Urgent ! Raoult échappe à la radiation

French medicine professor Didier Raoult arrives for a hearing before the disciplinary chamber of the local Medical Order for having promoted the anti-malaria drug hydroxychloroquine as a Covid-19 treatment as studies have found that the drug does not work against the coronavirus, on November 5, 2021 in Bordeaux. (Photo by Philippe LOPEZ / AFP)

Le professeur Didier Raoult, a été sanctionné ce vendredi d’un « blâme » par la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine. Il échappe à la radiation. Ce « procès » politique est l’illustration parfaite de cette volonté de faire taire les médecins qui ont décidés de soigner leurs patients.

Pas de radiation pour Raoult.

La chambre disciplinaire du conseil de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a sanctionné d’un blâme l’infectiologue marseillais.

L’instance a publié cette sanction (qu’elle réservera aux avocats), la deuxième en importance après le simple avertissement, sans l’assortir des motivations de cette décision contre le directeur de l’IHU de Marseille.

La sanction pouvait aller d’un simple avertissement à une radiation, en passant par un blâme ou une interdiction temporaire d’exercer.

L’infectiologue marseillais était évalué par ses pairs suite à des accusations d’entorses au code de déontologie médicale, liées notamment à la promotion de l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid.

Depuis fin 2020, l’infectiologue marseillais de 69 ans est visé par deux plaintes déposées par l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom). Le professeur Raoult avait immédiatement réagi en portant plainte à son tour contre le président du Cnom, Patrick Bouet, pour “harcèlement”.

Un « procès » à caractère politique.

Au travers ce conseil disciplinaire, il était manifestement reproché au professeur Raoult d’avoir refusé de concourir à l’alarmisme des autorités.

La Caste Covidiste n’en n’est pas à sa première attaque pour faire tomber le plus médiatisé des médecins et professeurs ayant un discours divergeant de celui du gouvernement ou des médecins de plateaux TV.

Il y a quelques mois, Didier Raoult, qui émettait des réserves sur la vaccination de masse, s’était fait signifier un refus de poursuivre sa carrière via le cumul emploi-retraite qu’il avait demandé.

Les membres fondateurs de l’IHU, votant au conseil d’administration, étaient déterminés à le “pousser vers la sortie“. François Crémieux, ancien bras droit de Martin Hirsch à l’AP-HP avançait qu’il y a « un besoin de tourner une page et d’organiser l’avenir de l’IHU pour les vingt ans à venir. […] Qu’il n’est pas raisonnable que l’IHU soit dirigé par quelqu’un qui n’est plus ni praticien hospitalier ni universitaire. »

Le 4 novembre, c’était le ministre de la Santé Olivier Véran (en personne) et sa collègue de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, qui avaient demandé à l’Inspection générale des affaires sociales et l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche de mener “une mission de contrôle” à l’IHU.

Son confrère Christian Perronne a été victime de la même chasse aux sorcières, tout  comme  Laurent Montesino et beaucoup d’autres médecins qui ont été, aussi, menacés par l’Ordre.

La priorité de ce gouvernement, des médias subventionnés, d’une partie de la technocratie sanitaire, depuis le début de la crise, n’a pas été de soigner mais de maintenir une peur et un contrôle.

Et pour y arriver, rien de mieux que d’essayer de faire taire tous les (grands) médecins désirant soigner les gens rapidement et efficacement.

Mais dans la France de Véran et Macron, on a interdit aux médecins de prescrire, grande première dans l’histoire de la médecine.

184 Shares:
16 commentaires
  1. Que le plus grand nombre de citoyens, ceux qui ont les yeux ouverts, et le cerveau fonctionnel, comprennent que nous sommes entrés dans une ère où les autorités sont devenues les ennemis du peuples. L’occident est devenu une immense république bananière.

  2. Procès politique? Quand un bureaucrate est président de la république, la confusion entre le polique dans l’intérêt du peuple et le pouvoir dans l’intérêt de l’Etat est à son comble. La médecine libérale a eu enfin le courage de sortir de la doctrine bureaucratique.

  3. Les chiens ont aboié et ont laissé leurs crottes sur le trotoir de l’histoire c’est vrai, néanmoins le Prof Raoult lors du bilan au conseil d’administration du IHU du 23/11 a eu l’occasion de mettre ces dandis de bureaucrates et vrais comploteurs de la nomenklatura mondiale face à leurs derives autoritaires et leur (fausse?!) ignorance coupable. Corruption de partout, fin de cycle civilisationnel.
    https://m.youtube.com/watch?v=KX28_NPOFn8

  4. Le regne des mediocres! Si tout n’etait profondement désespérant, ce serait vraiment un farce : une soi disant guerre contre un virus somme toute bénin menée par des sapeurs camenbert à l’ego et la mesquinerie surdimensionnée avec comme sainte arme un vaccin qui 2 ans apres n’a rien enrayé. Farce et attrapes!

  5. Merci Prof. Raoult de ne pas avoir fait entrevoir votre vision des choses. S’il y avait 10 ou 20 Prof. Raoult en France, peut-être serions-nous déjà sortis de cette “pandémie”. Je vous encourage à persévérer. Pierre Emile+

  6. Dans l’ essai très documenté The real Anthony Fauci, Robert Fitzgerald Kennedy cite des centaines de medecins, que ce soit des frontline doctors ou des specialistes de renom qui, après avoir promu ou prescrit l’hydroxychloroquine, ont été censurés, harcelés, discrédités.
    RFK rend d’ailleurs un hommage à Raoult.
    Qu’on aime ou pas le bonhomme, il faut lui reconnaître beaucoup de courage, de la compétence et… de la ténacité.
    L’acharnement dont ses confrères étrangers et lui-même font l’objet est indigne.
    RFK dévoile également que l’organisme dirigé par Fauci aurait acheté des tonnes hydroxychloroquine pour les detruire tout en prétendant que prescrire à massivement ce medicament risquait d’en priver les malades du lupus ou de polyarthrite rhumatoïde. (en tant qu’avocat, on se doute que tous ses propos peuvent être prouvés).
    Visiblement tous les ordres, confinements, couvre-feu, emplois de certains termes comme medecins rassuristes etc… viennent des USA et en particulier de Fauci et Gates. Ils sont relayés dans les États par des multinationales comme Mc Kinsey.
    Son essai est extrêmement instructif.
    Espérons qu’il ne lui vaudra pas le même sort que celui de son oncle et son père.

  7. La jurisprudence Raoult, dit que le TAP, (traitement ambulatoire précoce) vaudra le blâme au pire et non pas la suspension ou la radiation.
    Il reste le verrou partiel des pharmacies et des grossistes
    lelibrepenseur*org/traitement-ambulatoire-precoce-du-covid-19-publie-par-le-collectif-coordination-sante-libre/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer