Les décès dus au COVID baissent de 20% en une semaine

Partout dans le monde, les décès dus au COVID baissent de façon spectaculaire, tout spécialement en Europe. IL est vrai que Santé Publique France ne se donne pas la peine, pour notre pays, d'établir cette statistique. Mais les chiffres que nous produisons ci-dessous, issus de l'OMS, montrent la baisse spectaculaire de la mortalité due à la maladie. Alors que, début février, 100.000 personnes mouraient chaque semaine de la maladie, on en compte désormais moins de 70.000. Cet effondrement s'accompagne d'un fort recul du nombre de cas hebdomadaires.

Comme le montrent les chiffres ci-dessus (produits par l’OMS), le virus est en fort recul partout sur la planète, y compris en Europe. 

Le nombre de morts (la petite ligne noire sur le tableau) connaît un fort recul depuis la mi-février. Il est moins sensible qu’ailleurs, ce qui interroge sur notre stratégie sanitaire. Mais les chiffres français (non disponibles sur Santé Publique France…) montrent quand même un recul de la mortalité sur notre sol :

Quant au nombre de nouveaux cas, il est globalement partout à la baisse, sauf en France, dirait-on. Il connaît un repli particulièrement marqué dans les Amériques.

Bref, contrairement aux discours catastrophistes dominants en France, la situation sanitaire s’améliore globalement et il faut s’en féliciter. 

Une prise de pouvoir par les experts en France ?

Toute la difficulté est de savoir pour quelle raison la France continue à vivre sous la terreur de la maladie alors qu’elle recule partout ailleurs. 

Trois explications se dégagent globalement pour éclairer ce point :

1° les pouvoirs publics entretiennent un discours anxiogène pour dominer la population et la conserver sous emprise psychologique, en évitant soigneusement de communiquer sur la baisse réelle des hospitalisations et des décès,

2° nos stratégies de santé publique sont mauvaises et ne parviennent pas à répercuter les baisses de cas qui sont constatées ailleurs, c’est tout particulièrement vrai s’agissant de la vaccination, qui stagne, et du recours à des traitements qui limitent la dangerosité de la maladie, peu répandus en France,

3° les experts scientifiques adoptent une stratégie catastrophiste destinée à ne pas limiter au maximum la maladie et son impact, pour conserver leur rôle dominant dans l’appareil de décision. 

Dans tous les cas, nous devons aujourd’hui tâcher d’élucider la raison pour laquelle le discours de la peur est dominant en France, et quels intérêts il sert en s’appuyant sur la déraison. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

264 Shares:
18 commentaires
  1. Proposition :M. Macron souhaite garder la population sous contrôle jusqu’à l élection de mai 2022. Le story telling Covid 19 fonctionne toujours très bien, il faut en abuser…

  2. Bonsoir Monsieur Verhaeghe,

    Je vous rejoins dans le fait que “les pouvoirs publics entretiennent un discours anxiogène pour dominer la population et la conserver sous emprise psychologique”.
    Toutefois, quelles sont ses raisons de vouloir maintenir la population sous contrôle à ce point ? Est-ce seulement motivé par l’objectif de rester au pouvoir afin de et de se garder une place confortable en garantissant dans le même temps les intérêts des familles de milliardaires (dont celles qui ont financé la campagne d’Emmanuel Macron) ?
    Ou serait-ce parce que le système économique et industriel était arrivé à une impasse sur le plan financier (au niveau des dettes souveraines par exemple), mais surtout au niveau des ressources naturelles de la planète qui sont limitées et dont les gisements actuels s’épuisent ?

    La pandémie de Covid-19 a impacté la production d’énergies fossiles (le pétrole notamment), elle aurait baissé de 7% sur l’année. 2020
    Sans être complotiste, il me semble que ce n’est pas un hasard. Et les mesures prises au nom du covid “tombent à pic” pour commencer à respecter l’accord de Paris, mais aussi pour commencer à “rationner” les réserves d’énergies restantes.

    Le pic pétrolier conventionnel a été dépassé en 2008, le pic pétrolier dans son ensemble (c’est à dire avec le pétrole de schiste) a peut être été dépassé en 2019, le pic “charbonnier” a été dépassé en 2013, le pic gazier a été dépassé en 2004 pour l’Union Européenne (avec la Norvège).
    Les conférences de Mr Jancovici montrent très bien que les PIB de nos sociétés sont directement corrélées à la production d’énergie fossile.
    La décroissance de la production de ces énergies va les rendre de plus en plus rares à moyen-long terme, et cette rareté va entraîner une modification profonde du mode de vie des populations des pays “développés”, qui se sont habituées au confort et à l’opulence.
    Cela va être dur de revenir à des habitudes de consommation, de confort, de déplacement, de nourriture … qu’ont connu nos ancêtres il y a plus de 100 ans.

    Est-ce cela que nos pouvoirs publics ne veulent pas assumer et expliquer aux gens, et ont préféré profiter du covid pour stopper un grand nombre d’activité en se sachant derrière des mesures sanitaires ?
    Je me pose la question…..

    En tous les cas, merci à vous Monsieur Verhaeghe pour la qualité de vos articles, des informations que vous nous donnez, et qui maintient nos neurones en éveil.

    1. Prétendre que le pic Schiste s’est produit en 2019 du fait d’un pic de la production américaine est pour le moins étrange. Les US ne sont pas le monde. Europe, russie, Iran et Chine sont toujours là… Quant au pic pétrolier, je me méfierais des prédictions sans cesse renouvelées de l’AIE qui comme Jancovici ne saurait mordre la main de son Maitre. Pour avoir vu ce cuistre retourner sa veste à maintes reprises, je me vois mal lui accorder un quelconque crédit aujourd’hui.

  3. Vous voyez bien que les “vaccins” sont efficaces, même quand il s’agit d’expérimentation génique ….aux conséquences plus ou moins lointaines inévitables

    Très peu de gens savent que le nombre de cas de morts de terribles maladies anciennes légendaires diminuait déjà après le pic quand s est apparu, pas toujours dans un but désintéressé, un miraculeux génial vaccin à qui on a eu intérêts divers à attribuer tout le mérite de la disparition de la maladie en question.

    Alors que, par exemple, dans des endroits plus ou moins reculés d’Afrique, on n’apportait pas seulement le vaccin, et aurevoir messieurs-dames. Il y avait souvent l’apport conjoint de nourriture même rudimentaire et des conseils d’hygiène, sinon le financement de son amélioration.

    Ca aide.

  4. “Dans tous les cas, nous devons aujourd’hui tâcher d’élucider la raison pour laquelle le discours de la peur est dominant en France, et quels intérêts il sert en s’appuyant sur la déraison. ”

    La France, pays en décomposition très avancée, est un parfait laboratoire et terrain de jeu pour les maîtres psychopathes de Davos et leur élève zélé Microncescu appuyé en cela, bien qu’il s’en défende maintenant, d’une clique de “médecins” corrompus, prostitués de Big Pharma !
    Microncescu laisse souffler le chaud et le froid pour se présenter au moment voulu (élection présidentielle oblige) comme le défenseur des libertés et le grand “sauveur” du pays. Et puis nous aurons droit “aux heures les plus sombres de notre histoire et toussa toussa”, et sûrement à un évènement …. imprévu… .
    Et les “mougeons” tomberont encore dans le panneau avec le renfort des nouveaux électeurs qui aiment la France avant tout le reste !

  5. La véritable ignominie de nos gouvernants n’est pas tellement de ne pas disposer de vaccins en quantité ou de n’avoir pas soutenu leur recherche en France (Valneva) mais, bien pire, d’avoir interdit tout traitement pourtant suffisamment efficaces pour limiter largement la mortalité: traitement Raoult, bien sûr, mais également Ivermectine, antiviraux, zinc, vitamines voire Artémisia…qui font que certains pays, parfois des plus pauvres, ont bien mieux défendu leur population. Mais il paraît que ça y est: après l’avalanche de vaccins, l’OMS commence à envisager l’idée que l’Ivermectine soit très efficace !…Mais ce produit a encore quelques défauts: ancien, largement utilisé et peu coûteux…
    Je n’avais certes pas eu besoin d’un virus pour titrer le blog “Immondialisation: peuples en solde!” mais ce que nous vivons légitime nettement le choix de ce terme. Nul doute qu’avec des fermes aux 1000 vaches, aux 10 000 porcs ou aux 100 000 poulets nous allons recevoir la visite d’autres minuscules colocataires de nos corps…
    Méc-créant.
    (Blog: “Immondialisation: peuples en solde!” )

    Méc-créant.

    1. Par pur dogmatisme technoscientiste, par “hospitalocentrisme”, aussi par jacobinisme, car d’une région à l’autre les choses étaient très différentes; on a quand même bloqué toute l’économie !

      Les choses étaient très différentes d’une région à l’autre:

      l’Ile de France avait des statistiques catastrophiques au 21/05/2020 selon l’Insee en comparaison avec la même période en 2019:
      Ile de France : Total + 77% , Hosp. +57 % , Ets spéc +194 %, Dom +85 %
      En PACA : Total +9 %, Hosp. – 8 %, Ets. Spéc. +23 %, Dom. + 16 %
      Moy. France : Total + 21 %, Hosp. +13 %, Ets Spéc. +45 %, Dom. +26 %

      Au 31/12/2020 l’IdF reste catastrophique aussi :
      Ile de France : Total +18%, Hosp. +14 %, Ets Spéc. +43 %, Dom. + 24 %
      En PACA : Total +8 %, Hosp. +1 %, Ets. Spéc. +11 %, Dom. + 17 %
      Moy. France : Total +9 %, Hosp. + 5 %, Ets Spéc. +21 %, Dom. + 16 %.

      Sur les même Stats. de l’Insee pour Paris, au 31/12/2020, on trouve les Ets Spéc; +71 % pour une moyenne de 21 % pour le reste de la France; et +11 % pour PACA .

      On a manifestement laissé mourir des personnes âgées en Ile de France; ailleurs aussi mais en IdF c’est le pompon ! Il y a avait des héritages à toucher en IdF… assez généralement ils sont importants !

      Avec tous les différents manques, mais aussi avec les décisions prisent par nos gouvernants concernant des possibilités de traitements précoces, et l’ordre de reste chez soit et d’attendre d’être au plus mal : on peut parler de : ” non assistance à personnes en danger” !

  6. Comme dit “Gégé” : great reset, Klaus Schwab, ordre mondial. Il ne faut pas aller chercher plus loin. Macron ayant déclaré nécessaire d’y recourir le 3 février dernier avec Merkel, Guttieres, Michel et Von Der Leyen (https://laplumeducitoyen.org/2021/02/13/un-aveu-tres-officiel/).
    Il faut cesser de se voiler la face, le locataire de l’Elysée et l’UE nous ont engagé dans la démarche mondialiste de l’oligarchie financière et nous n’avons pas beaucoup de recours possible si ce n’est virer la couche politique existante et la remplacer complètement par du frais, sincère, honnête et informé de ce que nous préparent ceux qui se nomment abusivement “élites”.
    Quant aux aboiements des incrédules criant au complot, je les invite à s’informer avant de s’époumoner inutilement.

  7. il ne faudrait pas sous-estimer la “bêtise” de nos élites…ils ont à peu près tout raté dans la gestion de cette crise…il n’y donc rien d’étonnant à ce qu’ils ne se soient pas encore aperçu du reflux de la pandémie.

    il est vrai aussi que la fin, si fin il y a, de cette pandémie risque d’être un joyeux moment d’explication…dans la rue, dans le parlement, dans les tribunaux, dans les urnes…notre élite n’est sans doute pas très enchantée de l’approche de ces prochains rendez-vous.

    un point positif dans cette histoire est la jeunesse du blanc-bec de l’Elysée…plus longue pourra être la durée de sa peine…pour ma part j’opterais volontiers, après qqs années de prison par un bannissement définitif de l’Hexagone.

    1. Je ne sais pas comment vous pouvez encore trouver des excuses à ce ramassis de salopards . Arrivée à un certain stade la bêtise n’excuse pas tout et il y a longtemps qu’il a été franchi . Cette pandémie n’en est plus une depuis longtemps, il suffit de voir les courbes de mortalité pour s’en apercevoir, elle n’est plus qu’un moyen pour contrôler une situation qui a depuis longtemps échappée aux clowns qui prétendent nous diriger . Pour ma part, en revenant sur l’historique de cette gigantesque escroquerie qui a commencée non pas en décembre 2019 mais quelques mois avant j’arrive à des conclusion très différentes . Les 1er cas signalés en Chine l’ont été en septembre, celui qui essaiera de me faire croire que les services diplomatiques (ambassade ou consulat) n’ont pas transmis d’informations dès qu’ils en ont eu, aura beaucoup de mal à me convaincre . Partant de là toutes les décisions qui ont été prises en France s’éclairent d’un jour tout à fait nouveau et la bêtise n’a plus sa place dans le scénario, remplacée par le cynisme, la corruption, l’opportunisme et l’idéologie de quelques uns au détriment de tous et au prix de la vie de certains . Le refus des traitements pour tous (sauf quelques uns se prenant pour une élite) au profit de vaccins expérimentaux à l’efficacité discutable et aux effets secondaires inconnus pouvant être pire que la maladie qu’ils sont sensés combattre, au mépris de toutes les règles de sécurité obligatoires dans le domaine des médicaments ne sont ni l’un ni l’autre un signe de bêtise mais l’expression du mépris d’une caste qui se croit au dessus des lois et intouchable quels que soient ses actes et leurs conséquences . Ce qui est en train de se passer m’incline à penser que lorsqu’un politicien en arrive à se stade de forfaiture la seule peine envisageable est la peine de mort pour trahison . La chasse aux nuisibles est ouverte toute l’année . Trouvez moi une seule raison de préserver la vie de ceux qui sont prêts à sacrifier celle des autres à la première occasion au nom de leur prétention et de leur mégalomanie .

  8. Ma foi, vu la mise en musique du pass vaccinal mais pas le passeport vaccinal (MDR), il est absolument nécessaire de ne rien dire sur une réduction des décès. Je pense qu’une fois de plus, les indicateurs vont être tripatouillés pour présenter juste un plateau et pas une décroissance. Et franchement, avec Castex qui nous la fait matraque, 20 départements sous surveillance avancée (comme le vigipirate écarlate) et qui juste après demande aux préfets de ces dits départments de renforcer les contrôles, on peut parier qu’en France, le virus va être considéré comme de plus en plus méchant. Quelle bande de nazes…

  9. la pandémie a débutée en juin 2019 quand les participants au G20 ont décidé de baptiser covid-19 le virus H1N5 de la grippe, ce même virus qui avait sévit en 2009.
    quand au nombre de décès attribués à la pandémie, il est artificiellement amplifié par la disparition des autres causes de mortalité : plus de cancers, plus d’AVC, plus de suicides etc, etc.
    le bruit a couru d’une prime décès covid, ce que M. Véran a fortement nié et il a raison puisque ce n’est pas une prime mais une indemnisation des frais hospitaliers dû au covid et fixée à 5000€ par décès. de là à déclarer tous les morts victimes du covid, çà rapporte.
    nous aurons certainement la chance de voir la disparition de ce fichus virus dès le début de la campagne présidentielle, mais ce sera trop tard.
    pour moi, Macron aura été celui qui a emprisonné les Français chez eux depuis plus d’un an, pas pour nous protéger mais pour nous subtiliser 135€ pour 2 minutes de retard au couvre feu et nous taxer du même montant l’air que l’on respire sans masque, bien que ce masque filtre à 7 microns quand le virus ne mesure qu’un nanomètre soit 7 000 fois plus petit.
    quand on regarde la carte mondiale des pays où il y a le plus de cas covid, on est sidéré qu’elle coïncide aussi parfaitement à celle des pays les plus riches, ne serait-ce une égalisation par le bas des nations, car c’est bien connu, les pauvres sont comme les moutons, ils obéissent.

  10. L’explication est simple. La révolte des gilets jaunes ne s’est arrêté qu’avec le confinement. Le gouvernement est mort de trouille qu’en arrêtant tout confinement et couvre-feu et surtout avec la fin des mesures “quoi qu’il en coûte” associées et la chute abyssale de l’économie l’accompagnant, que la révolte redémarre de plus belle. Cela poserait un petit problème vu la proximité de l’élection présidentielle …

    Donc l’objectif est de maintenir “quoi qu’il en coute” le contrôle de la population jusqu’en 2022. Donc le nombre de morts baisse franchement mais on arrive à détecter une explosion des cas et une saturation des hôpitaux. Bref, on sent qu’il y a des consignes pour obtenir ce genre de résultat sachant que tout est centralisé en France. Il suffit par exemple d’une directive du ministère sur le nombre de cycle des tests pour orienter la courbe. Idem pour les personnes en réanimation : une directive faisant repousser les opérations non indispensables libèrent immédiatement des places et fait monter les courbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer