13 août 2020

Le courrier des stratèges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Où placer son épargne pour éviter la prochaine confiscation par l’État ?

Où faut-il placer son épargne pour éviter les mesures autoritaires que l'État sera obligé de prendre dans les mois à venir pour éponger (très partiellement) les déficits abyssaux qui sont en train de se creuser ? Nous tentons ici de livrer quelques pistes et quelques clés pour tous ceux qui sont inquiets. L'épargne des Français devrait susciter des appétits colossaux dans les couloirs de Bercy. On voudrait d'abord vous expliquer pourquoi il est à peu près inévitable (en tout cas fortement probable) que l'État "écrête" votre épargne avant la fin de l'année. Et on voudrait ensuite vous expliquer comment éviter cette perte sèche. Pourquoi l'État voudra "écrêter" votre épargne La réponse se fait ici en deux temps qui paraissent relativement évidents. Le premier est que les déficits explosent, et n'ont pas probablement pas fini d'exploser. Les propos de Gérald Darmanin sur ce sujet aujourd'hui ont laissé peu de doutes sur la question. L'annonce d'un déficit de la sécurité sociale à 41 milliards participe de ces annonces que nos lecteurs habituels ne découvrent pas. Nous annonçons en effet depuis plusieurs semaines des comptes publics bien plus dégradés que le gouvernement ne le dit. Certains posent la question naïve du "qui va payer ?". La réponse est évidente : tous les Français, pardi, à travers l'impôt. La seule marge est de savoir sur qui les impôts tomberont en priorité. Des appels à la hausse d'impôts partout en
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.