Les origines du COVID -19. Variations sur « La Lettre volée » d’Edgar Poe

L'équipe de rédaction du Courrier des Stratèges a pris le temps de lire l'intégralité des mails publiés d'Anthony Fauci datant du printemps 2020. En réalité, toutes les informations qu'on y trouve ne font que confirmer ce qu'on pouvait savoir depuis un an déjà, pourvu qu'on prenne la peine de travailler sérieusement l'information sur le COVID 19. En particulier, un médecin italien de renommée mondiale, Joseph Tritto a publié dès l'été 2020, un livre qui pose toutes les questions essentielles sur les origines du COVID. Et qui apporte déjà énormémement de réponses. Car Tritto procède comme le Chevalier Dupin dans la célèbre nouvelle d'Edgar Poe, "La Lettre volée": il cherche les preuves du "crime" non pas à l'endroit le plus caché mais à l'endroit le plus évident. Cet article est le premier volet d'une série qui nous emmènera, toute cette semaine, de l'Université de Caroline du Nord et de Lyon à Wuhan; du Yunnan au Pakistan, de Washington à Pékin. L'histoire des origines du COVID 19 peut être connue, pourvu qu'on se donne la peine de chercher les preuves qui sont sous nos yeux.

Depuis bientôt deux semaines, la publication d’environ 3000 pages d’e-mails d’Anthony Fauci, inamovible directeur (depuis 1984) du NAID, institut national de recherche américain sur les maladies contagieuses, a donné lieu à beaucoup de commentaires. En réalité, quand on les lit in extenso, ces courriels ne sont pas extrêmement éclairants sans contextualisation.

Nous avons, avec d’autres, mis le doigt sur des indices laissés par celui que tout le monde appelle « Tony » dans le monde américain de la recherche. Fin janvier, il est paniqué pendant 24h parce qu’il reçoit des e-mails lui indiquant le caractère fabriqué du COVID 19 et une implication de chercheurs américains qui pourrait remonter jusqu’à lui. Cependant, on ne peut vraiment comprendre cela que si l’on connaît le paysage de la recherche mondiale et si l’on remonte au moins une vingtaine d’années en arrière, lors de l’épidémie du SARS en 2002 ou même aux années 1990, lorsque les chercheurs occidentaux ont profité des progrès énormes de décryptage des génomes pour pour envisager de modifier des virus en introduisant des séquences dans un code génétique donné. 

En fait, un professeur de médecine italien de renommée internationale,Joseph Tritto,  président de l’Académie mondiales des sciences et technologies biomédicales (WABT)  a raconté cette histoire dès l’été 2020 dans un livre qui n’est paru qu’en italien (aux éditions Cantagalli). Du coup, le livre a été peu cité. C’est à la fois dommage et bienvenu car il est probable que le même livre en langue anglaise aurait été aussitôt qualifié de « complotiste ». Jusqu’à très récemment, il était absolument impossible d’être pris au sérieux quand on expliquait que le COVID 19 est fabriqué et qu’il y a eu un grave problème de sécurité dans le laboratoire P4 de Wuhan au mois d’octobre 2019. 

Le décor et les personnages

Les 272 pages  rédigées par Joseph Tritto se lisent avec passion quand on déchiffre l’italien. Il s’agit d’un véritable thriller scientifique.  On y découvre  comment tout prend son origine dans une première mauvaise gestion chinoise d’épidémie, le Sars de 2002. La recherche chinoise décide alors de se tourner vers la science occidentale. Je vous expliquerai demain quel rôle a joué la recherche de vaccins contre le VIH (dont Fauci a été un des protagonistes) dans le développement de la recherche sur les coronavirus. 

Dans le rôle de l’apprenti-sorcier, vous découvrirez la chercheuse chinoise Shi Zheng Li, centrale dans le développement du laboratoire de Wuhan (en photo ci-dessus). Mais nous verrons aussi quel rôle ont joué Jacques Chirac et George W. Bush. Et aussi des chercheurs français et américains. En particulier  le professeur américain Ralph S. Baric, de l’Université de Caroline du Nord. Vous entendrez parler des fonds de l’aide américaine au développement (USAID) et des scientifiques américains qui se sont intéressés aux études sur les coronavirus  toutefois interdits dans leur pays entre 2013 et  2017, en raison de leur danger. 

Vous comprendrez pourquoi Anthony Fauci a des raisons de trembler s’il doit expliquer devant une commission parlementaire comment il a pu co-financer des recherches en Chine qui n’étaient pas menées dans des conditions de sécurité suffisantes malgré leur dangerosité. 

Ensuite, l’histoire de l’accident de laboratoire, la tentative chinoise d’effacer les traces de ce « Tchernobyl  de la virologie » vous paraîtront beaucoup plus plausibles.  Surtout vous verrez avec Tritto dans le rôle d’un moderne Dupin, que les preuves relèvent, pour faire un jeu de mot franco-anglais, de ….l’évidence ! A condition de savoir regarder.  

A demain, donc. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Commentaires

  1. Quand on saura de quoi il retourne réellement sur les origines du virus il sera sans doute temps de trouver comment, et par qui, toute cette mascarade a été instrumentalisée . L’acharnement mis pour empêcher tout traitement n’est pas un hasard mais a quand même fait de trop nombreuses victimes pour que ça s’arrête là, cette fois les responsables sont coupables et tous, quel que soit leur degré de responsabilité devront payer la facture . Et je parle de tous au sens le plus large possible, des services de santé, du conseil de l’ordre, de tous les élus qui se sont lavé les mains devant les conséquences de leurs attitudes de godillot, tous, jusqu’au dernier des lampistes .

    • Sans oublier les profs adeptes de la torture sur enfants de 6 ans avec leur masque baillon, des agents de la RATP et SNCF kapos auxiliaires de flics, des profs de fac qui n’en foutent pas une depuis que les étudiants sont collés aux ordinateurs chez eux.. des Syndicats qui ont imposé le masque aux prolos 12 heures par jour en faisant croire que cette merde est un EPI.. aux patrons qui ont accepté ce chantage…TOUS DEVRONT PAYER!

  2. Les Chinois, comme la plupart des Asiatiques, n’aiment pas perdre la face. Fournir au monde des preuves qu’ils sont responsables de la pandémie, c’est quasi leur envoyer une bombe nucléaire. C’est ruiner toute leur politique internationale depuis 20 ans, et déstabiliser politiquement le régime.
    La question est dès lors de savoir ce que l’on veut, et si les rendre responsables (à tort ou à raison) est la meilleure manière d’atteindre les objectifs visés.
    Les USA et leurs laquais de l’OTAN veulent-ils la guerre dans le cadre du piège de Thucydide, ou sont-ils prêts à faire des concessions pour obtenir autre chose en échange d’une solution pacifique? La meilleure façon d’en sortir peut-être d’admettre, ne fut-ce que pour la forme, des torts partagés…
    La guerre est souvent une « solution » pour les élites qui ne risquent pas leur peau, car cela permet un « great reset » dans son acceptation traditionnelle et de détourner l’attention de nombre de problèmes latents. Mais, depuis 1945 et l’arme nucléaire, la guerre a largement changé de nature. Ne fut-ce que parce que même les « élites » ne sont plus à l’abri…
    On risque d’assister à des évènements qui sortent encore plus de l’ordinaire….

    • Les asiatiques, les chinois, l’Etat chinois, le gouvernement chinois actuel, le PCC, tout cela est très différent. Soyez plus précis dans vos propos car cela les décrédibilisent.

    • Je suis d’accord que c’est bien pour cette raison que les Chinois ne pouvaient pas admettre la fuite tchernobylesque. Mais étaient ils pour autant obligés de jouer le jeu du pangolin alors que cela a été dévastateur pour nos sociétés? Et quid du monsieur covid chinois alias Georges Fu Gao qui a cherché à nous masquer depuis 1 an et demi? Et de Margeret Chan, la hongkongaise en charge de l’OMS qui en a fait un gouvernement sanitaire mondiale au mépris de sa Charte? La Chine doit faire AUSSI le ménage chez elle!

  3. Il y a un an, Biden en tête, tout le monde criait au complot sur la thèse du labo chinois qui aurait foiré. Pour des raisons purement politiques, Biden a décidé de réactiver la responsabilité chinoise, et bien entendu tout le monde y va de son refrain, la presse n’hésitant pas à dire l’exact contraire de ce qu’elle disait il y a un an sur ce sujet.
    Souvenez vous de l’épisode Red Carpet infligé à Obama par les chinois, ne perdez pas de vue que Biden est sur le sillon Obama. Ceci pour dire que la Chine est la bête noire des USA et que tout est bon pour leur faire la guerre.
    Les chinois quant à eux, se voient confrontés à la réalité de ce monde, à savoir qu’ils sont absolument partout, sur tous les continents. Cette position n’est plus tenable, les chinois ont compris qu’il leur fallait défendre leurs bastions commerciaux, et c’est la raison de leur formidable accélération à l’armement.
    Le grand perdant c’est l’UE, pas de politique, pas d’armée, aucune colonne vertébrale et rien ne changera de ce côté.
    La thèse du labo foireux ont s’en contrefiche, en revanche, la guerre qui se prépare et dont les USA font tout pour qu’elle ait lieu, prend corps chaque jour.
    Concernant Covid, tout ce qui a été entrepris pour lutter contre ce virus c’est avéré inutile, l’OMS parle de 300M de personnes qui ont basculées dans la grande pauvreté, ce qui signifie des millions de morts à brève échéance, la résultante de décisions imbéciles.
    Lisez Great Reset de Schawb et Malleret, il n’y a aucun complot la dedans, juste la réactivation du communisme à l’état pur. Le modèle chinois fait rêver les dirigeants occidentaux, un capitalisme avec une main de fer sur les populations.
    La guerre, voilà le sujet, le trou du cul d’un Pangolin ou celui d’un chinois ayant foiré avec ses éprouvettes n’est même pas une anecdote.

    • Le souci c’est qu’une guerre entre puissance nucléaire est quasi-impossible. La guerre froide a bien montré que ce genre de conflit se faisait alors via des guerre dans des pays périphériques, dite guerre via proxy. Mais, il n’y a actuellement pas vraiment de zone capable de jouer ce rôle. Taiwan implique une action chinoise directe. La Corée est elle même nucléarisée. Et un conflit avec l’Inde ne serait pas secondaire. Il est donc probable que ce conflit américano-chinois invente donc de nouveaux champs de bataille. La conquête de la Lune est une possibilité. L’influenece en Afrique va peut être dégénéré à un moment. Difficile à dire.

      • Deres. Ceci est pour moi un schéma dépassé.
        Certes il fait toujours consensus, et oui les conflits se déroulent sur des champs d’opérations externes aux pays qui en sont les promoteurs, mais la configuration est nouvelle à bien des égards.
        La Chine est un Empire qui a connu une croissance phénoménale, ils étaient un peu l’idiot du village mondial, l’atelier éternel, la main d’oeuvre bon marché. La USA, mais pas qu’eux, se sont un jour réveillé en constatant que l’empire du milieu s’était étendu au monde, à bas bruit, sans heurts, et c’est ce qui différencie les chinois de l’occident, ils font du business, ils n’ont que faire des droits de l’homme et de la quincaillerie progressiste qui n’est du reste jamais que le moteur de l’empire américain.
        Les chinois ont pris en compte le fait qu’il leur fallait changer de braquet, en dehors de leurs frontières, pour conserver cet empire commercial, il leur faudra mener la guerre, c’est la raison de leur accélération à l’armement.
        L’arme atomique a longtemps été dissuasive, pour moi elle ne l’est plus. Nous avons les USA qui ne lâcheront jamais rien, ils ont face à eux un empire qui sur ce chapitre est sans concession, la guerre ils n’en veulent pas, mais ils sont près à la faire, peu importe le prix à payer.
        L’UE est au milieu, exsangue, même plus arbitre, elle va payer au prix fort sa passivité et son utopie. l’UE est faible, elle va disparaître.
        Les USA vont manœuvrer pour obliger l’UE à choisir son camp, l’immigration de masse sera un des outils. Et puis qu’est ce que l’UE ? sinon un empire avorté, c’est peut être sur ces terres européennes que se règleront les conflits sino-américains.
        Pour l’Afrique, sauf dans la tête de Rokhaya Diallo, ce continent n’a jamais été maître de son destin, et le motif est simple, ce n’est pas un empire, exactement comme l’UE.
        Pour conclure, il faut observer Israël et sa déstabilisation politique majeure qui s’annonce, c’est une des mèches de la poudrière.

        • Pour qui a écouté Zemmour ce soir dans Face á l’info, ce dernier a reprit au mot mes propos ci-dessus. L’origine du Covid est un attrape nigaud, l’affrontement de la Chine et des USA est une réalité. 2 empires, les guerres sont toujours menées par ou contre des empires.

  4. Je suis complètement d’accord avec Joseph-P, tout ce qui se passe aujourd’hui est une réactivation mondiale du communisme, on le constate sans effort en France par la puissance de frappe des ARS qui ont pété les plombs et montré toute leur nuisance de coercition pendant cette pandémie.

    Il faudra bien entendu commencer par taper au portefeuille et démanteler tous les acronymes français liés au communisme. En gros la structure intégrale de l’État issue du CNR. Il n’y a rien à garder. La Constitution doit être refondue pour mettre des garde-fous à des prototypes comme Macron et ses copains-coquins.

    Pour ce faire, une guerre suite à l’éclatement terminal de la bulle de Ponzi mondiale est nécessaire, puis l’arrêt du paiement des salaires des fonctionnaires affectés aux « acronymes », par la remise à plat totale. il faut nettoyer les Écuries d’Augias, et ce n’est pas un scoop. Il est affolant que l’État aujourd’hui impacte 63% de l’économie (57% avant la crise covid) alors que l’URSS s’est effondré à 70%. Mais tout ce qui nous arrive ne surprend aucunement les soviétologues…

    Tout cela est pour la fin de 2021 et certainement avant les élections de 2022. Macron ne terminera pas son mandat sans chaos. Vivant ? Je ne fais pas de probabilités mais ses chances de survie sont faibles hors le bunker du 55.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.