Une étude d’un ancien praticien de Stanford confirme l’inutilité médicale du port du masque…mais les gouvernements ne sont pas prêts de l’abandonner

Le masque est nuisible pour la santé et ne sert à rien contre le COVID 19. C'est un ancien praticien d'un des hôpitaux de Stanford qui le confirme en passant en revue toutes les études scientifiques sur le sujet. Mais alors pourquoi les gouvernements en maintiennent-ils l'usage obligatoire sous peine d'amende? Effet placebo? Influence chinoise? Outil de contrôle social?

Rappelons-nous, c’était il y a plus d’un an, le ministre en charge de la Santé, Olivier Véran, proclamait l’inutilité du masque pour se protéger du COVID 19. Puis il expliqua qu’il serait réservé au soignants; puis il fut recommandé, avant de devenir  obligatoire sous peine d’amende.  Plus significatif encore, l’Organisation Mondiale de la Santé, avait d’abord encouragé le port du masque puis s’était rétractée, avant de rétracter sa rétractation. 

Une étude d'un ancien praticien de Stanford juge le masque nuisible et inutile

Face aux palinodies des politiques, il est utile de relire la remarquable synthèse effectuée par un physiologiste qui a pratiqué à Stanford, Baruch Vainshelboim, dans une revue en ligne éditée par le grand éditeur scientifique Elsevier. Monsieur Vainshelboim est auteur ou co-auteur de plusieurs dizaines  d’articles scientifiques parus dans des revues médicales. Et il est intervenu à l’hôpital militaire de Palo Alto (qui fait partie du complexe hospitalo-universitaire de Stanford) comme physiologiste de l’exercice. Cet article est bref, présente en notes l’état de la question – de nombreuses études été menées, avec des échantillons significatifs, sur le port du masque en général et dans le contexte du COVID en particulier. Le lecteur pourra donc se documenter avec le degré de détail qu’il souhaite en allant cliquer sur les hyperliens à la fin de l’article de M. Vainshelboim. Le panorama dressé est très utile car il cite tous les points de vue et laisse parler les points de vue opposés. On ne devrait pas avoir à la préciser, vu qu’il s’agit d’un article scientifique; mais le débat étant habituellement mené à coup d’affirmations non fondées, le lecteur sera heureux de pouvoir se faire une idée par lui-même.  

Après avoir souligné le paradoxe consistant à recommander un accessoire qui crée des difficultés respiratoires pour lutter contre une maladie qui s’attaque au système respiratoire, Baruch Vanshelboim synthétise l’état des connaissances: 

  • même quand il est à usage médical, le masque a des pores mille fois plus larges que la taille du virus et ne l’empêche pas de passer. 
  • l’auteur constate le caractère peu concluant des études tendant à prouver que le port du masque a empêché des contaminations en milieu clos. Avec le recul d’un an de pandémie, il estime plutôt que l’on a constaté dans ce genre d’études la non-transmission du virus par les personnes infectées asymptomatiques.   
  • en revanche, rappelle l’auteur, les problèmes de respiration, les maux de tête, les insuffisances cardiaques, les infections, les troubles psychologiques et les dérèglements des relations sociales induits par le port du masque sont documentés par une solide littérature scientifique. 

Evidemment, dès sa parution, l’article de Baruch Vainshelboim a suscité une série de dénégations politiques et de tirs de barrage se gardant bien d’examiner l’analyse au fond. Le dernier en date étant une communication de l’Université de Stanford sur les réseaux sociaux réaffirmant son attachement au port du masque, suite à l’écho mondial de l’article de Baruch Vanshelboim. 

Pourquoi les gouvernements et les bureaucraties s'obstinent-ils à recommander un accessoire dangereux pour la santé?

Mais alors, pourquoi les gouvernements et les grandes technocraties nationales et internationales s’obstinent-ils à imposer le port du masque? Trois motifs sautent aux yeux: 

  1. Désireux de masquer le mélange d’incompétence et de certitudes a priori qui guide leur action, les gouvernements s’accrochent à une recommandation qui relève plus de l’effet placebo que de la médecine et apaise les populations, au moins provisoirement, en laissant croire qu’il y a une politique sanitaire. 
  2. Devenus incapables de penser par eux-mêmes, les gouvernants occidentaux copient superficiellement un modèle démocratique asiatique dont ils constatent mais sans en comprendre la raison  qu’il a été plus efficace dans la lutte contre l’épidémie. Surtout, ils cèdent aux pressions de la Chine, qui a vu dans le port du masque une aubaine pour exporter 200 milliards de masques dans le monde entier.
  3. Le masque est un outil de contrôle social efficace. Direct: il permet de maintenir l’ordre sanitaire; et indirect, puisque le gouvernement peut être sûr qu’il se trouvera toujours des personnes apeurées ou sadiques pour rappeler à l’ordre ceux qui voudraient se dérober à l’injonction gouvernementale.  

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

33 Commentaires

  1. Puisqu on sait que c est le gouvernement qui instaure un climat de peur (commande de projections catastrophistes aux scientifiques, décompte macabre chaque soir à la TV,…), ça ne peut être la 1 et la 2. La vraie question : comment se trouve t il autant de députés, de sénateurs et de chefs de partis aussi trouillards ou corrompus pour ne pas s opposer à cette ingénierie sociale mortifère pour le pays ?

      • Merci de l information, Bergson. Cependant, si je vois bien l intérêt pour des milliardaires et des institutions mondiales de remodeler le monde occidental, quel intérêt pour la Franc-maçonnerie qui sauf erreur est une petite bourgeoisie aussi impactée que nous tous ? Collaborer en attendant une forme de récompense ? Être dans les petits papiers de l oligarchie ?

    • C’est un problème de conformisme! Les gens ont une tendance à adopter la position du voisin histoire de ne pas se sentir isolés. C’est comme les études marketing sur l’achat d’un nouveau produit, ils cochent le « oui » à toutes les questions mettant en avance les vertus du produit mais arrivés à la case « l’achèteriez-vous » ils cochent le « non ». Les gens manquent de courage dans cette affaire! L’État ordonne à tous les habitants de la France de porter un masque dans toutes les circonstances et les gens s’exécutent. C’est un acte de soumission, de toute évidence, les gens ne demandent que de l’autorité…

    • Jusque quand va-t-on obéir ? Le mensonge est tellement énorme qu’on pense que ce n’est pas possible. Avons-nous déjà oublié ce qui s’est passé à la dernière guerre où des millions de juifs se sont faits massacrés parce que le plus grand nombre n’y croyaient pas. Cela semblait impossible. Quand on va se réveiller, il sera peut être trop tard.

  2. Le 3ème bien sûr car l’objectif est de soumettre le peuple, sauf celui des « territoires perdus de la ripouxblique, car lui ne se laisse pas faire car il reste uni, soudé. Et là il n’y a pas de cow-boys qui roulent les mécaniques ! Parce que là la riposte ne consiste pas à lancer des slogans gans gans, mais des tirs de mortiers !

  3. Il suffit de regarder les chiffres… L’obligation du port du masque en France à partir du premier déconfinement (11 mai 2020) n’ a pas empêché l’épidémie de se poursuivre et les décès de s’accumuler… J’aimerais d’ailleurs que des journalistes posent la question à tous les médecins ou politiques qui défendaient le port du masque il y a un an…
    Je crois surtout que l’intérêt pour les politiques est judiciaire. Quand ils (Macron, Véran etc) passeront devant le juge, ils pourront dire qu’ils ont fait quelque chose et que cela correspondait à l’état des connaissances scientifiques de l’époque.

  4. Pourquoi ne pas dire la vérité ? Pourquoi ne pas parler du nouvel ordre mondial et de leurs objectifs ? Pourquoi ne pas dire la vérité sur le sort qui est réservé à l’humanité si personne ne se met en travers du diable ? Pourquoi ? pourquoi ?…..

  5. Pourquoi ne pas dire la vérité ? Pourquoi ne pas parler du nouvel ordre mondial et de leurs objectifs ? Pourquoi ne pas dire la vérité sur le sort qui est réservé à l’humanité si personne ne se met en travers du diable ? Pourquoi ? pourquoi ?…..

  6. Dr Martine Wonner ( députée) a fait une réunion publique à Quimperlé avec Me Brusa.
    Ils étaient en plein air et sans masque .
    Le maire de Quimperlé a osé protester contre ce qu’il prétendait être un risque sanitaire .
    Mais surtout, des collègues députés ont décidé qu’il fallait interdire à Mme Wonner de revenir dans l’hémicycle !
    Tous ces représentants du peuple qui ont condamné le peuple au confinement , au re-confinement , au couvre-feu au bâillon auraient-ils la cervelle brûlée par la 5G et ses 32.000 antennes installées en 6 mois, sans possibilité de contestation, grâce au 3M de l’Elysée ?

    Pour le moment on sait que c’est la vaccination expérimentale qui rend les gens contaminants .
    Les masques qui font respirer du CO2 et des moisissures , ne vont pas les aider à s’en remettre .

    Mais , malgré tout, une bonne nouvelle : le rhume bloquerait la réplication du coronavirus
    https://lezarceleurs.blogspot.com/2021/04/le-rhume-bloque-la-replication-du.html

  7. Entièrement d’accord. Mais où sont les notes qui renvoient aux dizaines d’études scientifiques afin d’étayer le propos et ma pensée svp ?

  8. Non ! en fait c’est parce que le masque est souvent mal porté, je suggère qu’on crée un comité Théodule pour étudier la question et procéder à l’engagement de quelques fonctionnaires supplémentaires qui auront la fonction d’enseigner à chacun l’art et la manière de se masquer correctement. 😊

    • Et il faudrait aussi créer un deuxième comité chargé de vérifier si les masques portés sont bien conformes aux normes en vigueur et, pour les masques lavables, lavés selon les recommandation du fabriquant!
      Évidement les experts en santé publique reconnus par le Gouvernement peuvent cumuler des postes dans les 2 comités avec les traitements et avantages s’y rattachant.

    • Oui. C’et arrivé à d’autres personnes. Et vous avez raison, la censure de Jean-Dominique Michel est une grave atteinte à la liberté scientifique. Jean-Dominique Michel est un très bon universitaire.

  9. Le port du masque est le signe que vous obéissez et que vous faites allégeance à la dictature pseudo sanitaire, et c’est pour cela qu’il est obligatoire.

  10. Hello la team,
    J’ai publié l’article sur linked-in , il a été purement et simplement censure, hop, évaporé dans les trous de mémoire collectif de 1984…
    Quand la fiction dépasse la réalité ! Bienvenue dans le Meilleur des mondes les z’amis.
    Prions …

  11. Idem que certains intervenants ci-dessus, censuré sur FB par AFP Factuel… Du coup j’ai posté l’étude originale.
    Bonne soirée à tous.

  12. Ce matin, 21 avril, France Info annonçait avec triomphalisme que l’auteur de l’article n’appartenait pas du tout à Stanfort, qu’il n’était d’ailleurs pas universitaire, que d’ailleurs son étude ne démontrait pas l’inutilité du masque et à la fin on se demandait s’il était vraiment médecin, en tout cas ni universitaire, ni hospitalier. Donc Fake News, méchants réseaux sociaux etc. etc. Alors ??

    • Vous remarquerez que le communiqué de Stanford, qui témoigne de la puissance de l’impact de l’article de Baruch Vanshelboim et donc des pressions sociales qui s’exercent en retour pour limiter cet impact, ne se prononce pas sur le fond ni ne remet en cause la compétence de l’auteur. Il s’agit d’une pure réitération d’allégeance à la doctrine officielle. C’est dangereux car c’est contraire au principe de la liberté de débat scientifique, sans laquelle il n’y a pas d’université.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.