Rhinite allergique saisonnière : quels remèdes homéopathiques peuvent vous soulager ?

Chaque année, de nombreuses personnes souffrent de rhinite allergique saisonnière, beaucoup plus connues sous l’appellation de « rhume des foins ». Alors qu’elle peut être particulièrement invalidante au quotidien, il est possible de la soulager grâce à des remèdes homéopathiques.

Qui est concerné par la rhinite allergique saisonnière ?

Une rhinite allergique saisonnière ou transitoire, aussi appelée rhume des foins ou pollinose, touche un nombre croissant de personnes en France. Selon les chiffres publiés par l’Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, 30 % des adultes souffrent de cette pathologie chaque année contre 20 % des enfants. Certaines personnes en sont victimes dès leur enfance, tandis que d’autres ne découvrent leur allergie qu’à l’âge adulte.

Cette manifestation la plus courante et la plus constante de l’allergie respiratoire est une composante héréditaire importante, avec l’existence de cas similaires dans la famille, père, mère, frères et sœurs. Le risque d’être atteint est de 70% avec 2 parents concernés selon l’INSERM. Pour l’OMS, il s’agit de la quatrième maladie la plus courante en France.

Les potentiels allergisants de tous les pollens ne se valent pas. Ceux dont les potentiels sont les plus élevés sont les cyprès, le chêne, le platane et le bouleau, ainsi que les graminées et les herbacées. Les risques sont optimaux en avril à mai, en particulier pour le bouleau.

Les symptômes de la maladie diffèrent d’un individu à un autre. Ils peuvent être intermittents quand ils durent moins de 4 jours par semaine ou ne s’étendent pas sur plus de quatre semaines de suite. La rhinite est dite persistante lorsque les symptômes perdurent plus de 4 jours par semaine et durent plus de quatre semaines consécutives. Dans tous les cas, la rhinite se caractérise par des épisodes d’éternuements en salve, d’écoulement et d’obstruction nasale. Des rougeurs de l’œil, larmoiements, impression de sable dans les yeux peuvent également se manifester en parallèle.

Chez certains individus, la rhinite allergique saisonnière peut être légère et ne les empêche pas de travailler et d’effectuer les gestes du quotidien. L’inverse peut néanmoins se produire chez d’autres lorsqu’elle est modérée à sévère.

Les différents types de rhinites

Deux types de rhinites peuvent se produire, la première étant la rhinite allergique saisonnière. Celle-ci atteint les personnes allergiques au moment où les herbacés, les arbres et les graminées libèrent leurs pollens, à différentes périodes de l’année. Des traitements homéopathiques préventifs permettent d’en alléger les symptômes et doivent commencer à être administrés dès la fin de l’hiver, avant que la pollinisation ne débute.

La seconde est la rhinite allergique apériodique qui se produit tout au long de l’année avec d’autres causes. Si les pollens de graminées sont les principaux responsables de la rhinite allergique saisonnière, les acariens de la poussière de maison et les chats sont les principales causes de cette manifestation de l’allergie respiratoire.

Les traitements homéopathiques adéquats

Qu’il s’agisse de rhinite allergique apériodique ou de rhinite allergique saisonnière, sa prise en charge passe par :

  • La désensibilisation : il s’agit d’une sorte de traitement vaccinal des allergies pour rendre le patient tolérant vis-à-vis de l’allergène responsable ;
  • Un traitement médicamenteux adapté : les antihistaminiques H1 représentent plus de 90% des prescriptions et constituent le traitement de première ligne de la rhinite allergique ;
  • Des mesures d’éviction : elles visent à réduire au maximum la charge allergénique de l’environnement (aspiration fréquente, aération quotidienne, retrait des tapis, peluches, moquettes…).

Pour en diminuer les symptômes, l’homéopathie peut-être également préconisée par les professionnels de santé en termes de traitement.

L’Allium Cepa 9 CH

Lorsque vous commencez par avoir de nombreux éternuements répétitifs, associés à un écoulement nasal très liquide qui a tendance à écorcher le nez et le haut des lèvres, l’homéopathe préconise 3 granules d’Allium Cepa 9 CH chaque matin, en commençant 1 mois avant la saison des pollens. Il s’agit du traitement homéopathique le plus courant contre la rhinite allergique saisonnière, fabriqué à partir de bulbe d’oignon. Il est également recommandé pour soulager les irritations oculaires.

Le Sabadilla 15 CH

Le Sabadilla 15 CH est destiné à soigner les rhinites allergiques saisonnières qui se traduisent par un écoulement nasal liquide s’accompagnant d’un prurit (démangeaison) au niveau du palais, et parfois d’une sensation de nez bouché rendant la respiration difficile. Le Sabadilla officinarum ou la cévadille est une plante bulbeuse appartenant à la famille des liliacées. Pour les signes physiques comme la rhinite allergique, prenez  3 granules une à trois fois par jour.

L’Euphrasia 5 CH

Si vous souffrez d’un écoulement nasal translucide au début de la rhinite, le traitement homéopathique recommandé est l’Euphrasia 5 CH, à raison de 2 granules trois fois par jour. Ce médicament homéopathique est obtenu à partir de l’euphraise appartenant à la famille des Scrophumariaceae que l’on retrouve dans les prairies, au niveau des racines des arbres qui poussent à proximité. Il est également utilisé pour réduire les larmoiements, l’irritation oculaire et les gonflements des paupières. Pour obtenir de bons résultats, ce médicament ne doit pas être consommé au moment des repas. Il ne présente aucune interaction médicamenteuse et peut donc être pris en même temps qu’un traitement de médecine classique. Tout au long du traitement, évitez toutefois le café ou le tabac.

L’Arundo Donax 9 CH

Conçu à partir de la canne de Provence, l’Arundo Donax 9 CH sert à alléger ou à supprimer les démangeaisons qui se produisent au niveau du palais et parfois jusque dans les conduits auditifs. Prenez-le avant que la saison de pollinisation commence afin de prévenir l’apparition des symptômes allergiques de la rhinite. Bien que n’ayant aucune contre-indication ou d’éventuels effets secondaires, il est toujours préférable de demander conseil à son médecin traitant chez la femme enceinte ou allaitante. L’Arundo Donax est conditionné dans des contenants de différentes couleurs qui permettent de déterminer le taux de dilution du produit : l’Arundo Donax 9 CH est disponible dans un tube bleu.

Quelque soit le traitement que vous prenez, n’oubliez pas que l’homéopathie se prend à distance des repas, 30 minutes au moins.

Par rapport aux traitements classiques, l’homéopathie s’avère beaucoup plus douce et n’entraine aucun effet indésirable comme la somnolence. Certes cette médecine naturelle ne prétend pas guérir la rhinite, mais elle permet d’atténuer les symptômes et de soulager de manière efficace les symptômes. Demandez toujours conseil à un pharmacien ou à un médecin avant tout traitement.

About Post Author

6 Shares:
3 commentaires
  1. Une des strategies très efficace non mentionnée dans cet article est la substitution ciblée de certains aliments “déclencheurs” comme les produits laitiers ou certain fruits et oléagineux. Apres 25 ans d’allergies allant crescendo aux pollens d’ herbacés, pénible toute l’année, j’ai pu totalement arrêter les anti-histaminiques en eliminant tous les produits laitiers de mon alimentation.

    Répondre moderated
Répondre à Peggy Sanson de Carlo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer