Pour dégager Macron : oubliez votre crédibilité, elle ne sert plus à rien !

Beaucoup de Français rêvent de dégager Macron. Mais il y a un hic : la terreur règne autour d'eux. "Quoi ? Tu voterais Le Pen ? non, quand même pas... tu vas perdre toute ta crédibilité..." Je vous explique pourquoi la crédibilité, c'est comme l'appendice : ça ne sert absolument à rien, et on retrouve une vie normale et heureuse dès qu'on l'a perdue...

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT

Les deux tiers des Français souhaitent un changement de Président de la République, affirmait un sondage publié quelques jours avant le premier tour. Ce chiffre est assez cohérent avec les résultats de l’élection, qui ont montré que Macron n’atteignait pas un tiers des votes exprimés (avec une abstention touchant un quart des Français…). 

Ce désir de changement se traduira-t-il dans les urnes ?

Beaucoup adoreraient voter pour Marine Le Pen, mais le poids de la censure, de la honte, de la vindicte collective maintenue à bloc par les médias et les puissants influenceurs de la caste promet une lourde sanction pour tous ceux qui cèderaient à leur envie de dégager un Président de la République haï. 

Face à eux, la résistance de la caste s’organise. 

Discrédit et bannissement : les deux mamelles de la terreur

Pour “tenir les troupes”, la caste utilise son mode opératoire favori, désormais déployé à toutes les occasions pour remplacer la démocratie par un régime de consentement obligé. Pour tous ceux qui refusent l’ordre mondialiste, les sanctions du discrédit et du bannissement sont prononcées à tour de bras, et sonnent dans l’esprit moyen comme autrefois la menace d’une convocation chez le Grand Inquisiteur. 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est la combinaison des deux peines. Si l’on veut continuer à être “crédible”, c’est-à-dire digne d’être écouté à la table des adultes, il faut prononcer sa foi en la République, en la démocratie, en l’humanisme, toutes valeurs galvaudées par ceux qui prétendent les défendre, et qui sont une manière commode d’interdire aux gens de voter pour le Rassemblement National. 

Le bannissement survient, quand, malgré la menace, vous êtes passé à l’acte. Alors, vous êtes décommandé des dîners en ville, vous perdez vos clients, vos commandes, vos “bonjour” dans la rue. Et ce n’est même plus que vous devenez inaudible. Simplement, on ne vous calcule plus, comme on dit aujourd’hui. 

Il y aurait une mine de sel en Sibérie pour vous exporter qu’on n’hésiterait pas. 

Un système de punition industrialisé

Vous avez voté Le Pen et vous êtes devenu infréquentable. 

Du moins le pensez-vous. 

Car ce système présente désormais un vice majeur : il est tellement banalisé qu’il n’a de moins en moins d’impact sur la réalité. La caste s’est mise toute seule dans le corner progressif de sa haine de l’autre et de la liberté de pensée. 

La caste a transformé, à force d’intolérance, la démocratie en régime censitaire, aristocratique, réservé à une fraction de plus en plus réduite de la population. 

La banalisation du discrédit et du bannissement a commencé avec les Gilets Jaunes. La moindre inclination, même très discrète, pour ces hères en colère valait des regards méprisants et coûtait souvent une lourde dose de méfiance. 

Elle a continué avec l’interdiction des traitements contre la COVID et la quasi-obligation de se faire vacciner. Là, on est passé de la mise à l’index de la fachosphère, à la mise à l’index de la complosphère, un enfer bien pire encore que le reste. 

Désormais, nous sommes intimés de voter Macron, quoi qu’il arrive, sans nous poser de questions, et sans demander de comptes sur les insuffisances flagrantes du personnage. Nous sommes intimés de supporter les imbecillités de ses partisans, en nous extasiant sur leur prétendue intelligence. 

Telle est la démocratie que nous avons l’obligation d’encenser chaque matin : ne jamais remettre en cause la propagande officielle, et admettre tout et n’importe quoi comme une vérité révélée, dès lors qu’elle est prononcée par l’un des prêtres de la caste. 

Sinon, c’est la mise à l’index, puis la torture par l’Inquisition. 

Penser la crédibilité

Pour s’affranchir de ses peurs, de cette peur de perdre son statut social, il est indispensable de bien comprendre ce qu’est la crédibilité… et l’ineptie qu’elle constitue. 

La crédibilité, c’est la capacité que les autres ont de vous croire, notamment lorsque vous dites quelque chose. Elle ne fait pas appel à la raison, mais à l’apparence sociale, à l’imagination disait Blaise Pascal. 

En soi, la crédibilité n’a donc aucune importance ni aucune substance. Elle se résume à la représentation que les autres se font de vous, et ne concerne pas votre personnalité elle-même. 

La crédibilité, l’arme de la caste

On comprend ici pourquoi la crédibilité est l’arme préférée de la caste, puisqu’elle permet de tenir les gens non par la force, mais par la peur d’être mis au ban de la société. 

Elle suppose bien entendu que les individus aient peur du regard des autres, ce qui requiert deux conditions. 

La première condition est que le regard des autres soit manipulable par la caste. C’est pour cette raison que, au fil du temps, la caste a industrialisé son hégémonie culturelle et “imposé son narratif” dans l’opinion. Cette stratégie est notamment passée par une appropriation quasiment systématique des grands médias, qui “donnent le la”.

Grâce à cet arsenal, il est possible de ridiculiser ou de décrédibiliser n’importe quel récalcitrant. 

La deuxième condition est que chaque individu se sente membre d’une communauté dont il dépend (le fameux mythe hégélien du corps social qui ne se résume pas à la somme des individus qui le composent). Ce sentiment acquis, ne pas être banni devient un enjeu affectif crucial. 

C’est l’application sociale de la dialectique du maître et de l’esclave : les esclaves ont besoin de l’approbation du maître, y compris du maître Etat, pour être heureux. 

S’émanciper du regard du maître

Chacun franchit une grande étape dans la vie lorsqu’il cesse de régler ses actions sur le regard de ses maîtres imaginaires, et lorsqu’il devient une personne libre, c’est-à-dire un citoyen responsable qui agit selon la justice et le bien, indépendamment de la censure sociale. 

Je ne puis que conseiller à chacun, à l’occasion du deuxième tour des élections présidentielles, de franchir cette étape. 

En l’espèce, quelle désapprobation craignez-vous en réalisant votre désir de chasser un Président de la République indigne, qui a régulièrement parlé de ses concitoyens de façon méprisante à l’étranger, et qui a endetté le pays dans des proportions inconnues jusqu’ici ? Ce sinistre individu, entouré d’une impressionnante bande de menteurs incapables (souvenez-vous de la performance historique de Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur, des sorties de Sibeth Ndiaye, et j’en passe et des meilleures), a-t-il une quelconque légitimité pour vous donner des leçons de crédibilité ?

La vie de chacun change, lorsque chacun comprend ce que signifie l’égalité entre les humains : personne n’est habilité à disqualifier, à discréditer, un autre, ni à lui interdire de dire ou de penser ce qu’il croit juste. 

Une action juste ne devient pas subitement injuste parce qu’un pisse-copie subventionné du Monde ou de Libération l’a décrété. 

L’affaiblissement de la caste et de son hégémonie culturelle

Au demeurant, il est aujourd’hui plus facile “d’affronter” ouvertement le système qu’il y a une dizaine d’années. Depuis la crise de 2008, un nombre grandissant de consciences comprend au minimum que quelque chose est biaisé dans l’organisation de la société. 

Je connais très peu de macronistes qui m’expliquent aujourd’hui qu’ils votent Macron par conviction, ou qui jugent la situation de notre pays saine et fringante. Tous ont bien conscience qu’une propagande infernale cherche à nous faire prendre des vessies pour des lanternes. 

Donc, ne boudez pas votre plaisir, puisque le prix à payer pour y parvenir a beaucoup baissé. 

Si vous n’en pouvez plus de cette caste moralisatrice et cupide, dégagez-la, même en votant pour Marine Le Pen. 

Elle ne fera pas pire que son prédécesseur. Et oubliez le regard de ceux qui cherchent à vous asservir. 

Lire les informations Telegram

Pour lire ces informations, vous avez besoin d'être abonné à Telegram, dont le téléchargement est très simple. Nous diffusons des informations sensibles plusieurs fois par jour sur le fil Telegram Rester libre !
IMPORTANT
99 Shares:
22 commentaires
  1. Et le vote pour le nazisme ? C’est humaniste ?
    La perte de crédibilité sera du côté des collabos et supporters des ukrainonazis, l’avenir le dira.
    Perso, je me fiche complètement de ma crédibilité puisque l’important est d’être dans la vérité et beaucoup le pensent ainsi. Demeurer dans sa cohérence, son intuition, ses propres valeurs et non pas être inféodé au regard et bon vouloir aussi bien des “maîtres que de leurs chiens de compagnie”. Je vous remercie Eric pour tous ces posts telegram et courrier que je relaie partout dans ma sphère, chaque jour compte et même de loin je ne me sens pas seule car j’écoute et lis “la voix de la résistance”, merci à Mr Husson aussi, j’apprécie beaucoup ses chroniques sur l’Ukraine. A ce propos, je pense que le “repli vers l’est” de l’armée russe est une stratégie afin de ne pas donner de prétextes à Macron et Cie pour annuler les élections du 24 avril. De plus, je pense que MLP sera un bon président car il faut du courage pour reprendre derrière le nécrophage qui a anéantit le pays à tous les niveaux. jamais je n’aurai penser voter pour elle, que j’ai élue au 1er tour cette année, et je pense sincèrement qu’elle a la carrure d’un chef d’Etat qui saura redonner la place d’un exécutif véritable. Bien à vous, on continue et merci

      1. ce n’est pas un mythe, c’est un fait historique. renseignez-vous sur l’histoire de l’ukraine durant l’occupation nazie, la participation de la population, l’installation d’un centre de formation nazie où enseignaient tous les idéologues purs et durs, et qui ne sont pas partis à la défaite mais se sont planqués parmi la population, largement complice. et par exemple vous pouvez vous renseigner sur un certain Bandera. enfin vous pouvez trouver d’édifiantes photos du bataillon Azov avec de belles décorations qui ne laissent aucun doute tatouées sur les membres de ce bataillon qui entre autre forme et encadre une sorte de garde nationale

        1. Merci chère Lucienne, mais je connais un peu mieux l’histoire que vous pour ce qui est de l’Ukraine. L’Ukraine a été victime d’un génocide à cause de Staline qui a couté la vie à des millions d’ukrainiens en 1933. Les Ukrainiens appellent cela “l’extermination par la faim”. Ce génocide n’a pas été reconnu par la Russie, bien entendu. Et ce n’est certainement pas Poutine qui va s’en vanter. Quand les nazis sont arrivés en Ukraine, les ukrainiens les ont vu comme des libérateurs et un certain nombre d’entre eux se sont ralliés aux nazis pour combattre les soviétiques. Les Ukrainiens n’ont rien oublié des saloperies que les dirigeants soviétiques ou russes leur ont fait subir. A partir de là, encore aujourd’hui, certains ukrainiens n’ont pas forcément une vision négative des nazis, mais cela reste tout de même une minorité. En revanche, beaucoup d’ukrainiens considèrent Poutine comme un communiste qui doit être combattu. Pour conclure, la Russie devrait commencer par balayer devant sa porte avant de balayer devant la porte des autres.

          1. L’historien que vous êtes peut-être , devrait cependant éviter toute condescendance et méditer cette réfexion de Rousseau sur l’Histoire , qui lui fit écrire qu’ “il s’en faut bien que les faits décrits dans l’histoire ne soient la peinture exacte des mêmes faits tels qu’il sont arrivés. Ils changent de forme dans la tête de l’historien, ils se moulent sur ses intérêts, ils prennent la teinte de ses préjugés……l’gnorance ou la partialité déguisent tout….” ( L’Emile)

    1. Malheureusement ce 2° tour est totalement inutile, mensonger ! MAC ron ne peut pas et ne doit pas pas être rejeté ! La caste FM veille à son élection utilisant TOUS moyens et Méthodes honnêtes OU pas ! L’UE prendrait des sanctions contre la France, le système doit nous ” emprisonner ”
      Il y a tant d’aveugles, de bons ” croyants ” en ce beau gosse que dimanche nous ALLONS en REPRENDRE pour 5 ans ! CROYEZ MOI, libre il va TOUT se permettre ! La RUINE assuré de la FRANCE
      Hélas ..

  2. Crédibilité, gna, gna, gna, etc. Mais c’est simple : si vous avez une conscience, alors vous vous abstenez ou votez pour MLP. Mais en votant pour l’autre, vous êtes juste complice d’un criminel. Point final. Un traître à la nation (Young Global Larbin au service des intérêts de l’oligarchie transnationale de Davos) et un psychopathe dangereux (imposition quasi forcée d’un produit qui à tué des milliers de français et en a rendu infirme encore plus). Maintenant voici ce que je crois : du fait de l’agenda du chaos, la France (l’Europe) est foutue. Si MLP est élue (peu probable), on lui attribuera le désastre, et l’autre pourra se défiler de sa responsabilité aux yeux d’une majorité de français qui ronfle dans l’ignorance.

  3. Merci pour ce texte Eric. Mais c’est aux boomers qu’il faut dire cela ! Regardent ils la télé ou viennent ils sur le net, notamment ici, pour s’informer autrement ? Bah non, ils restent devant leur télé !

    NB : au niveau national, les 60-69 ans ont voté Macron à 30%, et les +70 ans ont voté Macron à 40%

  4. Bonsoir,
    Je suis de Gauche et j’ai voté Mélanchon. En 2017, je me suis abstenu au second tour. Je n’avais jamais pensé me retrouver à imaginer voter Marine aujourd’hui…
    Et pourtant je vais probablement le faire.
    Juste une histoire de stratégie que je souhaite communiquer à tous ceux qui sont hésitants pour franchir ce pas lourd des conséquences annoncées par la caste.
    Voici les trois points qui me permettent d’imaginer que pour l’homme de gauche extrême que je suis, ce n’est pas une erreur, bien au contraire :
    1. Marine présidente n’aura jamais la majorité dans l’une des deux assemblées au vu du nombre de députés et sénateurs actuel représentants du RN… Cela veut dire tout simplement que l’on entre avec certitude dans une cohabitation. Cette dernière aura tout d’abord le mérite de créer un contre pouvoir aux velléités extrémistes de madame le Pen, même si elle utilise le 49-3 ou réalise une dissolution rapidement. Mais en plus, elle redonnera de la couleur à la puissance parlementaire, quelle qu’en soit la majorité, majorité qui sera possiblement difficile à réunir.
    2. Si Madame Le Pen tient ses engagements, on devrait voir arriver la proportionnelle (qui lui permettrait de faire entrer des députés RN plus facilement dans l’assemblée nationale) et le RIC qui pourraient l’un et l’autre aider à remettre le citoyen au centre de la politique.
    3. Tous les pays qui ont eu une épisode ultra droitier n’ont pas été en mesure de tenir dans la durée. On peut donc penser qu’au pire ce sera le prix à payer pour se débarrasser d’une partie de la caste actuellement au pouvoir. Il sera semble t’il plus facile de se débarrasser d’une Marine que d’un Macron dont l’extrême centre dictatorial est coopté par la caste!

  5. Tant que les français ne se seront pas fait tapés suffisamment sur la tronche, ils ne vont pas se réveiller. Or, vu les spacecakes, est en droit de se demander si la seule solution ne serait pas d’en remettre une louche pour 5 ans avec l’autre déglingué. Rendez-vous compte, en 5 ans il nous a servi DJ Benalla allias “Tonton du bled” (j’voulais rester a l’Elysee Manu m’a dit – léléla), les Gilets Jaunes, la PMA, l’incendie de Notre Dame, les bérets verts via la tribune des generaux, les confinements, ensuite la guéguerre entre les vax et les non vax, a présent sa propagande pro Ukraine, tout ça avec la benediction de McKinsey et la thune des français. Et malgré un gazole au plus haut a 2,30E une inflation de 20% à 50%, des infirmiers, flics et des militaires qui se font la chasse pour traquer les leurs non picousés, ben ma foi, manifestement pas de quoi fouetter un chat. La preuve plus d’un quart des français en redemande encore des le 1er tour! Le pire etant la LFI: entre RIC, immigrationnisme, urgence climatique et délires LGBTQ, c’est à se demander si la dernière roue du carosse n’est pas trop “voilée”. Ajoutez l’appel de Jean Luc le millionnaire a voter pour savoir s’il faut voter blanc, s’abstenir ou voter Macron, et vous pouvez considérer qu’en plus de tous les autres Traîtresse et Jadot en tête, ce sont plus de 60% des electeurs qui ont exprimer directement ou indirectement leur desir de garder Freluquet. Pour moi il n’y a pas lieu a blamer les abstentionnistes, sauf dans le cas où ils projettaient de voter Marine. A présent, imaginons 5 ans de plus avec “l’affectueux”. Avec un peu de chance, peut-être verrait-on émerger cette fois les gilets rouges, ou noir. Qui sait, peut-être même la guerre civile histoire de constater qu’on a également de quoi se défendre en France dans les provinces, les campagnes, et pas seulement dans les cités. Pour rappel, quinze millions d’armes en circulation. Puis, honnêtement, est-ce qu’on etait pas mieux et plus au calme pour promener son toutou durant les confinements? Les cons restaient chez eux au moins. Pour toutes ces raisons, et malgré le déclassement lié entre au pass vaccinal, mais pas que, je me demande s’il ne faudrait pas en remettre une louche avec ce taré. En effet lui et sa clique sont tellement mauvais… Comment ne pas voir là une chance pour la France?

    1. Malheureusement, l’Europe s’effondre grâce à la clique dont le psychopathe en lice n’est qu’un larbin (Young Global Larbin). Si MLP était élue, elle ne pourrait de toutes façons rien y faire, car le système a été corrompu jusqu’à la moelle. Mais toutes ces pourritures, inclus les merdias, s’en donneraient à cœur joie de la tenir pour responsable (avec Poutine), à la place des véritables ordures. Donc oui, quand les idiots auront demandé leur deuxième dose de désastre, au moins ils ne pourront pas blâmer quelqu’un d’autre qu’eux-mêmes.

  6. en 2017 personne ne connaissait macron en “qualité” de chef d’état.
    (je mets tout sans majuscule, (qualité, chef d’état) parce que avec macron, la “grandeur” a été jetée aux ordures)

    en 2022, 5ans de TYRANNIE plus tard, tout le monde connaît l’horrible MONSTRE de cynisme, de sadisme, de cruauté gratuite, d’arrogance, de méchanceté, qu’est le “chef de l’état” macron. le plus GRAND MENTEUR, magouilleur, ingénieux au mal SATANIQUE, que la France et son peuple aient JAMAIS CONNUS.

    LA TERREUR QUI FAIT FUIR EN 2022 c’est le mot : MACRON

    voilà la VRAIE TERREUR : macron à éliminer en urgence le 24 avril

  7. 30 pour cent de ceux qui ont voté pour le franc-mac vont voter le 24 pour macron ,les autres vont aller vers MLP et ce ne sera pas suffisant.
    Reste les législatives ou il faut qu’il soit gêné au maximum.

  8. Je comprends le propos mais je ne suis pas concerné par la crédibilité. Je fais partie des 30% du camp national patriote, depuis 2007. J’ai voté Marine en 2017 et cette fois ce sera #SansMoiLe24Avril. Pour au moins 2 raisons.

    (a) Marine fait un dernier tour de piste assez réussi.👍 La énième tournée d’adieu de Charles Aznavour —plutôt Eva Perón dans son cas. Elle veut être aimée ce que je peux comprendre vu son parcours. Mais. Comme mélenche elle ne veut PAS être élue, sinon elle s’y prendrait autrement. Juste réussir son débat et sa sortie. Ses électeurs —comme ceux de mélenche— se fourrent le doigt dans l’œil jusqu’à l’os. La fixette tous contre maqueron monstre absolu 👺 est une telenovela RI-DI-CU-LE et fatigante. maqueron est un 2be3 poseur, second couteau de la bande du Davos qui lui écrit son texte; comme zelenski. Si ce n’est pas maqueron ce sera son frère socialo de service, Douglas le chien par exemple.

    (b) Ma réponse est dans la sécession et le communautarisme, donc l’abstention massive. L’abstention a gagné le 1e tour, je vise 30% au second. Je n’ai aucun regret ni scrupule parce que raison (a); que j’attends les législatives et que sociologiquement c’est impossible. Suffit de faire des simulations sur ce site de finetanque sympa 👉👉 https://quien2022.fondapol.org

    (c) Pour l’avenir et en finir avec la gÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔÔche comptez sur Reconquête! et les millénniaux. Voilà.

  9. Cet article oublie aussi quelque chose de simple (sauf si j’ai loupé cette idée) : le vote est secret et anonyme. Donc, est-on obligé, lors des dîners en ville, de dévoiler ce qui appartient à l’intimité des urnes ? Le secret et l’anonymat permettent de ne pas se dé-crédibiliser, si l’on ne craint pas le regard de l’autre. J’ignore encore quel sera mon choix. Mais je ne compte pas le dévoiler à quiconque. Je me sens donc tout à fait libre.

  10. La peur du “qu’en dira-t-on” est une vieille histoire de vieux. Elle est devenue la peur de l’exclusion puis le bénéfice de la réinsertion.
    Quant à Macron, il a goûté au pouvoir politique absolu, en faisant la guerre aux exclus. Il est ainsi de fait un danger politique absolu pour la république. Votons sans complexe pour la France, Macron exclus. Peut-être découvrira-t-il, alors seulement, la maturité et le bénéfice de la reinsertion avec travaux volontaires d’intérêt général.

Répondre à gastoche Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer