Covid-19, un thriller politico-financier sans fin ?

OXFORD, UK – February 2020: Valneva biotech logo with a covid vaccine vial

Gaspard de la Notte est chef d’entreprise et un observateur attentif de la crise économico-sanitaire. Il a choisi Le Courrier des Stratèges pour sa nouvelle tribune.

Depuis le premier trimestre 2020, vous aurez noté que j’ai volontairement été flou sur ce point puisque le point de départ n’est pas très clair entre l’été 2019 et début 2020, l’espèce humaine connait un nouvel épisode de contamination planétaire.

1.Autre époque, autre mœurs…

Autre époque, autre mœurs, du temps de la grippe dite ”espagnole”, l’information ne circulait pas aussi facilement et il n’y avait pas de liens, avérés je précise, aussi puissants entre les dirigeants et les intérêts financiers.

Aujourd’hui, du fait d’une offre pléthorique de l’information disponible immédiatement 24/24, à nous lire ou à nous écouter, nous serions tous devenus des experts en statistiques, avocats et Docteurs en médecine de surcroit…belle performance quand on mesure le déclin scolaire inexorable de ces dernières décennies.

Si l’on se contente d’être de simples limiers, souhaitant comprendre ce qui se passe et pourquoi de nombreux pays ont fait le choix d’une politique mono-orientée, nous ne pouvons que nous interroger sur les décisions toutes plus contradictoires les unes que les autres, d’un jour à l’autre, dans une même journée, voire, pour les plus affutés, dans une même phrase.

2.A qui profite le crime ?

N’y voyez aucune démarche au premier degré…surtout pas… mais le réflexe de vieux ”briscard” est de se poser la question : ”à qui profite le crime ?”

Le principe de la division pour asseoir son ”règne” ne date pas d’aujourd’hui, mais sa pratique a quasiment été élevée au rang d’art par le locataire actuel de l’Élysée.

Plutôt que de débattre sur les idées, comme dans toute bonne démocratie qui se respecterait, on préfère de loin l’attaque ad-hominem en stigmatisant tel ou tel opposant en l’affublant de nouveaux ”sobriquets” comme antivax contre provax, complotiste contre pro-gouvernement, et n’y voyez pas non plus ici une corrélation entre les deux oppositions.

En effet, sans pratiquer le moindre principe de précaution, ni même de moratoire permettant une certaine observation des résultats sur plusieurs mois, nous nous sommes engagés tête baissée dans une vaccination forcée grâce à un bourrage de crâne savamment dosé et des mesures toutes plus coercitives les unes que les autres qui ont progressivement contraint une majeure partie de la population française à la ”vaccination”.

Un vaccin, par définition, a pour but d’immuniser durablement la personne inoculée contre une infection déterminée. En tout cas, c’est ce qu’on a toujours cru jusqu’à ce jour.

Désormais, on nous explique que ces ”vaccins” révolutionnaires ne nous protègent pas contre le virus qu’il est censé combattre, puisqu’on peut l’attraper, qu’ils ne nous empêchent pas de contaminer les autres, mais qu’ils permettraient simplement de ne pas contracter de formes graves…tout en gardant vos distances et votre masque bien entendu.

Là aussi, il faut écouler les stocks, que nous n’avions pas au début, du temps où le masque ne servait à rien (SIC).

Dont acte.

Alors pourquoi ”vacciner” toute une population quand seuls les plus fragiles devraient l’être afin de justement ne pas développer de formes graves ?

3.VALNEVA, le vaccin qui tombe à pic ?

Au cours de ces très longs mois, nous avons tous suivis la série des variants, comme si nous découvrions pour la première fois que les virus ont pour fâcheuse habitude de muter sans cesse afin de pouvoir survivre face à nos défenses naturelles.

Il ne vous aura pas non plus échappé que la ligne politique choisie par notre gouverne-ment (ce n’est pas une faute) a été de suivre les indications de MCKINSEY (cabinet américain) (1) en procédant à une vaccination de masse avec des vaccins…américains.

Pendant le même temps, notre ”chère” administration passe le message à l’étranger que les vaccins russes et chinois ne sont pas reconnus comme suffisants et que les touristes, ou autres personnes souhaitant se rendre sur notre territoire, sont priés de se faire injecter une dose de ”vaccin” américain.

Les touristes apprécieront au moment de choisir entre LONDRES ou PARIS, pour ne citer que 2 villes, au moment de décider où ils souhaiteront passer leurs fêtes de fin d’année.

Pendant ce temps, les raisons avancées par SANOFI pour finalement jeter l’éponge était qu’ils étaient en retard par rapport aux autres et qu’ils préféraient ”passer leur tour” afin d’être prêts pour la prochaine pandémie (2) (3) alors que nous sommes ”en guerre” et que toutes les forces de la nation devraient être engagées dans la ”bataille”, non ?

À bon entendeur.

En revanche, le Laboratoire franco-autrichien VALNEVA, cette double nationalité ne vous aura pas échappé si vous avez noté l’actualité dont on nous rebat sans cesse les oreilles ces derniers temps, aurait trouvé quant à lui début 2021 (et développé depuis) la solution miracle acceptable par tout le monde en Europe : le VLA2001, un vrai vaccin (avec des adjuvants cependant) selon les codes unanimement acceptés et acceptables par toutes et tous.

Dénigré dans un premier temps, sauf par l’ANGLETERRE et ses précommandes de début 2021, il doit faire face aux concurrents déjà en place, déjà commandés et payés.

Il aura fallu que progressivement les consciences s’éveillent ces derniers mois à la suite des retours toujours plus nombreux de l’étranger, et notamment d’ISRAËL où l’on commence à envisager que la 3ème dose ne pourrait pas être suffisante.

Dès lors, VALNEVA a vu son lancement en EUROPE, dès qu’il en aura le feu vert, justifié et favorisé par une campagne progressivement orchestrée de mains de maitre, et accélérée du fait d’une efficacité (à démontrer) opportune face au variant OMICRON.

Pendant qu’à dose homéopathique, on commence à expliquer du bout des lèvres que les traitements ARN ne pourraient pas être efficaces contre ce variant, tout en nous poussant à nous vacciner pour la première, deuxième ou maintenant troisième dose.

Il faut bien écouler les stocks mon bon Monsieur…

Désormais, le VLA2001, qui pourrait être considéré comme acceptable par les non-vaccinés, d’où son intérêt annoncé, permettrait à VALNEVA de crever les plafonds de sa cotation à suivre dans les semaines qui suivront son autorisation sur le marché européen. (4)

Ce serait intéressant que Laetitia BACHELOT-FONTAINE, VP Global Communications and European Investor Relations chez VALNEVA (5) vienne nous en parler.

En conséquence de quoi, si l’on veut se vacciner, ou si l’on est finalement obligés de l’être, nous aurons le choix entre l’ARN ou les adjuvants, à votre bon cœur M’sieurs dames !

  1. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-on-vous-resume-la-polemique-autour-de-mckinsey-le-cabinet-qui-conseille-le-gouvernement-sur-la-strategie-vaccinale_4291131.html
  2. (https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-sanofi-tire-un-trait-sur-le-developpement-de-son-vaccin-a-arn-messager-28-09-2021-AVZMKYW34NARJLVPGRZJHVYSXU.php)
  3. (https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/28/covid-19-sanofi-arrete-le-developpement-de-son-vaccin-a-arn-messager_6096260_3244.html)
  4. (https://investir.lesechos.fr/cours/action-valneva,xpar,vla,fr0004056851,isin.html)
  5. (https://valneva.com/press-release/valneva-announces-european-commission-approval-of-advance-purchase-agreement-for-up-to-60-million-doses-of-inactivated-covid-19-vaccine-vla2001/?lang=fr)
Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

125 Shares:
9 commentaires
  1. Valneva, acceptable ?
    1 / Toujours pas ! Pourquoi le serait il alors qu’il vient de sortir du four ?
    2 / Rappel : virus très peu mortel qui ne mérite aucune injection !
    Sinon, merci pour votre très bon article.

  2. Le vaccin de Valneva étant un vaccin traditionnel, il est effectivement plus acceptable que les vaccins américains, à ARN messager, technologie nouvelle dont on ne connait pas les effets à court ou long terme.
    Reste à voir si vaccin fabriqué à partir de souches anciennes peut être efficace contre les nouveaux variants du COVID. En comparaison, les traitements précoces comme l’ivermectine ont été efficaces contre tous les variants connus. Et le nouveau variant omicron ne semble pas constituer un danger mortel…
    En conclusion, je partage l’avis d’Éric, la vaccination n’est pas nécessaire pour se protéger du COVID.

  3. Il n’y a pas plus de recul pour ce nouveau vaccin que pour les précédents.
    De plus, le motif de l’urgence ne tient plus, si tant est qu’il ait eu fin 2020 une quelconque validité.
    Merci pour cet article qui montre bien les intérêts emboîtés dans cette affaire…

  4. 4- Les enfants sont maintenant tres contaminants ( jusquà present il ne l’etait pas ou tres peu) alors bien sur il faut les vacciner declare castex cet odieux personne qui sans aucune vergogne a instrumentalisé sa fille pour lancer sa nouvelle vente promotionnelle. Ce n’est pas de vaccins dont la Fance a besoin c’est d’anti vomitifs.

  5. A vaccin, vaccin et demi !!!
    Tout demeure tellement opaque qu’un scaphandre n’y trouverait pas le Titanic.
    Nous ne sommes que les dindons de la farce organisée par les « grands esprits » qui nous gouvernent, alors mieux vaut ne pas se creuser la tête et garder celle-ci en mode opérationnel : posons nous les bonnes questions mais surtout n’espérons pas obtenir les vraies réponses, contentons nous de les subodorer.

  6. oubliez les vaccins
    pensez ivermectine et protocole IHU
    Il faut soigner les malades, les vrais et laisser vivre les bien-portants.
    Et d’urgence, épargner le enfants. Ni vaccins, ni masques, ni culpabilisation

    1. Ursula VDL et Thierry Breton ont cramé 100 milliards avec les vaccins
      Macron en a cramé 600 Mds avec le quoiqu’il en coûte
      Il y a eu 55.000 morts covid, dont la moitié aurait pu être épargnée
      Arrêtons le massacre et la coronafolie

Répondre à Huger Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer