République Tchèque : mobilisation de plus en plus importante contre les restrictions sévères liées au COVID-19

En République Tchèque, plusieurs dizaines de milliers d’individus ont manifesté samedi 29 janvier contre les restrictions liées au Covid-19, alors que les cas de contaminations ont beaucoup augmenté. Ils se sont réunis sur la place Venceslas de Prague. Contrairement à ce qu'avait décrété le précédent gouvernement, le nouveau chef du gouvernement, Petr Fiala, a renoncé à la vaccination obligatoire, mais les restrictions sévères pour les personnes non vaccinées demeurent. Une discrimination des non-vaccinés qui les transforme en citoyens de seconde zone.

Des milliers de personnes protestent contre les restrictions sévères

Pour lutter contre le Covid-19, le gouvernement tchèque a mis en vigueur différentes mesures sanitaires strictes. Elles incluent notamment l’interdiction de manger dans les restaurants, l’accès aux musées et aux discothèques pour les personnes non vaccinées.

Plusieurs dizaines de milliers de Tchèques ont dénoncé, samedi 29 janvier, ces nouvelles restrictions liées au Covid-19. Ils ont tenu une manifestation sur la place Venceslas de Prague. Ils revendiquent surtout la suppression des restrictions sévères qui concernent les non-vaccinés.

Notons que pour pouvoir entrer dans un restaurant, les Tchèques doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou une preuve d’une infection récente au Covid-19. Zuzana Vozabova, un des manifestants, a déclaré « L’Etat devrait écouter les demandes de la population. Les dispositions et les restrictions nous conduisent sur la route de l’enfer ».

Une flambée des cas d’infection

Comptant 10,7 millions d’habitants, la République tchèque a recensé 37.184 décès dus au Covid-19, depuis le début de la pandémie. Comme le Danemark qui a pourtant  décidé de lever toutes les restrictions anti-Covid à partir du 1er février 2022, le pays fait aussi face actuellement à une flambée des cas d’infections.

Pour rappel, environ 65% de la population ont déjà reçu au moins une dose de vaccin. Mais avec Omicron, la République tchèque enregistre 54.689 nouvelles contaminations par jour et 1.989 hospitalisations. Le virus se répand aussi bien chez les vaccinés que les non-vaccinés. 

En dépit de cette hausse des cas d’infections, la coalition de centre-droit au pouvoir du Premier ministre Petr Fiala a décidé de réduire le temps de quarantaine et d’isolement. En revanche, elle a rendu obligatoire la réalisation de tests pour les employés des entreprises.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
95 Shares:
2 commentaires
  1. Pour se rendre compte des manifestations dans beaucoup de pays dans les villes allemandes et autrichiennes elles sont “journalières” tous les soirs ils manifestent dans le calme.
    L’immense mouvement des routiers Canadiens (radio québec sur crowdbunker, Odysse ) suivi par la population, les routiers Australiens…ainsi que la mise en place d’un convoi européen vers Paris et Bruxelles…
    Il faut allez sur TELEGRAM (Silvano Trotta en recense bcp).
    Boycottez tous les médias français ainsi que G.. Tw… Fa… qui censurent à plein temps

Répondre à Bonjurka Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer