Ce couvre-feu qui vient… et que nous avions annoncé il y a un mois !

Un couvre-feu a de sérieuses chances d'être annoncé demain par Jean Castex, à l'issue du Conseil de Défense extraordinaire qui se tiendra deux jours avant l'examen du texte sur le passe vaccinal. Le Courrier avait annoncé depuis plusieurs semaines la probabilité de ce couvre-feu durant les vacances de Noël. Nos lecteurs étaient donc informés depuis longtemps. Le gouvernement semble désormais pris dans une fuite en avant liberticide.

Le couvre-feu qui pourrait être annoncé demain par Jean Castex est désormais un secret de Polichinelle. Selon toute vraisemblance, ce couvre-feu durera trois semaines. Il pourrait commencer chaque soir à 20 heures. 

Un couvre-feu que nous avions annoncé…

Pour mémoire, l’hypothèse d’un couvre-feu durant les congés de fin d’année n’est pas nouvelle. Nous l’avions évoquée dès le mois de novembre… Ce couvre-feu était d’ailleurs souhaité par le Conseil Scientifique dans son avis du 16 décembre

Finalement, le gouvernement l’instaurerait non le 18 décembre, comme nous le pronostiquions, mais dix jours plus tard. Entretemps, diverses annulations d’événements vespéraux ou nocturnes ont été ordonnées par les Préfets. 

… et que les guignols de 20 minutes avaient démenti

On signalera que, peu de temps après la publication de notre article, le torchon guignolesque 20 minutes avait démenti notre information en affirmant :

Une source gouvernementale nous confirme par ailleurs qu’« aucun scénario de simulation de fermeture des commerces n’a été discuté, et encore moins avec les assurances » et que « le scénario du couvre-feu n’est pas du tout envisagé ».

Une fois de plus, démonstration est faite que les fact-checkers sont surtout de grands fake newers !

Une urgence… anticipée de longue date

On retiendra surtout de cette information qu’elle est tout sauf une surprise, et qu’elle est bien antérieure à l’arrivée du variant O Micron. En réalité, il existe aujourd’hui une sorte de batterie de mesures d’urgence… prêtes en permanence à l’emploi. 

C’est l’invention de l’urgence non-urgente.

Désormais, la gestion de crise est une sorte de routine, et on se demande bien comment Mc Kinsey et consors vont faire pour gagner leur vie sans virus…

L’échec de la vaccination

Pour le reste, nous maintenons notre analyse du mois de novembre : la mise en place d’un couvre-feu durant les fêtes de fin d’année démontre l’échec de la vaccination, sur laquelle et pour laquelle le gouvernement s’acharne. 

Durant l’hiver 2020, le vaccin n’existait pas et nous n’étions pas confinés. 85% de Français double-vaccinés et six mois de passe sanitaire plus tard, la situation s’est plutôt dégradée. 

Mais il faut quand même courir prendre sa troisième dose. 

Macron devrait recruter des “journalistes” de 20 Minutes dans son gouvernement. La même incompétence règnerait, mais on les paierait moins cher. 

199 Shares:
15 commentaires
  1. Bravo pour l’eventuelle prémonition ou la source stratégique, c’est rassurant. La complexité de la vie est notre meilleure alliée contre ce travail de subversion mené de l’intérieur même de l’État, contre sa propre population française.

    1. effectivement, il vaut mieux en rire, parce que là, on croyait qu’ils avaient touché le fond, mais non, ils creusent, creusent encore et encore…. mais nous on tient bon !

      1. Cher monsieur,

        Vous semblez ignorer que les Russes ont réagi au communisme par un humour très grinçant.

        Deux qui pourraient resservir bientôt :

        *****************
        _ Bonjour monsieur. C’est ici le magasin où il n’y pas de viande ?
        _ Non. Ici, c’est le magasin où il n’y a pas de chaussures. Le magasin où il n’y a pas de viande, c’est en face.
        *****************
        3 heures du matin. TOC ! TOC ! TOC !

        _ Qui c’est ? (Très inquiet).
        _ C’est la MORT !
        _ Ouf ! J’ai cru que c’était la police.

    2. Je suis étonné que ces baltringues n’aient pas imposé la vaccination des animaux de compagnie qui sont eux aussi vecteurs de virus respiratoires.

    3. Mouais… Quand on a des enfants vaccinés, qui vous reprochaient, quand vous les mettiez en garde, de leur tenir des propos “hyper-anxiogènes” (comprendre : si tu continues, on ne va plus se parler), on se marre moyennement… Et si on n’a pas d’enfants, on a forcément des proches ou des gens qu’on aime bien, qui se sont fait berner ou ont dû céder au chantage, les pauvres.

  2. Toujours la même méthode depuis le premier confinement: des fuites son5 organisées pour habituer ka population à l’idée d’une mesure, et ensuite on l’annonce officiellement.
    Côté sanitaire: il y a un an, sans injections, on cherchait les malades et on finissait par les trouver grâce à l’emploi frauduleux de la PCR. Aujourd’hui, une majorité d’injectés et des épidémies à foison, heureusement sans gravité la plupart du temps.
    Cherchez l’erreur: on inocule un produit et on a une épidémie.
    Dire que certains complotistes annonçaient que la vraie pandémie viendrait des injections….

    1. “heureusement sans gravité la plupart du temps.”
        
      Ça, c’est (trop) vite dit, parce que les propres chiffres de pfalzar-fiontech, récupérés auprès des différents gouvernements et consignés dans leur rapport rendu à la FDA, indiquent que rien que dans la période du 1er décembre 2020 au 28 février 2021 (soit ~2.5 mois de piqûres ici), on dénombrait _officiellement_ – souligné, parce qu’il est infiniment douteux que plus de 7.5 % des décès liés aux thérapies géniques expérimentales mortelles (TGEM) aient été réellement enregistrés, donc multipliez par un minimum de 13.333 (100 % ÷ 7.5 %) ce chiffre pour avoir une estimation correcte – le nombre de décès directement liés aux “effets secondaires” était de 1,502, d’où :
       
      2.5 mois = 1,502 mourus de la mort qui tue (surtout de ne pas avoir été du tout soignés)
      12 mois => (1,502 ÷ 2.5) × 12 = 7,210
      correction dûe aux refus d’enregistrement des suites des TGEM :
      7,210 × 13.333 = 96,133 décès sur 12 mois flottants, une paille…
       
      En con-séquence, ce sont bien “les alarmistes” qui avaient raison dès le début de ce crime contre l’humanité en exigeant l’arrêt immédiat de la solution finale (parce que ça n’est rien d’autre que ça).
       
      Et là, nous ne parlons que des trépassés, vous pouvez multiplier par au moins 6 pour obtenir le chiffre approximatif de ceux qui ont eu des séquelles graves mais y ont survécu (sans préjudice du fait qu’un pourcentage non-négligeable d’entre-eux voient le reste de leur vie foutu).
       
      Quant à demain, allez sur francesoir.fr, visionnez-y le dernier passage de Christian Vélot (un peu plus d’1h) et vous comprendrez l’extrême danger d’avoir piqué une majorité de la populace et que de ce côté, les stats penchent nettement du mauvais côté – en un mot, à cause de la folie des tous les tocards corrompus jusqu’à la moëlle qui nous dirigent, nous risquons maintenant tous d’y passer à cause d’une _très possible_ recombinaison qui serait plus létal d’un ordre de plusieurs magnitudes que le SARS-Cov-2 de Wuhan.
       
      Pour couronner le tout, les connardo-virus font partie du tout petit groupe de virus capables de se recombiner avec des virus n’appartenant pas à leur lignée.

  3. Bonjour,
    Je vous joints un très beau texte de Charles SANNAT que j’ai transmis à mon député Thibault BAZIN avec copie à Martine WONNER que je soutiens.
    https://insolentiae.com/il-ny-a-aucune-discrimination-juste-ledito-de-charles-sannat/?unapproved=287518&moderation-hash=1d641d1f7a7466e125647edceca7a0de#comment-287518
    Il faut bien comprendre qu’ils n’ont plus d’autre choix ..la fuite en avant. Un des avantages avec le net c’est que tout y est enregistré donc il suffira le moment venu de les confronter (comme le fait ERIC avec “rester libre”)
    Bonne journée

    1. Malheureusement, ils ne sont pas prêt d’admettre un seul tort, le postulat de départ était faux, 500000 morts en France, en six mois,
      depuis le délire continue, ils se protègent déjà en disant qu’ils ne pouvaient pas savoir, que la science évolue, que les autres faisaient pareils…
      Je nous souhaites bonne chance pour l’année 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer