L’OTAN fait-elle exprès de servir les intérêts de la Chine?

Un sommet extraordinaire de l'OTAN a eu lieu ce 24 mars 2022, rassemblant les chefs d'Etat et de gouvernement. Et il ne sert ni les intérêts de l'Europe ni ceux des Etats-Unis mais ceux de la Chine. On a toutes les raisons de redouter l'escalade qu'implique les messages très agressifs qu'il a délivrés. Cependant, en réfléchissant à ce qu'implique le renforcement du front "européen" pour la puissance américaine, on comprend aussi que la pensée stratégique américaine est en train de s'effondrer. Au moment où la politique des sanctions envers la Russie est en train d'affaiblir le rôle de monnaie universelle du dollar, les USA prétendent pouvoir affronter la Russie et la Chine en même temps. Degré zéro de la pensée stratégique.

Le sommet extraordinaire de l’OTAN a pris aujourd’hui trois résolutions: 

La première consiste à continuer à fournir à l’Ukraine une aide militaire, notamment des armes antichars, des armes antiaériennes et des drones, ainsi que des équipements civils pour pallier d’éventuelle frappes chimiques, biologiques et nucléaires. Seront également fournis à l’Ukraine des technologies et des équipements de sécurisation des réseaux d’information.

La deuxième résolution est le renforcement des forces de l’OTAN dans la Baltique, l’Europe orientale et les Balkans, le déploiement de quatre nouveaux groupes de combat: en Hongrie, Slovaquie, Bulgarie et Roumanie pour doubler le déploiement des quatre groupes de bataille existants. Il s’agira d’environ quatre millions d’hommes, et de déploiements militaires aériens et maritimes.

Troisièmement, les membres de l’OTAN ont accepté d’augmenter les dépenses militaires, ce qui permettra aux dépenses militaires nationales d’atteindre ou de s’approcher de la norme de 2 % du PIB respectif. L’Allemagne a montré la voie.

L'OTAN se rapproche du degré zéro de la pensée stratégique

Le passage le plus saisissant du communiqué est celui où l’OTAN s’en prend à la Chine, nommément: 

Nous exhortons tous les États, et notamment la République populaire de Chine (RPC), à respecter l’ordre international, y compris les principes de souveraineté et d’intégrité territoriale consacrés par la charte des Nations Unies, à s’abstenir de soutenir d’une quelconque manière l’effort de guerre russe et à éviter toute action qui aiderait la Russie à contourner les sanctions. Nous jugeons préoccupantes les récentes déclarations faites par des représentants de la RPC, et appelons la Chine à cesser de se faire l’écho des discours mensongers du Kremlin, en particulier concernant la guerre et l’OTAN, et à favoriser une résolution pacifique du conflit“. 

L’OTAN explique donc qu’elle a deux adversaires, la Russie et la Chine. Ceux-là précisément dont Henry Kissinger disait qu’il ne faudrait jamais, du point de vue américain, les affronter ensemble! 

Les Chinois peuvent se réjouir. D’une part il est peu probable que les pays européens où ils ont investi désirent se priver de leurs investissements au moment où l‘effet boomerang des sanctions va se faire sentir de plus en plus évidemment. Donc les menaces de l’OTAN sont du vent. En revanche, la nouvelle selon laquelle l’Alliance Atlantique renforce son dispositif en Europe est une bonne nouvelle pour la Chine. Dans le contexte d’affaiblissement de la puissance américaine au moment où l’étalon-dollar va vaciller, il est tout à fait improbable que les Etats-Unis pourraient mener une guerre à la fois en Europe et en Asie. 

Le communiqué du sommet de l’OTAN est symptomatique de l’effondrement de la pensée stratégique occidentale.  

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

About Post Author

6 Shares:
6 commentaires
  1. Il est tentant de faire le parallèle avec le IIIème Reich qui a choisi de se retrouver dans une guerre sur deux fronts. 80 ans après : les mêmes erreurs… avec évidemment, les mêmes conséquences.
    L’idéologie est aveugle. Comme disait Schiller, “contre la bêtise, même les dieux luttent en vain”.

  2. La voie royale vers une troisième guerre mondiale est désormais ouverte. Poutine ne reculera pas.
    Prochaine étape: une coalition déclarée entre la Russie et la Chine.
    Dernière étape: l’effondrement de la civilisation occidentale (européenne et anglo-américaine). Le calvaire avec deux “stations” du portage de la croix européenne: l’éclatement de l’Europe et la destruction de l’OTAN.
    Peuples d’Europe: plus longtemps vous refuserez le combat contre les élites qui vous oppriment, plus dure sera la douleur de la défaite finale, et le déshonneur pour les générations qui survivront au chaos.

  3. C’est un régime totalitaire, un nouvel Axe mais qui prend aujourd’hui ses racines dans un G20 alors qu’il était de forme G4 (JP, DE, RU, IT) puis G3 (sans la RU sortie en 1941) entre 1939 et 1945. La géopolitique, même mentale chez les individus – en effet la guerre des mondes se passe en parallèle entre les États et en même temps à l’intérieur du cerveau par la lutte entre le Bien et le Mal – est plus compliquée en 2022 parce que les méchants ont décidé de s’associer à fronts renversés par rapport à la période précédente. Cette lutte est actuellement symbolisée parfaitement, les artistes sont toujours des visionnaires, par la métaphore des cotés lumineux et le obscur de la Force dans Star Wars, mythe des Temps Modernes qui parle si bien de notre époque contemporaine, et du futur possible. La fiction dystopique, comme chez H. G. Wells et George Orwell, au XXème dans le cinéma et la bande-dessinée, permet de comprendre les mœurs, les idéologies, les tendances, les « promesses » du futur.

    Là est toute la subtilité de leur mensonge. Pour les analystes, faire un choix binaire, bien plus aisé auparavant, est une prise de tête infinie… Le MAL et le BIEN étaient clairement identifiés. Là, connaissant Orwell, ces deux concepts s’interpénètrent, les fronts sont renversés. Le pékin pense que le BIEN est toujours du côté de l’OTAN et le MAL du côté de l’AXE sino-russe. Vous aurez remarqué que les médias et les commentateurs reprennent à dessein l’ancienne terminologie pour bien marquer les consciences… La guerre des Points Godwin a été transférée sur l’échiquier des plateaux télévisions : « Tiens, A4-C5 ! ; B8-D7 ! etc. » Tous les Pascal Praud BHLisés des plateaux TV, dépassés par l’ampleur de la compréhension, balaient l’échiquier d’un revers de manche avouant là leur impuissance : « Je suis dépassé ! »

    Sauf que le MAL, aujourd’hui, est identifié chez les Américains et les Européens de l’Ouest – rassemblés dans l’OCDE. Ils furent particulièrement impliqués, juste précédemment, dans une joint-venture décadente et nihiliste de Crimes contre l’Humanité au moment du Covid sur fond de Great Reset, Maîtres Reiner Fuellmich et Virginie de Araujo-Recchia l’ont prouvé en Droit International, qui institutionnalisent désormais une duplicité programmatique – mais n’est-ce pas le propre des relations internationales ? – alors qu’auparavant c’était majoritairement le fait de l’Axe du Mal :

    – parce qu’ils n’ont pas respecté initialement la promesse de non-extension de l’OTAN faite à Mikhaïl Gorbatchev par George Bush père et Baker ;
    – parce qu’ils ont endetté depuis 40 ans jusqu’à plus soif dans une pathétique Pyramide de Ponzi leurs économies socialistes (le pire du libéralisme et le pire du socialisme dit-on) en les rendant esclaves de la dette souveraine et de la planche à billets ;
    – parce que depuis 1945 les USA-CIA entretiennent partout sur la Terre des factions terroristes pour lutter contre l’Axe castriste-maoiste-marxiste-léniniste (les islamistes et aujourd’hui les nazis d’Azov), et que cela finit par leur péter à la gueule, parce qu’elle fournit aux extrémistes des armes de haute technologie qui se retournent contre elles lors des renversements d’alliances ;
    – on se marre quand on apprend qu’en plein conflit russo-ukrainien, pour compléter le tiret précédent, la France, OUI LA France ! continue de livrer des armes à la Russie de Poutine alors que diplomatiquement elle s’est rangée du côté de l’Ukraine… « Et le pistolet sur la tempe, 5 ou 6 balles Cher Monsieur ? »
    – parce que depuis 2013, ni l’UE ni les USA ni les parties en présence n’ont pas respecté et n’ont rien fait pour le faire (sauf la Russie) les Accords de Minsk ;
    – puis quand on s’éloigne de la surface, on voit bien que, si l’on suit pas à pas les descriptifs quasi exhaustifs des éminences intellectuelles du Courrier des Stratèges, on a devant nous : 1. et les fumigènes et la pyrotechnie de la guerre classique au sol, qui remplissent les écrans comme le dense brouillard matinal ; 2. et au-dessus le grand plan du Great Reset dans lequel s’imbrique, pour le plus grand bénéfice des oligarques Young Leaders, l’actualité foutraque ;

    Alors, l’OTAN est tout sourire.
    Son GREAT RESET marche à merveille – pour 1 milliards d’individus + la Chine…
    Quel est-il ? vaccination obligatoire, passe vaccinal obligatoire avec QR code pour voyager, à terme la puce sous-cutanée RFID qui contiendra : données biométriques, vaccinales, idéologiques, judiciaires, bancaires, un refus de vaccination bloquera vos comptes bancaires et vos assurances, vous empêchera d’emprunter et de voter…

    Les populations semblent abruties d’incompréhension.
    La manipulation pour exiter l’Ours a marché à merveille, une horloge suisse qui sonne le RDV au moment où il était parfaitement prévu, en février 2022 est une merveille. Alors que deux échéances majeures du GREAT RESET se présentent aux populations : l’élection présidentielle des 10 et 24 avril 2022 en France, les mid-terms de novembre 2022 aux USA.

    Pour simplifier : ces deux élections sont des pièces maîtresses du GREAT RESET.

    Allons-nous laisser nous mettre en esclavage ?
    N’oublions jamais que L’OTAN EST LE BRAS ARMÉ DU GREAT RESET.
    A contrario, soviétologue amateur je n’aurais jamais cru pouvoir penser cela : LA RUSSIE EST L’ENNEMIE DU GREAT RESET.

    Le choix est assez binaire en fait, toujours le BIEN et le MAL :

    – voter Macron, c’est voter GREAT RESET, c’est voter pour notre esclavage (vaccination Pfizer ARNm obligatoire, QR Code pour voyager, puçage électronique, transhumanisme, biologie augmentée, clonage et robotisation des Peuples) ;
    – voter pour Z, posture gaullienne au milieu des Blocs, c’est voter pour la liberté et le libre-arbitre inscrit dans le Bloc de constitutionnalité français dont le préambule est la DUDH (ONU, 1948) ;
    – si Macron gagne, c’est le Goulag assuré qui va s’étendre dans tous les compartiments de nos vies, et qui se cachera dans moult détails compartimentés de celle-ci, tout en se donnant l’apparence d’un pouvoir humaniste comme chez Orwell, alors qu’il sera d’essence totalitaire – il suffit de regarder les 5 dernières années sur macron.watch ;
    – Z se propose juste de « rendre la France aux Français »…

    Si Macron gagne, Biden et l’Etat profond US, Démocrates-complexe-militaro-industriel, entérineront ce succès aux USA en novembre. Le Commnisme mondial aura eu sa revanche après la Chute du Mur et de l’URSS. Vladimir Boukovski nous avait prévenus ardemment en 2003 (livre et vidéo viraux) que l’URSS était en train de se réincarner dans l’UE… Qui l’a écouté ?

    On peut bloquer, pire, anéantir le GREAT RESET, LE MAL ABSOLU = MEIN KAMPF 2.0, dans les urnes le 10 avril 2022 en expulsant Macron dès le premier tour. C’est possible électoralement parlant, car les Français l’ont déjà fait pour Jospin en 2002 alors qu’il était donné archi gagnant des Présidentielles, à l’instar de Clinton aux USA en 2016. Un grand danger pourtant se présente à nous, c’est un leurre du système, LE VOTE LE PEN. Car c’est faire un vote déguisé pour Macron, c’est se donner bonne conscience en se disant qu’on aura tout fait pour éjecter le tyran. Mais on sait que le vote MLP est gonflé de 5 à 10 points depuis 2017, c’est prouvé par A+B, iconographie ci-dessous. C’est un leurre du système qui organise sa pérennité avec les médias et les sondeurs à sa botte, qui font objectivement en ce moment une campagne forcenée en faveur de Marine Le Pen, assurance tous risques d’Emmanuel Macron pour être réélu au second tour.

    D’ailleurs TF1 nous fait croire que l’élection est déjà pliée, pas de soirée électorale prévue le soir du premier tour… L’arrogance du Macronisme n’a plus de limites. Il est venu le temps de lui donner la leçon de sa vie…

  4. Bonjour à tous,
    j’ai lu avec attention tous vos commentaires.
    Il suffit d’observer pour voir qui les oligarches ne veulent pas au second tour.
    Premièrement les candidats qui ont été éliminés par une manœuvre politique de Bayrou.
    Il a donné ses parrainages non pas à ceux qui étaient le plus proche de les avoir, mais à ceux qu’ils avait choisi.
    Deuxièmement, l’invitation à “débattre” autour de la guerre en Ukraine. Seul 8 candidats ont été invité sur 12.
    Il faut donc voter pour ces 4 candidats qui ont été éliminés des “débats” télévisés.
    Je sais vers qui ira ma préférence : celui qui aime la France et aime son Peuple, sans message démagogique et sans fioritures !
    Je pense que Macron sera éliminé dès le premier tour.
    Les affaires qui sortent en ce moment (Mc Kinsey et consort) ne sortent pas par hasard.
    S’ils le voulaient ils pourraient parfaitement bloquer la couverture médiatique de ces affaires.
    Peut être verrons nous un deuxième tour Lassale/Melenchon ou Lassale/Zemour.
    Mais ce n’est peut être un rêve !

Répondre à François SERVENIÈRE Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer