Bon Sens et Rester libre ! s’allient pour “shamer” les députés qui votent le passe vaccinal

Les associations Bon Sens et Rester libre ! ont décidé de passer une alliance tactique pour renforcer leurs actions, complémentaires dans leur esprit mais aux finalités proches. En l'espèce, les deux associations ont décidé de mener une action commune de shaming contre les députés qui votent le passe vaccinal. Vous aussi, donnez 5 minutes de votre temps pour rejoindre cette opération qui peut aider à bloquer les mesures liberticides d'Emmanuel Macron.

Bon Sens et Rester libre !  ont décidé d’allier leurs forces et leurs énergies dans une opération de shaming contre les députés à l’occasion du vote sur le passe vaccinal. 

Le principe est simple : il consiste à expliquer à chaque député que sa campagne pour les prochaines législatives sera “polluée” par les opposants au passe vaccinal. 

Bon Sens écrit en recommande à chaque député

Dans un premier temps, Bon Sens a envoyé ce courrier ci-dessus en recommandé à chaque député. C’est la meilleure façon de faire prendre conscience à chacun des risques certains auxquels ils s’exposent en prêtant sa voix à une mesure liberticide et scélérate. 

“Notre objectif est qu’ils ne puissent pas dire qu’ils n’étaient pas prévenus”, explique Xavier Azalbert, membre du bureau de Bon Sens et accessoirement président de France-Soir. 

Rester libre ! opère le shaming citoyen

Comme nous l’avons déjà pratiqué depuis plusieurs semaines, Rester libre ! s’occupe de la partie “citoyenne” du shaming, en proposant un kit complet d’envoi du courrier à votre député. 

Vous trouverez ce kit sur le site de Rester libre !

Il vous suffit de 5 minutes pour agir. 

Le procédé est simple : vous copiez la lettre que nous vous proposons et vous l’envoyez par mail, ou bien (c’est beaucoup mieux), vous la téléchargez pour l’imprimer et l’envoyer en format papier. Non seulement cette formule préserve des emplois à la Poste, mais elle permet d’épuiser le secrétariat de votre député. 

Il est important que votre participation soit large. Les députés ont besoin de mesurer concrètement l’impopularité de la mesure qu’ils adoptent. Et c’est à notre tour de mettre la pression sur ceux qui veulent nous rendre la vie impossible. 

Dans tous les cas, n’oubliez pas de nous dire que vous avez agi, cela permet de mesurer notre impact. 

Bloquez vous aussi le passe vaccinal

Rester libre ! vous fournit un kit de shaming pour dissuader votre député de voter le passe vaccinal. Prenez 5 minutes de votre temps pour participer à la campagne.
187 Shares:
13 commentaires
        1. Je vous parie que la fréquentation de tous les lieux qui exigent l’ausweis jaune va péricliter assez rapidement – donc rien n’est enterré (et en plus, il faut voir ce qui va se passer avec le sénat).
           
          Et ça ne sera pas uniquement dû à leurs frasques, mais aussi à la baisse sensible du pouvoir d’achat, l’insee étant complètement à l’ouest de ce côté-là, comme d’hab – après tout, c’est beaucoup plus festif de se faire une bouffe entre amis à la maison et le coût de revient pour bien manger n’a rien à voir avec les restos (en plus, ça évite la foule d’indélicats qui servent du surgelé, surtout dans les grandes villes).

  1. De grâce épargnez nous ces têtes d’abrutis bornés sur vos illustrations, ils donnent déjà envie de gerber quand on les entend mais là, en photo, c’est quasiment de la cruauté mentale .

  2. Le shaming, c’est toujours un début, cependant, je serais plus enclin à la réhabilitation de la place de Grève (maintenant place de l’hôtel de ville), et certainement pas pour son côté festif… et vite, il y a le feu ! ;-p)

  3. Concrètement, ça va se passer comment pour le travail ? Le resto, théatre, promenades au centre commercial, etc., j’en ai rien à foutre. Mais il va me falloir des revenus. Quelqu’un sait ce qui va se passer avec les employeurs ? avec pole-emploi ?

    Et au fait : avec la pénurie de main-d’œuvre ? Je viens de lire un article comme quoi selon les compagnies d’assurance-vie, depuis la “vaccination” de masse, le nombre de morts (toutes causes confondues) des personnes en age de travailler, a augmentée de 40%, ce qui n’entre même pas dans les statistiques (i.e.: d’après celles-ci une augmentation brutale de 10% a lieu statistiquement une fois tous les deux cents ans ; ici c’est +40%). Idem, les indemnités pour infirmité, explosent. Ça va empirer bien sûr. Donc les entreprises (surtout de pompes funèbres) vont manquer de personnel (mais après aussi de clients, donc…).

    1. “Donc les entreprises (surtout de pompes funèbres) vont manquer de personnel”
       
      Ben, en cherchant un petit peu, on trouve des vidéos shootées par des thanatopracteurs aussi dérangeante que celle d’Andreas Noack (stalactites de sang se formant dans les vases à dépression, alors que le sang d’un décédé est normalement fluide, également caillots se formant spontanément dans le corps, empêchant de remplacer le sang par le liquide de conservation… toussa) – c’est dur pour eux, parce que ça leur prend beaucoup plus de temps.

      1. Donc, ce métier a de l’avenir. S’ils acceptent des non-vaccinés, je pourrai peut-être postuler. C’est pas du tout que ça m’enchante, mais bon, à un moment, je risque d’être viré de mon job si je refuse de me faire injecter une saloperie abjecte…
        Une collègue après sa deuxième dose a eue une crise cardiaque (ou quelque chose du genre). Elle m’a dit qu’à présent elle a pris sa troisième dose car sa santé maintenant l’exige (sa fragilité cardiaque)… Or dans le même temps, elle est dorénavant obligée de prendre de l’aspirine tous les matins pour fluidifier son sang et éviter les caillots. Je me demande si ce sont les mêmes médecins qui lui ont conseillé la troisième dose au plus vite. Je n’ai pas demandé pour éviter de remuer le couteau (non, le seringue) dans la plaie…

        1. C’est avec des évènements comme ça que l’on mesure combien les toubibs sont laissés à eux-mêmes une fois leur thèse entérinée et le dernier examen couronné de succès. C’est un peu comme si l’on passait d’une ruche au désert glacé. On les forme, et puis plus rien – à ce régime, les labos ont beau jeu d’orienter leurs “présentations”, puisque c’est la seule “formation” qui leur reste en dehors de “formations à la française” où ils gaspilleront leur pognon sans rien apprendre. Ça reflète assez bien les façons de faire séculaires de la france.
           
          Par opposition, divers pays ont une politique de formation permanente (et obligatoire) qui tient la route, cherchez l’erreur.
           
          Mais ça n’est qu’une raison parmi tant d’autres à ce à quoi nous assistons depuis 2 ans, on pourrait citer également le manque criant de recherches pendant l’internat – d’ailleurs, il est assez amusant de constater que le déclassement vertigineux de polyotechnique au niveau mondial vient en partie de là, pas assez de labos de recherches/application – ce petit à côté pour bien montrer qu’en dehors de médecins qui se font arroser sans rien en dire, les autres ne comprennent pas vraiment les études quand ça leur arrive de les lire et sont facilement manipulables par big pharma. C’est l’une des pierres d’achoppement de l’enseignement d’ici et ça ne semble pas prêt d’être corrigé, vu que ce pays se contente d’à peu près, tout en donnant des leçons aux autres – et ça ne date pas d’hier. En un mot, il est grand temps pour la france de faire sa réforme en profondeur, sinon elle finira moins bien que la Grèce…

Répondre à Daniel38 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer