Des médecins allemands confirment à nouveau la corrélation entre vaccin et surmortalité

Ute Bergner, député du Land de Thuringe, a remis à la ministre de la santé Heike Werner les données concernant l’étude sur la surmortalité en Allemagne. Elles ont révélé l’existence d’une corrélation étroite entre la vaccination contre le Covid-19 et la surmortalité dans le pays au cours de la période 6 septembre 2021 au 10 octobre 2021. Cette étude apporte de l'eau au moulin du rapport des deux médecins allemands qui ont associé les décès et la vaccination anti-covid ,en s’appuyant sur des autopsies réalisées par un des médecins allemands les plus respectés, le Professeur Peter Schirmacher ?

Une corrélation de plus de 31

Alors que l’Allemagne fait actuellement face à une hausse du taux de contamination au coronavirus, avec plus de 65% d’habitants complètement vaccinés, dans nos colonnes, nous avions déjà évoqué les études effectuées par le Professeur  Arne Burkhardt et le Professeur  Walter Lang, appuyés par les autopsies du Professeur.Peter Schirmacher qui ont établi un lien de causalité entre vaccins anti-covid et 40% des décès qui sont apparus dans les 14 jours suivant la vaccination.  

Une nouvelle étude sur la surmortalité en Allemagne a été menée en tenant compte des publications de l’Institut Robert Koch et de l’Office fédéral de la statistique. Les analyses effectuées établissent l’existence d’une corrélation entre le taux de vaccination au Covid-19 et la surmortalité. Elle est de plus de 31.

La logique serait de dire : plus le nombre de personnes vaccinées augmente, plus le nombre de décès diminue. Or, la situation est tout autre. En effet, plus le taux de vaccination est élevé, plus le taux de mortalité augmente. La question qui se pose est : cette surmortalité est-elle réellement liée à l’injection des vaccins contre le Covid-19?

Les données réunies jusqu’à présent ne permettent pas d’obtenir une conclusion définitive sur le sujet. En tout cas, ce fait est constaté dans 16 pays et il demande une clarification dans le meilleur délai qui soit.

Ute Bergner demande un changement de politique

La député  Ute Bergner a donné son avis concernant les résultats de cette étude sur la surmortalité. Elle demande à l’Etat d’arrêter de mettre la pression sur les personnes non vaccinées et de tenir compte de la corrélation entre les vaccins contre le Covid-19 et la hausse du nombre de décès.

Selon le député du Land de Thuringe, les citoyens ont le droit à  consentement libre et éclairé au vaccin, c’est-à-dire d’avoir le choix entre se faire vacciner ou non. Pour elle, la règle du « 2G » qui interdira aux non-vaccinés l’accès à des lieux publics est tout simplement discriminatoire.

En France, la suspension des soignants qui refusent le vaccin constitue une violation flagrante consentement libre et éclairé.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2K Shares:
12 commentaires
  1. Surtout lorsque l’on prend connaissance des propos du ministre fédéral allemand qui a déclaré ce jour qu’a la fin de l’hiver,tous les Allemands seraient vaccinés,guéris ou morts…..
    On est un tantinet «  saisis » d’inquietude sur son dernier adjectif….morts du Covid? Morts de n’avoir pas «  accepté «  l’injection immunogène?

    1. “Une corrélation de plus de 31”
      31 quoi ? % ? p value ? 31x ? 31 décès / 100.000 habitant ? sur quelle période ?
      Un lien vers l’étude serait approprié

      1. “l’existence d’une corrélation étroite entre la vaccination contre le Covid-19 et la surmortalité dans le pays au cours de la période 6 septembre 2021 au 10 octobre 2021.”

    2. Quand on est allemands et ministre de surcroit on ne devrait jamais oublié le principe de precaution langagière. On n’entend pas les belles ames entonner la litanie de la bete immonde. Etonnant non?

  2. Une cause de mortalité liée à la vaccination forcenée tient au postulat que le vaccin ne peut être autorisé en l’état (phase 3), qu’en l’absence de tout traitement médicamenteux.
    Le corollaire de ce postulat est le refus de soins précoces, ou à tout le moins le retard de la prise en charge réservée aux cas les plus graves orientés vers l’hôpital.
    Or ces traitements existent et ils sont nombreux.
    A cet état de fait, dans lequel les médecins de ville ont ordre de s’abstenir de traitement actif, ne serait-ce que par des antibiotiques et donc prescrivent le doliprane (dont il y aurait beaucoup à dire) et l’attente au domicile sans même la surveillance systématique de la saturation par un oxymètre de pouls, ces médecins s’abstiennent souvent de prescrire des mesures de préventions par les vitamines D3 et C et le Zn principalement.
    Le refus de soins a parfois, mais trop souvent été accompagné par une prescription terminale de Rivotril.
    Voir les études de Pierre Chaillot (decoderleco)

  3. Ils iront jusqu’au bout pour ne pas avouer qu’ils se sont plantés et éviter des émeutes et de se trouver devant un juge.

    Il faudra pourtant juger tous ces assassins par procuration

  4. QUI stoppera cette tuerie ???? Il semble évident qu’il y ait corrélation entre vaccinés et morts .
    Les mondialistes poursuivent leur oeuvre d’extermination et macron le fossoyeur en est un bon petit soldat exemplaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer