Le chocolat noir, c’est bon pour le moral !

Le chocolat fait partie des péchés mignons de la plupart d’entre nous. Impossible de résister à sa douceur, à l’amertume plus ou moins prononcée selon sa teneur en cacao. Mais il n’est pas seulement agréable au palais. Il est aussi bon pour la santé, et surtout pour le moral.

Le chocolat chaud, efficace pour lutter contre les maladies cardiovasculaires

Les propriétés énergétiques du chocolat noir

Le chocolat noir a des bienfaits et des propriétés énergétiques non négligeables si le choix se porte sur du chocolat à 70 % (en s’assurant que le taux de cacao dégraissé est plus élevé que le beurre de cacao, ou de toute autre matière grasse). En principe, si nous consommons 3 carrés de ce chocolat, en considérant qu’un carré fait 10 g, nous aurons absorbé :

  • 160 calories ;
  • 8 g de sucre ;
  • environ 4 g de fibres ;
  • 12 g de lipides.

Cette quantité peut toutefois évoluer selon la composition du chocolat. Il contient également du fer non héminique mieux absorbé par notre organisme et permet de véhiculer et de fixer l’oxygène dans les vaisseaux sanguins. Les trois carrés de chocolat recommandés compenseront notre apport ferrique quotidien.

Les bénéfices d’un chocolat noir

Les amateurs de chocolat noir l’apprécient pour son amertume et sa faible teneur en sucre. Ils peuvent également tirer profit de ses nombreuses vertus. En effet, une étude publiée en janvier 2022 dans The Journal of Nutritional Biochemistry et réalisée par les chercheurs du département de l’alimentation et de la nutrition du Collège d’écologie humaine de l’université nationale de Séoul (Corée du Sud) a permis de mettre en exergue le fait que la consommation de 30 g de chocolat noir à 85 % (avec un taux plus élevé de cacao dégraissé que de matière grasse) pouvait impacter de manière positive sur l’humeur.

Pour obtenir les résultats à cette étude, les chercheurs ont prélevé les selles des sujets concernés. Il est ainsi apparu que le microbiote intestinal de notre tube digestif s’est enrichi chez les individus ayant consommé du chocolat noir à 85 %. Cet enrichissement a son importance chez l’adulte, car plusieurs paramètres peuvent les perturber (prise d’antibiotique, changement de régime alimentaire…).

Le chocolat noir contre la dépression

Les effets prébiotiques du chocolat noir permettent d’améliorer la flore intestinale et d’optimiser le bien-être mental. Cet aliment est idéal pour remonter le moral et réduire les symptômes dépressifs. Dans le pire des cas, la dépression peut entraîner une réduction de la durée de vie des personnes souffrant de cette pathologie, car ils peuvent mettre fin à leurs jours suite à une période suicidaire.

En outre, ces personnes peuvent développer d’autres maladies, dont les plus courantes sont les troubles psychosomatiques et les maladies cardiovasculaires. Le diabète est également courant, d’où l’importance de privilégier le chocolat noir avec un taux très élevé de cacao dégraissé et un taux de sucre très bas.

Le cacao contenant des flavonoïdes, il est antioxydant. Il maintient ainsi les activités cérébrales et protège le cerveau du déclin cognitif constaté chez les personnes âgées. La mémoire de travail est également préservée, voire améliorée.

Le chocolat noir pour notre bien-être quotidien

Si le chocolat noir fait partie des aliments à consommer pour lutter contre la dépression, c’est parce qu’il génère du plaisir grâce à la production de sérotonine et de dopamine. Comme il est conseillé de prendre un carré de chocolat trois fois par jour, nous bénéficions des effets de la dopamine toute la journée, car elle est produite le matin. Elle contribue à nous donner énergie et bonne humeur pour affronter la journée.

La sérotonine, quant à elle,  est généralement produite vers la fin de l’après-midi, après avoir fourni des efforts physiques, ou après un massage. Il en résulte une sensation de relaxation, de détente et de bien-être. Le plaisir et cette sensation de détente que génère le chocolat noir nous permettent de mieux dormir. Et comme il s’agit d’un cercle vertueux, mieux dormir en produit encore plus.

La production de la dopamine par l’hypothalamus quand nous mangeons du chocolat noir ne limite pas ses actions à l’amélioration de notre humeur. Elle intervient aussi dans le plaisir sexuel, l’atteinte de l’approbation sociale lorsque nous accomplissons des projets, ou lorsque nous réalisons un exploit. D’ailleurs, la dopamine est celle qui nous pousse à nous dépasser, à survivre face à l’adversité. Dans le cadre de certaines maladies, comme la maladie de Parkinson, lorsqu’elle n’est plus produite normalement, le patient voit apparaître les problèmes de coordinations des membres, les tremblements chroniques.

Chocolat noir et femmes enceintes

Si de nombreux aliments sont interdits aux femmes enceintes, le chocolat noir leur est permis. Selon une étude réalisée par les chercheurs de l’université Laval du Québec sur 129 femmes sur une période de 12 semaines, il est mis en lumière que le chocolat aiderait les futures mamans à améliorer le fonctionnement du placenta, tout en aidant au développement du fœtus. Ce n’est pas tout puisqu’il réduit sensiblement les risques de pré-éclampsie.

Le plaisir procuré par le chocolat n’a donc pas uniquement des effets sur notre humeur. Il agit également sur notre santé en luttant contre certaines pathologies plus ou moins importantes. Il faut néanmoins porter attention à la quantité de sucre et de matière grasse que contient la tablette avant de la consommer. En termes de matière grasse, l’huile de palme qui apporte la touche fondante du chocolat ne doit pas être à taux trop élevé, dans la mesure où elle contient une quantité élevée d’acides gras saturés qui sont responsables de maladies cardiovasculaires dues à une hausse du mauvais cholestérol dans le sang.

Bon à savoir : composition d’un chocolat noir

Le chocolat noir s’obtient en mélangeant de la pâte de cacao, avec du beurre de cacao et du sucre. La législation fixe le taux de cacao à 43 %, sans le beurre de cacao. Celui-ci ne devra pas être inférieur à 26 % et un minimum de 14 % de cacao sec dégraissé. Il est important d’utiliser le moins possible de beurre de cacao pour avoir un chocolat de bonne qualité.

Lorsqu’il est indiqué sur l’emballage 85 % de cacao, cela peut signifier 71 % de beurre de cacao et 14 % de cacao sec dégraissé, ou 26 % de celui-ci, additionné de 59 % de cacao sec sans matière grasse. À noter toutefois qu’un chocolat à forte teneur en cacao, sera plus gras et moins sucré, et inversement. La saveur du chocolat dépend cependant du pays d’origine de la fève de cacao. Cette dernière peut être d’origine, de crus ou de grands crus.

60 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer