Sans 3e dose, 800 000 vaccinés risquent de perdre leur « citoyenneté » le 15 janvier

800 000 personnes pourraient ne plus avoir de pass sanitaire faute d’avoir fait leur troisième dose au 15 janvier. Le pass sanitaire (ou vaccinal) est le fer de lance des mesures « orwelliennes » imposées par le gouvernement. La mise en place d’un crédit social à la chinoise se profile toujours un peu plus.

Les vaccinés d’hier seront les non vaccinés de demain

« Les non-vaccinés sont irresponsables et un irresponsable n’est plus un citoyen » prêchait Macron. Hors demain, un vacciné d’hier sera un « irresponsable » de demain.

En effet, une partie de la population âgée de 18 ans et plus, a jusqu’à samedi pour prolonger son pass sanitaire. Passé cette date, et si elle ne se conforme pas à un rappel vaccinal d’ici là, son certificat expirera.

Le ministère de la Santé comptait, au 9 décembre, 800.000 personnes éligibles à la vaccination à la dose de rappel avant le 15 janvier. Ces centaines de milliers de Français pourraient avoir la mauvaise surprise de voir leur pass se désactiver s’ils ne sont pas passés par la case 3e dose.

Fin novembre, en ouvrant le rappel de vaccin à tous les majeurs, le gouvernement avait annoncé qu’il serait nécessaire pour prolonger le pass sanitaire. Faute de rappel ou de certificat de rétablissement, il pourra être désactivé à partir de samedi.

Le rappel vaccinal peut se faire dès 3 mois après la dernière injection du vaccin (hors Janssen) avec un délai supplémentaire de 4 mois (soit 7 mois au total après la dernière injection) accordé jusqu’au 15 février.

Par le chantage au pass, l’exécutif tente d’accélérer la campagne de rappel vaccinal et prépare déjà les esprits à la quatrième dose de rappel. Une stratégie que le gouvernement avait déjà utilisée avant d’annoncer la mise en place et la généralisation des précédentes doses. 

Le crédit social comme objectif

Après nous avoir ôté la liberté de fréquenter des lieux de vie, de convivialité et de culture, après nous avoir restreint l’accès à l’hôpital public et aux soins, quelle est la prochaine étape de ce gouvernement scélérat. La caste érige deux franges de la population, en discriminant toute une partie de son peuple, elle divise la République, pourtant « indivisible ».

L’exécutif (et son armée de godillots aux ordres) tente, aujourd’hui, de hausser le niveau d’asservissement du peuple avec le pass-vaccinal.

Avec le pass obligatoire, c’est un chantage d’État à une vaccination, un fichage et un traçage de la population via l’application Tousanticovid, technologie centralisée inspirée du modèle chinois. Modèle de discrimination entre les bons citoyens obéissants et les mauvais, les moins vertueux.

Car ne vous y trompez pas, demain, les (non) citoyens qui ne seront pas à jour de leur abonnement vaccinal ne pourront pas prendre le train, se rendre au travail ou même avoir accès aux magasins de premières nécessités. Sans fournir la preuve, via une application spécifique sur leur smartphone, qu’ils sont à jour du énième rappel, un nombre considérable de leurs droits, même les plus élémentaires, leurs seront confisqués. Et malgré la perplexité affichée par certains, le soutien général à ce laissez-passer est plutôt élevé.

En Chine, les autorités utilisent la technique de la carotte et du bâton pour orienter le comportement des citoyens. Ce concept accrédite un « capital de points » accordé par l’Etat au citoyen, qui peut être bonifié, ou bien s’éroder. Une contrôle total rendu possible grâce à toutes sortes de paramètres et à l’intelligence artificielle.

En posant des caméras partout, en développant toujours plus de QR-Codes et en incitant à la délation, le Parti Communiste Chinois (PCC) a créé une société de surveillance généralisée. Aujourd’hui, tous les citoyens Chinois sont répertoriés dans une base de données et sont notés. Ce système de crédit social, que l’on dit souvent “orwellien”, est double : ils ont d’un côté la surveillance individuelle et de l’autre la surveillance des entreprises.

Alors pour celles et ceux qui voudront se voir injecter (X) doses de produit pour retourner au restaurant ou au bar, réfléchissez bien au modèle sociétal qui se prépare chaque jour un peu plus.

 

Bloquez vous aussi le passe vaccinal

Rester libre ! vous fournit un kit de shaming pour dissuader votre député de voter le passe vaccinal. Prenez 5 minutes de votre temps pour participer à la campagne.
155 Shares:
12 commentaires
  1. Article publié sur mon blog le 24 janvier 2015 après les Attentats de Charlie Hebdo (le pire était à venir…), mais il n’a pas pris une ride.

    DÉSINSTALLER LE LOGICIEL DE LA PENSÉE UNIQUE, TOUT UN PROGRAMME !
    le blog de François SERVENIÈRE
    http://www.esolem-production.com/20150124_BLOG_DesinstallerLeLogicielDeLaPenseeUnique.pdf

    Désinstaller le logiciel de la pensée unique est une entreprise de salubrité publique, une démarche
    individuelle et collective de salut public, au sens propre une mission de service public après la période cathartique que nous venons de vivre en France. Mais le retour en atelier, comme chacun sait, aurait dû être entrepris depuis fort longtemps pour éviter les drames sur médiatisés dont la principale “qualité” est désormais la “récurrence”. L’entreprise psychanalytique et psychosociologique est longue, déroutante, mettant en œuvre les fonctions les plus essentielles des individus et les ressorts les plus cachés de nos démissions face aux injonctions du groupe même les plus banales. Il faut y déployer un courage et un temps phénoménal hors de proportion avec la rapidité et l’aisance avec laquelle le cheval de Troie s’est installé dans le cerveau.

    L’expérience est pourtant vitale, nécessaire, bien que douloureuse et génératrice de tensions mentales et sociales. Les enfermés dedans se réveillent en ayant l’impression de revenir d’un goulag intérieur pas moins éloigné du réel que ne l’est le locked-in syndrome, comme si l’esprit sortait brusquement de l’expérience interdite dans laquelle seul le manque de vigilance nous avait enduit d’erreurs et couvert d’œillères après une simple autorisation d’exploitation de nos sentiments les plus sincères. Comme si le psychisme se réveillait d’un voyage au confins de la galaxie après une léthargie programmée. Là sont les principaux verrous empêchant la démarche volontaire et spontanée pour en sortir : la peur du vide, la perte des repères le long des nouveaux espaces de la (dé)raison qu’avait balisés cette pensée stéréotypée, la honte du naïf face à ses indulgences innocemment coupables après avoir téléchargé à son insu un virus ou un logiciel malveillant.

    De même, les portes cadenassées du questionnement intérieur sont des barrières à faire tomber pour
    permettre d’avancer. Comment avons-nous pu nous laisser berner par de tels discours dénués de l’élémentaire bon sens, ce fil conducteur naturel des réflexes de survie depuis les débuts de l’humanité ? Comment avons-nous pu nous laisser entraîner dans cette obscurité longue comme un tunnel sans fin ? Comment avons-nous pu donner notre confiance à de tels mensonges et inepties alors qu’il était si facile d’apposer la réalité à côté et en comparaison des fictions reconstruites devant nos yeux ? Le falsificateur n’a-t-il pas abusé de nous ? N’a-t-il pas profité de notre gentillesse, de notre ouverture d’esprit, de notre empathie naturelle pour l’altérité, pour la liberté de conscience et d’expression, de notre besoin de merveilleux pour soulager les tensions ? N’a-t-il pas trompé notre bienveillance en utilisant les armes du double langage, de la double argumentation cautionnées par l’art de la
    séduction ? Enfin ne s’est-il pas nourri de notre lâche capacité dans l’acceptation de l’illusion confortable quand elle soulageait l’esprit du courage nécessaire pour affronter l’épreuve des faits ?

    Pourtant après un temps plus ou moins long suivant les individus, loin de tout fatalisme par un travail sans relâche entre le conscient et l’inconscient, la vie et le réel reprennent leurs droits les plus élémentaires, comme après une déprogrammation d’un syndrome de Stockholm. Le for intérieur y perd aussi de son innocence et de sa jeunesse. On y gagne en lucidité, en maturité, en sociabilité, en abandon des névroses et des vaches sacrées, en sincérité et en lâcher prise, en abandon des fidélités contraignantes mais aussi, enfin, en confiance et en estime de soi.

    Les manipulations n’auront plus jamais prise sur notre esprit.
    Nous avons gagné le combat contre les titans.

    Le titre de l’article n’était donc pas du tout un jeu de mot, ni une blague potache ou une métaphore
    débonnaire, mais bien une réalité tangible universellement constatée qui fit et continue de faire tant de ravages. Car il s’agit ni plus ni moins de nettoyer drastiquement le hardware mental des virus et autres trojans pour changer de paradigme, donc de peau afin d’être adapté au nouveau monde qui s’annonce. Puis de rebooter la machine. Pour les plus atteints d’entre nous, une réinstallation serait souhaitable. Il y a d’ailleurs des cabinets spécialisés dans ce genre de thérapies post traumatique.

    François SERVENIERE, compositeur, le 24 janvier 2015 à Blangy-le-Château, France

  2. Le crédit social chinois repose également sur la déportation en laogai, les executions capitales et le génocide des Tibétains et des Ouïghours. Excusez du peu.

    Le purées qu’il y a des gens en France et à Davos qui admirent ce système.

  3. 400 000 passes désactivés pour les plus de 65 ans, 800 000 de plus au 15 janvier, des contaminations à gogo donnant droit à un certificat de rétablissement, cela fait beaucoup de monde qui rejoint le club des sous citoyens.
    Quand au contrôle social, c’est le rêve de tout dirigeant d’asservir sa population et de conserver son pouvoir discrétionnaire le plus longtemps possible. L’histoire nous enseigne les tyrans, les rois de droit divin, les tsars légitimés par Dieu, les Hitler, Staline. Tous sans l’aide du numérique ont gouverné par la peur comme Macron, Trudeau et les autres, ivres de leur pouvoir absolu. Malheureusement, c’est génétique et la reproduction des élites nous promettent encore des années de lutte pour vivre dans des sociétés riches intellectuellement, intelligentes et tolérantes…

  4. “L’exécutif (et son armée de godillots aux ordres)” DONT LES LR, ce qu’il ne faudra surtout pas oublier le moment venu ! D’autant plus qu’on sent bien que c’est ça que la finance foldingotte veut pousser sur le devant de la scène, donc, à nous de les faire passer à la trappe.
     
    Ceux qui sont un minimum attentifs auront remarqué qu’en une semaine, nous sommes passés de 400,000 à 800,000 candidats à la non-citoyenneté, et comme ce sont des chiffres zzzofficiels, on peut dire sans se tromper que le chiffre _minimal_ réel commence à 2,500,000, et se trouve plus vraisemblablement (vu le nombre de nœils dessillés depuis la fin d’année dernière, grâce aux révélations multiples qui commencent à peser très lourd dans la balance) aux alentours de 4,500,000.
     
    Ces 6.6 % de la population française ajoutés aux +20 % de la population qui ont résisté aux inoculations de thérapies géniques expérimentales mortelles depuis le début du connardo-circus, c’est la tuile pour les plans foireux de ceux qui tiennent la laisse de pause-caca *<;-{) \o/ – on peut donc prophétiser sans trop se tromper qu'il est en plein caca nerveux et qu'il va encore nous serrer la vis (nous emmerder quoi) – qu'il se rassure, parce que de tout ce qu'il pourra bien éructer, nous n'avons strictement rien à foutre, et il peut bien décider tout ce qu'il veut, ça sera de toutes façons cautère sur jambe de bois et ceci, bien évidemment, sans préjudice aucun du lancement de nouvelles procédures judiciaires et pénales contre sa petite personne fate et son gang de mous du bulbe. 🙂

    1. Nooon, le chaos, c’est dans les tronches de pause-caca et de ses barbouzes – vu ce que j’entends par-ci par-là, les gens n’en ont _vraiment_ plus rien à carrer, à part les 50 % qui se font peur même quand ils pètent trop fort (cf le dernier show YT de FDVizio), mais j’ai bon espoir, car ils sont en constante régression.

      1. Oui, d’accord, mais je dis que le Passe Vaccinal va être synonyme de chaos parce qu’inapplicable, compte tenu du côté kafkaïen du blase et du nombre de non éligibles, qui seront mécaniquement de plus en plus nombreux. Il aussi vrai, pour vous suivre, que le cinglé du 55 et sa clique commencent à subir les tortures de la mort lente, plusieurs méthodes éprouvées autour du monde… Barbares et sous-humains, nous sommes aux premiers rangs du spectacle du Circus Maximus, le pouce en bas. Z’avaient qu’à pas faire chier ! On va pas pleurer. Avec un peu de chance et leurs quelques centaines de millions accumulées sur le dos des moutons vaccinés, Elon va les satelliser pour leur permettre d’échapper à la justice terrestre, car les drones, les satellites et les GPS mis en place par ces élites mondialiste totalitaires, peuvent aussi se retourner contre eux en fuite… quand la technologie est capable aujourd’hui de repérer un escargot qui pète en Amazonie… Après les photos en une des tabloïds, vont-ils accepter de vivre dans une grotte, traqués comme des moins que rien, des sous-citoyens ?

        1. Ça va être dur de trouver une grotte libre, d’autant plus que comme ça touche le monde entier… Mais je suppose qu’ils ont prévu le coup et que quelque part, une clinique spécialisée dans la reconstruction faciale a déjà été grassement payée pour un futur job pouvant arriver n’importe quand (enfin, s’il arrivent à échapper à tous les regards et à la sagacité des gens le temps de s’y rendre, ce qui est infiniment difficile dans un aéroport, même petit).

Répondre à Jiff Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer