Pays-Bas : Un couple fuit son lieu de quarantaine, la gendarmerie néerlandaise les poursuit comme des délinquants

Alors que les gouvernements ont comme nouvelle lubie lala propagation du variant Omicron, un couple arrivant tout droit d’Afrique du Sud, a été placé dans un hôtel de quarantaine pour une suspicion de Covid au Pays-Bas. Cependant, l'homme et la femme se sont échappés et la gendarmerie des Pays-Bas est partie à leur poursuite: « les arrestations ont eu lieu alors que l’avion s’apprêtait à décoller » déclare la maréchaussée royale.

Un couple venu d'Afrique du Sud placé en quarantaine

Après avoir débarqué d’Afrique du Sud, suivant les restrictions sanitaires du pays du Pays-Bas,  un couple a été confiné dans un hôtel. Mais le couple a pris la poudre d’escampette. Au nom de la chasse au variant Omicron, cette affaire d’évasion a été prise au sérieux, même si l’on ignore ce que les autorités néerlandaises ont décidé finalement pour les deux individus concernés.

Selon la BBC , ce couple faisait partie des 61 personnes qui ont été testées positives au covid, après avoir atterri aux Pays-Bas. Ils ont été isolés et mis en quarantaine au sein d’un hôtel qui se situe non loin de l’aéroport, dans la région Nord-Ouest de Kennemerland.

 La femme, d’origine portugaise et l’homme d’origine espagnol ont ainsi réussi à s’évader de leur lieu de quarantaine pour ensuite essayer de se rendre en Espagne. Mais ils ont été arrêtés par la gendarmerie à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol.

Une fuite sur un coup de tête ?

Les circonstances de la fuite restent un mystère, étant donné que l’hôtel de quarantaine est hautement surveillé. Comment donc ces deux passagers ont-ils réussi à s’échapper sans avoir été repérés ? Selon De Telegraaf,, un fort dispositif de sécurité a été mis en place , afin de s’assurer que les personnes positives aux tests ne sortent pas de leur chambre. La police indique que la surveillance sera dorénavant renforcée vu la situation.

D’ailleurs, une enquête sera ouverte pour éclairer les circonstances de l’évasion.Lla chaîne At5 déclare qu’ « Il est actuellement difficile de savoir si le couple sera poursuivi », néanmoins, il y a de fortes chances que l’homme et la femme soient inculpés pour avoir violé les règles de quarantaine des Pays-Bas. Il se peut ainsi que les deux individus écopent d’une peine qui peut aller jusqu’à quatre ans de prison.

Terreur face au variant Omicron ou face à l'inefficacité vaccinale?

Comment les Pays-Bas, pays de tradition libéral, ont-ils pu sombrer à ce point dans une tyrannie grotesque, au point de traiter des touristes en délinquants? En fait, plus la crise du COVID évolue, plus les gouvernements semblent s’éloigner de la réalité. Le variant Omicron a surgi dans tous les médias il y a moins d’une semaine et maintenant ce devrait être une panique universelle ! 

Ce week-end, les tests ont révélé, rendez-vous compte, 13 personnes positives porteuses du nouveau variant sud-africain, l’Institut national de santé publique ou RIVM a tenu à préciser que « Le variant Omicron a jusqu’ici été identifié dans 13 des tests positifs. Mais l’enquête n’est pas encore terminée. Le nouveau variant pourrait être retrouvé dans d’autres échantillons ».

Face à ce variant, dont la dangerosité n’est pas prouvée, alors que les Pays-Bas avaient opté pour la fin des restrictions sanitaires, le gouvernement néerlandais va durcir à nouveau les restrictions sanitaires. Parmi les nouvelles restrictions, on compte la fermeture précoce des restaurants et des bars et un retour au télétravail recommandé ; même si les établissements scolaires et universitaires n’ont pas encore fermé leurs portes.

Figurant parmi les meilleurs élèves de l’Europe en termes de vaccination, près de 73% de la population totalement vaccinée, les cas explosent pourtant actuellement. Avec le variant Omicron, il se peut que l’inefficacité du vaccin soit encore plus flagrante Il y a lieu de s’interroger sur l’efficacité réelle de ces vaccins. Alors que jusqu’ici, en effet, ces injections sont présentées comme la possible sortie de la crise sanitaire, en fait, les vaccins semblent être une option parmi d’uatres de lutte contre le COVID-19 et pas forcément la plus efficace. 

Loading
17 Shares:
3 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer