6 mars 2021

9 thoughts on “Retraites : suicide collectif du gouvernement en direct du CESE

  1. Ok sur le fond de l’article sauf que je ne sais pas comment vous pouvez affirmer que les français sont opposés à un système universel ? La véritable opposition sur ce sujet émane des fonctionnaires, autrement dit des régimes spéciaux,qui tiennent plus que tout à leurs avantages, le privé quant à lui est déjà passé à l’essoreuse.
    Le consensus vient du fait que sous l’emballage « réforme » ce gouvernement veut bel et bien baisser drastiquement les pensions retraites de tout un chacun, sauf être né hier, ce genre de situation s’est largement vérifiée dans le passé.
    La retraite par points est très exactement la même chose que le prélèvement à la source, l’Etat créé une sorte de monnaie virtuelle qu’il ajustera comme bon lui semble en variant la valeur de l’indice (Lire l’excellent blog du Dr Gérard Maudrux sur ce sujet : https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/ ).

    Tournez l’équation dans tous les sens, sans capitalisation, la retraite est un système injuste, générateur de tensions et de mécontentements.
    Comme pour la protection sociale, encore trop de français s’illusionnent que notre sécu et notre retraite sont les meilleures, alors même que les prélèvements sont les plus élevés au monde et que pour être assuré correctement et bénéficier de soins ou espérer une retraite descente il faut en plus de tout ça consacrer des sommes astronomiques dans des mutuelles ou autres assurances retraites privés… Cherchez l’erreur.

  2. Et alors pourquoi personne ne parle , et surtout pas les fonctionnaires étatistes, et le gouvernement d’énarques d’une autre solution- l’autre solution / qui consiste à mettre en place des fonds de pension. Solution qui réussi très bien aux pays scandinaves qui l’ont mis en place, et pour cher.
    Voir l’excellente étude récente de l’institut Molinari.
    Idéologie dépassée, inculture économique, lâcheté des politiques, rentes et privilèges et fossilisation d’un pays de plus en plus vieux expliquent cette impasse.
    Einstein disait : on ne règle pas les problèmes avec les approches de ceux qui les ont créés

  3. Le premier ministre paraît avoir un flair particulier pour détecter des domaines d’intransigeance sur lequel il pourrait afficher la fermeté la plus absolue tout en masquant la dérive de domaines périphériques beaucoup plus cruciaux. C’était hier le 80 km heures, c’est aujourd’hui le scalp des régimes spéciaux.
    Dans les deux cas, des analystes hors sol lui ont fait miroiter une position inattaquable et un succès garanti auprès de l’opinion. Las, le saccage des radars routiers a répondu à l’intransigeance sur le 80 km heures Quelle forme prendra cette fois la riposte du terrain ? Trop tôt pour le dire.
    Mais comme il fait montre d’un flair identique pour ignorer les partenaires de proximité qui pourraient dénouer ces situations de blocage, hier les maires, aujourd’hui les régimes de retraite autonomes bien gérés, la crise n’est pas près de s’éteindre !

  4. Arretons avec les pays scandinaves. La Suede est un Etat failli au bord de l’implosion ethnique. Le système de retraite a bon dos quand vous n’osez plus mettre le nez dehors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.