la FDA a décidé de repousser sa prise de décision et cela confirme les soupçons de dangerosité du vaccin pour les plus jeunes.

Ces effets secondaires ont également été recensés dans le dernier rapport de l’ANSM du mois de juillet dernier, aussi bien pour le vaccin Moderna que  le vaccin Pfizer,

Moderna réagit d’ailleurs sur le modèle de Pfizer: l’entreprise  a annoncé qu’elle allait demander le feu vert de la FDA à son vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans. A noter que la campagne de vaccination chez les enfants de 5 à 11 ans a débuté mardi avec le vaccin Pfizer-BioNtech.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

36 Shares:
1 commentaire
  1. Pas grave, les 3 “vaccins” autre que celui de Pfizer ont servi d’idiots utiles dans cette farce mondiale. Etant donné que toutes les instances de tous les pays acceptent les injections géniques de Pfizer, les rapples et les “recommandations de ce labo, le plan se déroule comme prévu. Le reste fait partie du décor, en faisant croire que des gens “réfléchis” temporisent pour certains concurrents. La blague continue…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer