Que faire face à la pulsion génocidaire des vaccinés ?

Il est assez impressionnant de voir la pulsion génocidaire des vaccinés croître de façon exponentielle en Europe ces derniers jours. En Allemagne, des graffitis appellent à ne plus fréquenter les commerces ouverts aux non-vaccinés. En Belgique, des médecins suggèrent de ne plus soigner les non-vaccinés de façon prioritaire lorsqu'ils sont gravement malades. En France, le président de la Fédération des Radiologues propose d'empêcher les non-vaccinés de se rendre dans les magasins d'alimentation. On n'est plus très loin des pogroms. Que faire face à cette montée de l'appel à la violence ? Voici notre appel à se défendre efficacement.

La pulsion génocidaire est un serpent de mer dans l’histoire humaine. Elle a sévi plusieurs fois au vingtième siècle, et nous la voyons revenir chez les vaccinés, convaincus de façon irrationnelle que les non-vaccinés mettent leur vie en danger. C’est la peur de la mort qui parle en eux, et cette peur, la raison est incapable de la maîtriser. Elle pousse historiquement les majorités terrorisées par leurs angoisses à désigner un bouc-émissaire pour exorciser ces angoisses, au besoin par le sacrifice vital. 

Montée de la pulsion génocidaire

La pulsion génocidaire s’exprime aujourd’hui de façon grandissante, notamment par l’appel à “rendre la vie des non-vaccinés impossibles”, déclinée sous de nombreuses formes. En Allemagne, ce sont des graffiti anti-non-vaccinés qui apparaissent sur certaines vitrines, comme on le voit ici. 

En Belgique, ce sont des universitaires qui proposent de soigner les non-vaccinés après les vaccinés (ce qui indique bien que le vaccin n’empêche pas de finir à l’hôpital). En France, le Président de la Fédération des Médecins Radiologues (FNMR), Jean-Philippe Masson, propose d’empêcher les non-vaccinés d’accéder aux magasins d’alimentation. 

Nous avons déjà cité l’affaire de Stéphanie, jeune femme de 33 ans, que l’Institut Curie a empêché d’accéder à ses locaux en faisant intervenir la Brigade Anti-Criminelle (BAC). Pour ceux qui ne l’aurait pas vue, nous la remettons ici en mémoire :

Tous ces éléments sont autant de signaux de moins en moins faibles sur la violence que de nombreux vaccinés jugent nécessaires pour “régler” la crise sanitaire qui sévit plus brutalement qu’avant la vaccination. Que ne ferait-on pas pour s’enferrer dans sa logique et ne jamais reconnaître ses erreurs ?

Que faire face à cette pulsion génocidaire ?

Il ne faut surtout pas laisser prospérer cette haine avec indifférence. Au contraire, il faut clairement montrer les dents et démasquer la violence qui se cache derrière le visage maussade des bureaucrates qui prétendent obéir simplement aux ordres. Notre meilleure arme est de porter la lumière sur ces agissements qui prospèrent grâce à l’impunité de l’anonymat. 

C’est pourquoi il est indispensable que nous nous mobilisions pour actionner cette mise en lumière. Cette mobilisation passe notamment par les campagnes de shaming que l’association Rester libre ! organise

Associez-vous à cette campagne (cela prend 5 minutes)… soyons des milliers à agir, c’est la meilleure façon de neutraliser tous ceux qui auraient l’intention d’outrepasser la loi et qui se sentiraient pousser des ailes. 

Ensemble, nous serons les plus forts et nous les ferons reculer. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

913 Shares:
27 commentaires
  1. Le vaccin crée une nouvelle race humaine modifiée par une addiction à la substance endocrine qu’est l’ARN messager des injections à répétition. La première action à prendre est d’arrêter les injections qui transforment les humains en zombies, comme dans les mauvais thrillers. La vaccination est entièrement dépendante par la gestion des stocks de vaccin : quand les stocks sont élévés ou en voie de péremption, le rythme des injections est accéléré par l’agit prop gouvernementale. La variable sensible est le stock et. détruire les stocks n’a rien d’inhumain. Les hutus n’ont pu massacrer les tutsis que grâce aux stocks de machettes et armes à feu fournis par les français et les belges.

    1. Les stocks ont été commandés ferme par l’UE (Michèle Rivasi et autres)
      Leur destruction immédiate ne nous coûtera rien de plus.Les 100 Milliards sont engagés, ils seront payés, de toutes façons.
      La dose représente moins de 40% du coût de chaque injection.
      France 2021 :120 millions d’injections = 6 Mds environ
      Les effets toxiques (1/1000 à 1/10.000) sont coûteux aussi.
      A la poubelle, sans soucis.

  2. Espérons seulement que Valneva avec l’aide d’Astra Zeneka puisse lancer un vrai vaccin à temps, pour conjurer ce complot mondial qui met l’humanité au bord du précipice génocidaire et de la guerre totale.

    1. Un vaccin contre un virus enveloppé à ARNm est une blague !
      Cela ne fonctionnera jamais parfaitement !

      Nos gouvernants le savent, en entrant dans cette logique, ils cherchent autre chose ….

  3. personnellement, je ne crois pas vraiment que ce soit des allemands pétris de peur qui fassent cela.
    Et puis les deux guerres ont du les éveiller et apprendre à observer quels ennemis les ont plongés dans le malheur par le passé.

    Pour ce scénario, excusez moi de vous dire que je pense qu’il y eu des “Recrutés” pour l’accomplir.Nous avons bien des groupuscules en France qui sèment la pagaille, comme les antifas ou d’autres. Pourquoi l’allemagne n’aurait-elle pas les siens? Pour créer le conflit entre vaccinés et non vaccinés. Espérons que les allemands ont appris des leçons du passé et ne se laisseront pas berner.

    1. Non, je ne pense pas ! Un éternel recommencement… Quand la panique s’installe, plus rien n’arrête la population ! Et c’est de tous les temps ! L’homme est un loup pour l’homme ! Je prédis malheureusement des homicides dus à cet engrenage….

  4. Les documents sont à télécharger sur un site web en anglais sur lequel il faut créer un compte.
    Vous ne pouvez pas les mettre à télécharger ici directement ???
    Vous compliquez inutilement la procédure.
    Je pensais participer. Je ne le ferai pas. Simplifiez tout bon sang !

  5. “Pour une raison simple, c’est que les non-vaccinés constituent le groupe-témoin”. L’argument m’a paru lumineux.
    J’ai enfin compris pourquoi on trouve tant de médecins parmi ceux qui tiennent les propos les plus impitoyables, les plus haineux. Certes, ces médecins-là se sont laissés aller à fétichiser le vaccin, mais ils ne peuvent y croire eux-mêmes. Ils sont trop imprégnés de médecine scientifique pour ignorer les effets prévisibles d’un produit hâtif, partiel et encore en période probatoire. Ils n’ont pas pu s’empêcher de se donner de l’importance en vendant d’impossibles certitudes et en niant des risques probables, mais ils sont les mieux placés pour savoir que les incantations n’ont aucun effet sur la réalité et que leurs pieux mensonges sont inéluctablement démentis par les faits. Ils sont au fond d’autant plus nerveux et anxieux de “faire disparaître les témoins” qu’ils sont rationnels et informés.

  6. En effet, dans cette bataille contre les vaccinés, il y a une volonté d’éradiquer cette population, entre autres, parce qu’elle est une population témoin. Sans elle, il sera impossible de déterminer précisément les effets secondaires à moyen et long terme. Mas plus immédiatement, vis à vis du nouveau variant Omicron qui arrive et qui dans les semaines qui viennent, supplantera Delta, sans population témoin, il sera compliqué de montrer le caractère inoffensif de ce variant si, comme cela semble être le cas, Omicron n’entraîne ni formes graves ni décès. Sans population témoin, il sera alors loisible de mettre l’amélioration de la situation sanitaire (absence de malades hospitalisés, absence de morts Covid) au profit du vaccin, de la 3ème dose et demain de la 4ème etc… C’est pourquoi commence une campagne de presse pour dire que le vaccin reste efficace sur Omicron (ce dont on peut douter vues les trente mutations concernant la protéine Spike et l’annonce, en même temps d’un vaccin recombiné pour mars prochain), c’est pourquoi, aussi les autorités poussent à la 3eme dose en vantant le gain d’immunité, deux doses se montrant peu efficaces sur Omicron (et pour cause!). Aussi, dans cette affaire qui arrive maintenant, il est impératif de conserver cette population témoin qui permettra de démontrer l’innocuité d’Omicron s’il s’avère que ce variant est moins pathogène. Enjeu majeur car si Omicron est inoffensif, alors s’en est fini de la vaccination, du pass sanitaire, des gestes barrières car il faudra tout faire pour favoriser son expansion qui nous offrira gratuitement une immunité supérieure aux vaccins. A suivre sur :
    https://pascaldubelle.wordpress.com/

  7. La nuit de cristal est pour quand? Ou sont tous nos antifascistes d’operette, tous” celles et ceux” qui n’ont que ” les annees les plus sombres de notre histoire” ? l’analogie est là , pourtant glacante, vous n’ avez uniquement qu’ à remplacer Juifs par non vaccinés.

  8. Puis tous ceux-là sont des gens Bien puisque Anti-fascistes, y a rien à leur redire ! Quand on répète un tel slogan on devient exorcisé de tout reproche. Cette formule salvatrice, blanchisseuse, rassembleuse, des imbéciles on entend, à été le premier Pass sociétal.
    Trop d’intelligence sans Raison = folie. L’anomie en temps “normal” est difficilement discernable, t’y met une crise, ça fait révélateur et te voilà avec la photo de ce qui était caché par le vernis de la civilité.

  9. Que faire? D’abord regarder la réalité: une minorité (d’en haut) cherche à faire disparaître du paysage les “non-vaccinés” et édicte des lois ad hoc. Une minorité “d’en bas” pratique un harcèlement de terrain en coordination – ou pas- avec la minorité précédente. A charge pour ces deux engeances de convaincre la majorité des vaccinés de les suivre. Le danger existe évidemment.
    Mais il faut se souvenir que dans toute guerre, il faut démoraliser l’ennemi. C’est cela aussi que cherchent les deux minorités ci-dessus. Ne pas se laisser démoraliser, c’est d’abord ne pas amplifier ni généraliser les faits qui sont cités dans cet article.
    Exemple: je connais deux hôpitaux où ils demandent si on a un passe et ils en prennent note. Mais après, ils acceptent tout le monde.
    Pour ma part, quand je rencontre des vaccinés respectueux du choix libre, je les en félicite.

  10. Tous mes proches sont vaccinés volontaires ou forçés pour leur travail mais
    ils respectent le choix des autres, donc tout n’est pas perdu. La résistance passive est très efficace
    contre tous les imbéciles …

Répondre à Corsy Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer