ūüéĖO√Ļ placer son √©pargne pour √©viter la prochaine confiscation par l’√Čtat ?

O√Ļ faut-il placer son √©pargne pour √©viter les mesures autoritaires que l’√Čtat sera oblig√© de prendre dans les mois √† venir pour √©ponger (tr√®s partiellement) les d√©ficits abyssaux qui sont en train de se creuser ? Nous tentons ici de livrer quelques pistes et quelques cl√©s pour tous ceux qui sont inquiets.¬†

L’√©pargne des Fran√ßais devrait susciter des app√©tits colossaux dans les couloirs de Bercy. On voudrait d’abord vous expliquer pourquoi il est √† peu pr√®s in√©vitable (en tout cas fortement probable) que l’√Čtat “√©cr√™te” votre √©pargne avant la fin de l’ann√©e. Et on voudrait ensuite vous expliquer comment √©viter cette perte s√®che.¬†

Pourquoi l’√Čtat voudra “√©cr√™ter” votre √©pargne

La r√©ponse se fait ici en deux temps qui paraissent relativement √©vidents. Le premier est que les d√©ficits explosent, et n’ont pas probablement pas fini d’exploser. Les propos de G√©rald Darmanin sur ce sujet aujourd’hui ont laiss√© peu de doutes sur la question. L’annonce d’un d√©ficit de la s√©curit√© sociale √† 41 milliards participe de ces annonces que nos lecteurs habituels ne d√©couvrent pas. Nous annon√ßons en effet depuis plusieurs semaines des comptes publics bien plus d√©grad√©s que le gouvernement ne le dit.¬†

Certains posent la question na√Įve du “qui va payer ?”. La r√©ponse est √©vidente : tous les Fran√ßais, pardi, √† travers l’imp√īt. La seule marge est de savoir sur qui les imp√īts tomberont en priorit√©.¬†

Des appels √† la hausse d’imp√īts partout en France

En mati√®re d’imagination fiscale, les Fran√ßais sont un peuple sans limite. On parle m√™me avec insistance de cette suggestion promue par trois √©conomistes fran√ßais d’instaurer un imp√īt europ√©en sur la fortune. √Ä quand l’imp√īt interplan√©taire ? On voit bien que “chassez le naturel…”, Bercy ne tardera pas √† proposer un bel imp√īt miracle, qui consistera √† cibler les revenus les plus √©lev√©s pour financer les d√©penses impulsives de l’√Čtat.¬†

Nous nous permettons de donner ici une clé des raisonnements dominants à Bercy : faite payer tout le monde, sauf les fonctionnaires !

L’argument de la confiscation de l’√©pargne servi tout chaud

Si Bercy avait encore des doutes, l’entit√© proche de Sciences-Po appel√©e OFCE, gardienne de la doctrine sociale-d√©mocrate √©tatiste, a publi√© une note pour les dissiper. Relay√©e par le quotidien de Bernard Arnault Les √Čchos sous le titre : “Les Fran√ßais ¬ę forc√©s ¬Ľ d’√©pargner 55 milliards d’euros pendant le confinement”, cette note a fourni le mode d’emploi (merci la gauche !). Il suffit de r√©cup√©rer par l’imp√īt les 55 milliards que les Fran√ßais √©pargnent de force chaque mois !

Cela s’appelle confisquer l’√©pargne.¬†

Quand l’√Čtat confisquera-t-il votre √©pargne ?

Pour l’instant, les comptes ne sont pas pr√™ts. Tout le monde sent bien que la crise est loin d’√™tre achev√©e et que de mauvaises surprises sont encore √† craindre. M√™me √† Bercy, cela se sait. Il faudra donc attendre la pr√©paration d’un collectif budg√©taire d’√©t√© (probablement en juillet et ao√Ľt) pour mettre en parall√®le l’atterrissage 2020 et le budget initial 2021 pour que la v√©rit√© des chiffres apparaisse.¬†

On peut donc s’attendre √† des op√©rations d√©sagr√©ables en septembre. Autrement dit, il faut que vous ayez cal√© vos op√©rations de mutation de votre √©pargne avant la fin ao√Ľt pour √©viter de mauvaises surprises.¬†

Le livret A dans le viseur

Les 55 milliards √©pargn√©s de force √† ce stade devraient logiquement aboutir sur un livret A. D’ailleurs, la collecte de mars 2020 a battu des records. Or cet argent plac√© au chaud sur un compte d’attente est une somme perdue pour le financement de la reprise. Le bon sens devrait conseiller au gouvernement d’en supprimer toute bonification pour √©viter d’avoir √† la r√©mun√©rer !

Il est m√™me plausible que le gouvernement invente une mesure d√©sagr√©able pour les livrets d√©passant un certain plafond (par exemple 15.000 euros) ou ayant b√©n√©fici√© d’un placement important depuis le d√©but du confinement. √Ä proscrire donc.¬†

Attention √† l’assurance-vie en euros

Une autre tentation pour Bercy devrait viser les contrats d’assurance-vie d√©passant les 100.000 euros, qui pourraient √™tre soumis √† l’imp√īt r√©volutionnaire. Sur ce point, rien n’est s√Ľr, mais l’id√©e devrait faire son chemin. L’assurance-vie est certes le placement pr√©f√©r√© des Fran√ßais, mais c’est aussi le plus “archip√©lis√©” : une grande majorit√© des avoirs est d√©tenue par une infime minorit√© de contrats.¬†¬†

De ce point de vue, il ne serait donc pas compliqu√© de justifier moralement un “√©cr√™tement” des contrats les plus √©lev√©s. Ce dispositif est aussi pr√©vu pour les comptes bancaires, qui peuvent √™tre pr√©lev√©s au-dessus de 100.000 ‚ā¨. Une op√©ration d√©j√† pratiqu√©e, en son temps, √† Chypre, et qui pourrait se r√©v√©ler tr√®s tentante pour les contrats d’assurance-vie.¬†

Cette solution serait d’autant plus praticable en cas de nationalisation des grands assureurs. La contrepartie de cette op√©ration passerait par la pr√©dation de quelques contrats…

Les placements boursiers seront épargnés, mais non solvables

Quand aux placements en “unit√©s de compte”, c’est-√†-dire en actions ou en obligations, les perspectives qui devraient s’ouvrir aux √©pargnants sont faibles. La morosit√© des march√©s devrait durer, et nous pr√©voyons une situation compliqu√©e dans les six mois.¬†

Une alternative : l’or

Dans cet ensemble, l’or et les m√©taux pr√©cieux constituent une valeur s√Ľre. Rien n’exclut d’ailleurs un retour √† l’√©talon-or, si la zone euro devait souffrir (ce qu’Emmanuel Macron a annonc√©). Il faut en revanche rester attentif √† l’√©volution des cours.¬†

Et l’immobilier ?

M√™me si la profession de l’immobilier fait tout aujourd’hui pour convaincre les vendeurs de ne pas baisser leurs prix, tout indique qu’un krach immobilier se profile et que de belles occasions devraient se pr√©senter sur le march√©. Assez logiquement, Bercy devrait en profiter pour relever la fiscalit√© de ces placements (notamment sur les revenus locatifs et les r√©sidences secondaires). Rien n’exclut que les propri√©taires ne soient √† l’avenir soumis √† l’imp√īt notionnel dont r√™vent beaucoup de bercyens.¬†

D’ici l√†, la pierre restera une valeur qui se d√©valuera moins vite que les placements expos√©s aux al√©as d’un march√© chaotique.¬†

La newsletter du jour

Tous les jours, le récapitulatif des articles du Courrier des Stratèges

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

52 Shares:
7 commentaires
  1. Bonjour,
    Et l’√©pargne sur des comptes titres ou PEA, qu’il soit d√©j√† investi en actions ou sur le solde esp√®ces, qu’en pensez-vous ?

    1. √ßa serait un imp√īt (IRPP) que devraient payer les propri√©taires de leur r√©sidence principale, un vieux r√™ve chochialiste (Terra Nova par exemple) reposant sur l’id√©e que comme ils sont propri√©taires, ils √©conomisent le loyer de leur r√©sidence principale ūüôā et donc ils imaginent r√©int√©grer dans leur revenu le “loyer √©conomis√©”.

        1. Sur le sujet , le bRain storming de bercy est d√©j√† pr√™t … depuis 2016.
          Aller sur : https://www.strategie.gouv.fr/publications/resorber-dettes-publiques-zone-euro et t√©l√©chargez la note d’analyse.
          Page 8/12 – Hypoth√®se 2…. et appr√©ciez
          J’ai d√©j√† r√©fl√©chi √† deux fois avant d’investir l’immobilier en France.
          Et vous voyez les gilets jaunes défiler pour défendre les propriétaires immobiliers ?

  2. Bonjour
    La, vous expliquez sur quoi l’√©tat va ponctionner , sans oublier l argent que vous avez sur vos comptes bancaires √† un taux surprise, mais vous n’expliquez pas quoi faire pour √©viter ou limiter.

  3. Bonjour Mr Verhaeghe.
    Vous mentionnez des solutions de “d√©faisance” dans une chronique du 15/Mai des publications Agora; qui permettraient en toute l√©galit√© de transf√©rer son patrimoine en Allemagne . Supposant qu’il serait dans l’avenir moins tax√© en Allemagne qu’en France.
    Pr√©cisant que ces proc√©dures √©taient compliqu√©es , te qu’il fallait agir rapidement .
    Pouvez vous SVP nous en dire plus , ainsi qu’expliquer la marche √† suivre ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer
Lire la suite

Quelle ambiance dans les syndicats qui appellent à la grève le 17 décembre ?

Quelle est l’ambiance dans les syndicats apr√®s le d√©sastreux discours du Premier Ministre annon√ßant un √Ęge d’√©quilibre √† 64 ans ? Nous avons fait un tour d’horizon aupr√®s des organisations les plus virulents ou les plus significatives‚Ķ et il n’est pas tout rose, loin de l√†. Les syndicats donnent le coup de collier qui va bien pour mobiliser leurs troupes √† l’approche de la journ√©e d’action du 17 d√©cembre qui
Lire la suite

Faut-il ou non privatiser les Aéroports de Paris?

Les A√©roports de Paris doivent-ils √™tre confi√©s au secteur priv√©? Cet ancien √©tablissement industriel et commercial de l’√Čtat, transform√© en 2005 en entreprise publique, avec pr√®s de 50% de son capital vendu au Cr√©dit Agricole et √† Vinci, doit √™tre privatis√© par la loi Pacte. Mais la mesure nourrit une intense pol√©mique qui agite m√™me les Gilets Jaunes! Beaucoup accuse le gouvernement de c√©der les joyaux de la R√©publique √†
Lire la suite

ūüéĖLe ch√īmage partiel devrait co√Ľter plus de 50 milliards et ruiner la s√©cu

Combien co√Ľtera le ch√īmage partiel aux finances publiques ? Et combien le confinement co√Ľtera-t-il lui-m√™me √† l’√©conomie du pays ? L’OFCE s’est essay√© √† l’exercice avec une longue note que nous republions, dat√©e du 20 avril. L’exercice est forc√©ment imparfait, puisque la situation √©conomique se d√©grade de jour en jour dans des proportions difficiles √† mesurer aujourd’hui. Mais quelques chiffres m√©ritent d’√™tre relev√©s. Note de l’OFCE sur le co√Ľt de
Lire la suite

Gilets Jaunes : Brigitte a les p√©toches, rumeurs d’insurrection

Les Gilets Jaunes vont-ils d√©g√©n√©rer en une nouvelle insurrection ? C’est ce que semble craindre le couple pr√©sidentiel, par ailleurs bien mal inform√© sur la situation r√©elle du pays. On reste confondu par l’√©cart et par l’incompr√©hension qui se creuse entre les Fran√ßais et le pouvoir ex√©cutif. Cette distorsion, qui atteint d√©sormais une √©paisseur abyssale, pourrait donner lieu au pire. Les Gilets Jaunes vont-ils mener une insurrection en France ?

R√©f√©rendum d’ind√©pendance annonc√© en √Čcosse avant mi-2021

Apr√®s le douloureux Brexit qui n’en finit pas, l’ind√©pendance de l’√Čcosse devrait rapidement √™tre un sujet de pr√©occupation. Une majorit√© d’√Čcossais √©tait en effet d√©favorable √† ce d√©part hors de l’Union. Les conditions dans lesquelles ce Brexit se d√©roule ne participent gu√®re √† un apaisement des esprits. Selon toute vraisemblance, le d√©part d√©finitif de l’Angleterre devrait pousser les √Čcossais √† s’exprimer sur leur destin. La premi√®re ministre √©cossaise vient de

Les √©tranges amiti√©s de la macronie avec la “russosph√®re”

Officiellement, Macron d√©nonce la “russosph√®re” au sens large, c’est-√†-dire l’influence russe en France. Ce th√®me a encore occup√© les confidences qu’il a faites √† la presse la semaine derni√®re depuis son bureau. √Ä en croire Emmanuel Macron, la France ferait l’objet d’une d√©stabilisation depuis la Russie. Mais l’on d√©couvre peu √† peu que ses proches sont loin de partager cette inimiti√©… bien au contraire! √Ä ce stade, plusieurs liens forts