Le co-fondateur de Pink Floyd, Roger Waters, accuse Biden de jeter de l’huile sur le feu en Ukraine – et ça fait grincer des dents!

Début mars, l’ancien membre de Pink Floyd, Roger Waters, a qualifié « d’acte d’un gangster » l’invasion de Vladmir Poutine en Ukraine. L’artiste britannique de 78 ans semble actuellement changer de registre. Dans une interview sur CNN, il a qualifié Biden de « criminel de guerre ». Il accuse les États-Unis et l’OTAN d’alimenter le conflit entre les deux protagonistes, en ne faisant pas pression sur Zelensky. Il reproche à Biden de ne pas demander à Zelensky de négocier la fin de la guerre, au contraire, il "jette de l'huile sur le feu en Ukraine". Avec sa sensibilité d'artiste, Roger Waters ne nous montre-t-il pas que l'opinion occidental sur la guerre d'Ukraine est en train de basculer?

Au début du conflit, au mois de mars dans une lettre ouverte à une jeune Ukrainienne Alina Mitrofanova, le rockeur du groupe Pink Floyd, Roger Waters, s’est dit : « dégoûté par l’invasion de l’Ukraine par Poutine, …c’est l’acte d’un gangster. Il doit y avoir un cessez-le-feu immédiat. ».Avant cette lettre dans une tribune pour Brave New Europe, il a déjà condamné cette agression, l’œuvre d’un « dirigeant autocratique, et peut-être déséquilibré, Vladimir Poutine », mais il a aussi profité pour fustiger « les faucons gangsters de Washington ». Ce week-end, dans une interview sur CNN avec Michael Smerconish axée sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, et les tensions actuelles entre la Chine et Taiwan, Waters pointe désormais du doigt Biden qu’il qualifie de « criminel de guerre ». Les États-Unis ont dépassé les bornes en se mêlant des affaires des autres et il ne faudrait pas être dupe de leur “propagande libératrice”.  Une prise de position vivement critiquée par les fervents défenseurs de l’Ukraine et des États-Unis; mais qui pourrait présager d’un basculement définitif de l’opinion occidentale, loin du bellicisme, pour réclamer la paix – contre les calculs des dirigeants.

Le rockeur condamne l’invasion de l’Ukraine par la Russie

Au début du conflit en Ukraine, dans une lettre ouverte adressée à une jeune femme ukrainienne, Alina Mitrofanova, Roger Waters a largement condamné Poutine et le qualifie de « gangster ». A l’époque,  il espérait que le président ukrainien gardait à l’esprit les intérêts du peuple ukrainien, en soulignant : « j’espère que votre président n’est pas un gangster non plus et qu’il vous veut le meilleur ». 

Pour rappel, cette lettre à Alina Mitrofanova avait été motivée par l’envie de la jeune femme de connaître l’opinion de Waters sur la guerre. Cette jeune Ukrainienne est « une grande fan de Pink Floyd et de Roger Waters », qui « ne [pouvai]t pas comprendre comment une personne qui a écrit un nombre important de paroles antiguerre n’a pas encore parlé de la tragédie. »

L’artiste britannique fondateur de Pink Floyd avait autrefois déclaré qu’il « comprenait » le président russe Vladimir Poutine. Dans une interview, il avait expliqué que : «  l’annexion de la Crimée par Moscou en 2014 a été  provoquée par l’éviction du président ukrainien prorusse Viktor Ianoukovitch par des manifestations de rue par Washington ».

Suite à ces propos, en 2018, l’organisation non gouvernementale ukrainienne Myrotvorets, qui informe les forces de l’ordre locales sur les citoyens étrangers qui auraient commis des crimes contre l’Ukraine, a inscrit Roger Waters sur sa liste noire non officielle, tout comme l’acteur français Gérard Depardieu et le cinéaste et musicien serbe Emir Kusturica.

Au début de l’année, en plein pic de tensions entre l’Ukraine et la Russie,  Waters a même irrité ses fans en publiant sur sa page Facebook les « souvenirs de famille de la Seconde Guerre mondiale » de Poutine. 

Cela n ‘avait pas empêché le rockeur d’être très critique, au début de la guerre, envers Vladimir Poutine, qualifiiant l’invasion de l’Ukraine “d’acte de gangster”

Waters accuse Biden d’alimenter le feu en Ukraine

Ce week-end, dans un débat houleux avec l’animateur de CNN Michael Smerconish, Roger Waters change de ton. Il n’a pas hésité à accuser les États-Unis et l’OTAN d’alimenter le conflit entre l’Ukraine et la Russie. Ils sont responsables de l’enlisement de la situation en Ukraine.

Waters a fustigé l’intervention de Biden dans cette guerre, en déclarant que le président américain est un « criminel de guerre ». Le numéro un américain n’encourage pas le président ukrainien Volodymyr Zelensky à négocier et à mettre fin à “cette guerre horrible, horrible », au contraire il “jette de l’huile sur le feu en Ukraine”.

Pour Waters, au lieu de faire pression sur Zelensky pour trouver un accord avec la Russie, les Occidentaux leur fournissent une aide militaire.

Pour l’artiste britannique, « cette guerre est essentiellement une action et une réaction de l’OTAN poussant jusqu’à la frontière russe, ce qu’ils avaient promis de ne pas faire lorsque [Mikhail] Gorbatchev a négocié le retrait de l’URSS de toute l’Europe de l’Est ».

Durant cette interview, le musicien a estimé que les États-Unis diffusent une pure “propagande libératrice” et qu’ils ont dépassé les bornes en apportant leur soutien à Taïwan dans un contexte de tensions avec la Chine.

Les commentaires du musicien ont suscité nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, beaucoup suggérant que ses allégations étaient complètement ridicules. Lahav Harkov, correspondant diplomatique au Jerusalem Post, a déclaré : “Règle générale : Tout ce que Roger Waters dit sur la géopolitique est faux”.

A moins que le fondateur de Pink Floyd ne soit en phase avec un basculement de l’opinion occidentale vers un rejet massif de la prolongation de la guerre? 

About Post Author

74 Shares:
7 commentaires
  1. Roger Waters dit tout haut ce que beaucoup d’Occidentaux pensent tout bas, en particulier les Européens qui subissent les conséquences économiques et très bientôt monétaires des pseudo-sanctions contre la Russie. La solidarité avec l’Ukraine, c’est-à-dire avec le gouvernement Zelensky, est de plus en plus remise en cause car ce dernier n’a pas la volonté de mettre fin au conflit. Le dernier rapport d’Amnesty International apporte des preuves du caractère belliciste et dangereux du pouvoir ukrainien :
    https://www.amnesty.be/infos/actualites/ukraine-danger-population-civile?fbclid=IwAR1gIp2tlqwcatBYjnQFyf_J0AgWCXzcdMjZcBIjhF_5jgHDUPBIEX2kqeU
    Ce rapport enjoint le gouvernement de ne plus permettre à son armée d’installer ses bases dans des bâtiments civils sensibles tels que les écoles et les hôpitaux sans même faire évacuer les populations qui vivent à proximité, exposant ces populations aux tirs russes.

    1. Allez donc voir la chaine STRATPOL sur you tube ou odyssee
      vous aurez de VRAIES informations non biaisées

      ici, en F, les journaleux merdeux de toutes catégories réunies, sont tous PRO UKRAINE et ils adorent ZELINSKY le mafieux (depuis le début du conflit 24/02/22, il aurait détourné 40 millions de dollars aux BAHAMAS, argent envoyé par les USA et l’union européenne) et ces journaleux merdeux ne sont pas objectifs.
      ILS RELAYENT LA PROPAGANDE MENSONGERE DE MACRON qui lui aussi, adore ZELINSLY, voyez les photos, macron embrasse Zelinsky et le touche partout dès qu’il le peut.

      personnellement, depuis le tout 1er jour du conflit, j’ai toujours été pro poutine à 100% et j’en suis fière. j’ai échappé à la russo phobie IMPOSEE par macron à la F entière….
      et maintenant, cet hiver, les F seront sans gaz de chauffage….. pour ne parler que de cette pénurie BIEN ORCHESTREE, BIEN ORGANISEE par macron en personne…. l’agenda 2030 de DAVOS est en marche, à savoir : l’EXTERMINATION DE LA POPULATION imposée par les hommes des DAVOS ; exterminer par tous moyens à disposition c’est LE PLAN

      – la maladie c19 n’a pas tué assez, donc on a vacciné à mort, c’est le cas de le dire….. la mortalité mondiale est montée en flêche depuis la mise en pratique de la vaccination c19 : c’est LE PLAN

      – la guerre : les mondialistes (USA/ CIA/ OTAN/ UE/ les hommes de DAVOS sous roche) ont déclenché LA GUERRE UKRAINE qui va dégénérer en guerre conventionnelle totale en europe, voire, et ça ils l’espèrent tous, en guerre nucléaire

      – la famine : très bien orchestrée déjà depuis des mois, paraîtrait que les hangars de stocks alimentaires sont PLEINS A RAZ BORD…… c’est l’ETAT MACRON qui INTERDIT aux grossistes d’approvisionner les supermarchés.
      et ça, je le crois ferme.

      MACRON CREE LE CHAOS LA GUERRE LA FAMINE pour se présenter aux yeux du peuple comme le HEROS QUI SAUVE alors qu’en fait, IL RIT à gorge déployée de voir la F s’effondrer
      parce que la F, bientôt n’existera plus MACRON l’aura entièrement détruite, destructurée, dissoute

      vivement que le peuple s’éveille et largue ce GRAND MALADE MENTAL qui nous tient lieu de mini président véreux

      Répondre moderated
      1. Oui la réponse de Waters est malgré tout assez timide mais il est courageux !
        MARYVONNE MOREAU, nous fait la synthèse complète des vérités passées et à venir, merci !
        Les journaleux de nos merdias, grassement payés par Giflé 1° se taisent
        Seul le peuple, lâche ou laxiste imbécile pourrait inverser la réalité OU STOPER ce fou drogué
        Hélas, je n’y crois pas, les alertes que nous tentons de faire savoir sont refoulées ! La TV, le frigo plein le peuple jouit de la vie…. Le froid de l’hiver va-t-il le réveiller ??

        1. Ridicule laïus presse bouton à la mémé lanchois. Il n’y a pas de peuple, il y a le pays des petits bourgeois socialo dans la ouate. Lfi nupes &associés sont des bons à rien parasites, des perroquets à grand bec utiles au régime. Ils ont tué les Gilets Jaunes appellation contrôlée par exemple.

  2. Roger est connu comme le loup blanc sur la scène British progressive des années 60-70. On l’aime où on le déteste; cette interview lui ressemble, celle d’un homme libre. Sa portée en Ukraine et la Mittle Europa est considérable. Je crois que nous devons le remercier.

    Répondre moderated
    1. Roger est connu comme le loup blanc sur la scène British progressive des années 60-70. On l’aime ou on le déteste; David Gilmour le déteste, guitariste subtil qui jadis remplaça Syd Barrett autre fondateur décédé depuis; cette interview lui ressemble, celle d’un homme libre un peu foutraque. Son audience en Ukraine et la Mittle Europa est considérable. Je crois que nous devons le remercier.

  3. Les réactions outrancières sont pain béni pour les spécialistes de la manipulation des médias. Elles ne diminuent en rien notre impuissance face au rouleau compresseur du pourvoir de l’argent.
    J’aimerais lire des propositions concrètes pour organiser une résistance efficace, à commencer par les moyens de déciller les yeux des homo consumeris standards.
    Pour l’instant, je ne vois qu’une faille dans le dispositif de verrouillage des médias: le porte-monnaie des gens ordinaires. Je connais une retraitée très docile , qui, avant même que cette guerre contre la dignité humaine soit déclenchée, ne pouvait pas se chauffer assez pour se protéger du froid. Sur une tout autre échelle, les économies européennes sont déjà à genoux, et d’anciens pays du bloc de l’est refusent de suivre le diktat US.
    J’espère que la convergence de ces deux types de dégâts sera le grain de sable qui bloquera la machine à écraser les peuples, laquelle, soit dit en passant, si elle a pour but de diminuer la population mondiale, n’apporte strictement aucun bénéfice aux espèces menacées de la planète.
    On a vraiment affaire à des sociopathes ennemis de la vie!

Répondre à MAXE Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer