Dialogue tendu à la Knesset : Un député du Likoud ironise sur le fait qu’il ne manquerait que des “camps de concentration” à la politique sanitaire du pays

אולם מליאת הכנסת

Le député membre du Likoud d’origine éthiopienne, Gadi Yevarkan, a comparé dimanche les mesures sanitaires imposées aux non-vaccinés à des périodes plus sombres de l'histoire du peuple juif en disant qu'il ne manquait que "les camps de concentration". C'était lors d’une séance de la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset. Yevarkan a été vite rappelé à l’ordre par des députés de gauche qui ont fait semblant de croire qu'il avait dit "Holocauste" et l'accusent d'être un révisionniste. Il a été expulsé de la réunion.

Le député Gadi Yevarkan critique le Passeport vert

Au cours d’une audition de la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset, le député Gadi Yervarkan a largement critiqué le Passeport vert ou « Green Pass ». C’est une mesure sanitaire mise en vigueur en Israël dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Lors de sa prise de parole, ce député membre du Likoud, parti de droite, a même comparé les restrictions imposées par le gouvernement à des périodes plus sombres de l’histoire du peuple juif. Pour rappel, le Green Pass est un laisser-passer accordé aux Israéliens entièrement vaccinés ou guéris du Covid-19 au cours des 6 derniers mois.

Selon le député Yevarkan, « des millions d’Israéliens n’en ont pas, vous laissez de côté des millions de citoyens ». Il a ajouté : « Vous faites ce qu’ils font en Autriche…il ne vous manque que les camps de concentration ».

Yevarkan expulsé de la salle de réunion de la Commission

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz du parti Meretz , a déclaré que les commentaires du député du Likoud étaient « écœurants ». Il a ajouté que faire une telle déclaration alors que de nombreux professionnels de la santé se sacrifient pour soigner des patients du Covid- 19 et s’exposent au danger est tout simplement « dégoûtante ». “Les commentaires sont à la limite de la négation de l’Holocauste, et c’est une déclaration particulièrement dégoûtante contre les travailleurs médicaux qui donnent leur âme pour la santé publique”, a-t-il déclaré. Yevarkan n’avait pas parlé de la Shoah ! 

Le président de la commission, Gilad Kariv, a d’ailleurs demandé à M. Yervakan de se taire. Ce dernier n’a cessé d’interrompre le commissaire au coronavirus, le professeur Salman Zarka pendant sa prise de parole, qui essayait de parler aux députés. Finalement, M. Kariv a expulsé le député Yervakan de la salle d’audition.

Le président de la commission a ajouté que le député a perturbé la réunion. Il a qualifié les commentaires de ce dernier de « point bas ».

Pour rappel, Yevarkan est ttrès loin d’avoir poussé la comparaison aussi loin que la star de la télévision israélienne Orna Pitussi qui a comparé le PDG de Pfizer, Albert Bourla, à Adolf Hitler dans une vidéo publiée sur son profil Facebook. L’actrice s’est excusée de ses remarques à la suite de critiques publiques.

A noter que samedi soir, plusieurs dizaines de milliers d’Israéliens se sont à nouveau rassemblés devant la résidence du Premier Ministre Naftali Bennett pour protester contre la politique sanitaire actuelle du pays.

84 Shares:
8 commentaires
  1. Je frémis face à de telles invectives, c’en est une. Je conseil au-delà d’un teste génétique sur ce M. probablement un infiltré, la plus stricte sobriété et la plus réservée des circonspections sur un sujet si sensible. Vous comprendrez bien que j’ai plus rien à dire, d’ailleurs sur ce, je me retire. Peut-être, au revoir. Et n’essayez pas de me retenir. Désolé.

  2. C’est une démonstration de plus que le sionisme (les autres) est l’anti-thèse du judaïsme (Gadi), et il a farpaitement raison de les avoir mis devant leurs culpabilités.

    1. Oui chaque religion a son coté obscure , radical et extremiste .
      Le sionisme est une vision déroutante du judaisme qui est préjudiciable au peuple Juif dans son unité et entiereté .

      Quel homme courageux que ce Gadi de s opposer à la soit disant bien pensance et pensée unique , sous pretexte qu elle émane de la gouvernance .
      Ce qui est degueulasse ce ne sont absolument pas les propos de Gadi , lesquels dénoncent effectivement une dérive sanitaro hygieniste sous pretexte de préserver le bien commun et la santé publique .
      De grace , de quoi parle t on ?!! D un virus qui est bénin et sans séquelles pour 99% de la population infectée . Qu est ce que c est que toute cette mascarade , toute cette politique utlra hygieniste et ces mesures radicales totalement inadaptée à la situation ??!!
      Tout cela n est ni rationnel , ni sain .
      Gadi semble l avoir bien compris et , cruelle ironie du sort , la nation qui a vécu la segregation et la discrimination sur critère biologique (race) , c est celle là meme qui donne le rythme à toutes les autres nations , concernant cette crise sanitaire , avec une politique agressive discriminante et segregationniste sur critere biologique ( vaccinés / non vaccinés) .
      Majorité n est pas synonyme de vérité et gouvernance n est pas synonyme de bienpensance et de bienveillance .
      Bravo a Mr Gadi, vous avez toute mon admiration !
      Vous savez ce que disaient les pretres de l’époque lorsqu ils voyaient le prophete Elie ? ” Te voilà perturbateur d Israel ” …L homme de D ieu etait nommé perturbateur d Israel par des hommes corrompus qui avaient le poouvoir .Ils ont mal fini .
      L histoire est un eternel recommencement et il faut se battre pour ce qui est vrai et juste , car la vérité finit toujours par triompher .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer