mer. Juil 15th, 2020

Place Publique: impressionnante indigence programmatique

La liste d'union entre le Parti Socialiste, Nouvelle Donne et Place Publique n'a guère perdu d'énergie dans une hypothétique élaboration programmatique. En 4 pages (ce qui rapproche Glucksmann et Debout la France), les propositions se succèdent, sans qu'on y trouve une véritable originalité. Beaucoup des propositions de Place Publique ont été lues ailleurs, comme la mise en place d'un protectionnisme vert, également proposé par Yannick Jadot et EELV. Créditée de 5% des voix dans les sondages, cette liste est susceptible d'envoyer un représentant à Strasbourg. Dans la pratique, l'offre politique portée par Raphaël Glucksmann est une sorte de produit homéopathique: le programme présenté propose une solution diluée plusieurs dizaines de fois de principes actifs trouvés ailleurs et susceptibles d'être toxiques. Marché unique: exceptions à la libre concurrence et protectionnisme vert Deux phrases tirées du programme de Place Publique illustreront le propos tenu ci-dessus: Nous instaurerons une taxe carbone aux frontières de l’UE – une sorte de protectionnisme vert européen - pour soutenir nos entreprises contre la concurrence des pays qui ne respectent pas les Accords de Paris, et pour financer les politiques de transition. Les caisses de l’UE ne sont remplies quasiment que par les Etats : les taxes aux frontières de l’UE permettront de créer de nouvelles recettes pour abonder un budget européen enfin conséquent. Nous réviserons la p
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 thought on “Place Publique: impressionnante indigence programmatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter