Covid-19 et anosmie : des experts expliquent les troubles persistants de l’odorat chez certains patients

La perte de l’odorat ou anosmie figure parmi les symptômes associés au SARS-CoV 2. Les scientifiques continuent à étudier les caractéristiques du coronavirus et les troubles qu’il pourrait provoquer. Ils ont récemment entamé de nouvelles recherches pour identifier les personnes susceptibles de perdre le sens du goût et de l’odorat en cas d’infection au Covid-19.

Aucun résultat probant

Bon nombre de personnes perdent le sens du goût et de l’odorat après une infection au Covid-19. Il s’agit d’un symptôme qui peut affecter la qualité de vie des victimes. Sa gravité varie d’un individu à l’autre. En effet, chez certains, il peut s’agit d’une perte partielle tandis que chez d’autres, c’est une perte totale. Ces symptômes peuvent survenir chez des personnes qui n’avaient que de légers symptômes liés au COVID-19.

Selon le Dr Andrew Schamess, médecin interniste au Wexner Medical Center de l’Université d’Etat de l’Ohio, la perte du goût et de l’odorat est un symptôme qui survient généralement au début de la période post-Covid. Notons qu’il a traité des patients dans le cadre du programme de rétablissement post-Covid.

Pourtant, une étude a révélé que la perte de goût et de l’odorat est un symptôme qui a tendance à se manifester immédiatement après une infection au coronavirus. Une autre étude des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a aussi dévoilé que son risque d’apparition est beaucoup plus élevé chez les personnes dont les symptômes du Covid-19 ont duré plus de 4 semaines. En outre, la plupart des patients ont retrouvé leur sens du goût et de l’odorat au bout de 6 mois.

Dans une autre étude, les scientifiques ont essayé de détecter les liens génétiques possibles. Ils ont alors identifié deux gènes pouvant jouer un rôle dans le métabolisme des molécules odorantes, ce qui est à l’origine de la perte de l’odorat.

D’autres chercheurs, après avoir mené une étude sur des hamsters, ont révélé que la perte de l’odorat chez les patients atteints du Covid-19 pourrait être liée à l’inflammation. Mais jusqu’à présent, les scientifiques ne sont pas en mesure de définir avec précision l’identité des personnes susceptibles de développer le symptôme.

Aucun médicament disponible

Selon le Dr Schamess, à ce jour, il n’existe pas de médicament qui permet de traiter la perte de l’odorat suite à une infection au Covid-19. Toutefois, une rééducation olfactive pourrait être d’une aide précieuse pour les victimes.

Elle est basée sur l’utilisation de différentes huiles essentielles, de bougies parfumées, d’herbes, de savons ou d’aliments très aromatiques comme les agrumes, le café et le chocolat. Le médecin recommande de nouvelles senteurs pour chaque semaine. « Cela peut aider à relancer la récupération olfactive”, a déclaré le médecin.

Toutefois une étude française parue dans The Journal of Integrative and Complementary Medicine le 13 janvier dernier a révélé que la cryothérapie serait une alternative contre l’anosmie après la Covid-19. Plusieurs séances de cryothérapie dans une chambre hermétique à -90 degrés permettraient de retrouver ses capacités olfactives.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
2 Shares:
1 commentaire
Répondre à xavier Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer