Un cocktail de vaccins, ça vous dirait?

Après avoir analysé la demande d’une injection de rappel pour les vaccins Johnson & Johnson et Moderna, le comité consultatif des Centres américains de lutte et de prévention des maladies ou CDC a choisi de donner une réponse positive à la requête. Cela ne fait que souligner l'amateurisme dans lequel sont tombées les autorités de santé aux Etats-Unis (comme en Europe)

La généralisation des doses de rappel

La décision des scientifiques des Centres américains  de lutte et de prévention des maladies ou CDC est tombée assez rapidement jeudi, après avoir reçu l’accord du FDA concernant le recours à des injections de rappel pour les Américains ayant bénéficié des vaccins Johnson& Johnson ou Moderna.

Après avoir réuni leurs comités d’experts, le réseau des CDC donne à son tour le feu vert aux doses de rappel. Dans la même foulée, les experts se sont également penchés sur la possibilité de combiner les vaccins pour plus de commodité.

Les injections de rappel pour lutter contre le Covid-19 vont ainsi s’étendre et la campagne vaccinale pourrait connaître une nouvelle phase.  Pour rappel, la campagne avait déjà débuté aux États-Unis depuis le mois précédent avec le vaccin Pfizer pour les Américains âgés de 65 ans et plus.

Cocktail de vaccins,la recette

Selon une étude approuvée par l’Agence américaine de médicament ou FDA, le “vaccination mix and match” ou mélange de différents vaccins, offrirait une réponse immunitaire améliorée.

Il sera  désormais possible de bénéficier de doses en plus pour l’ensemble des trois vaccins, mais surtout, les agences de santé américaines ouvrent la possibilité d’opter pour une marque différente de la vaccination initiale lors des injections supplémentaires.

Pour ceux qui ont reçu Pfizer, il est déjà possible de demander à recevoir la dose de rappel. Désormais le CDC a validé la troisième dose “du même vaccin”  J&J ou Moderna; mais aussi la possibilité d’un «mélange» et d’un «appariement», et ce, indépendamment du vaccin déjà effectué antérieurement par le vacciné.

Le Dr Rochelle Walensky, Directrice des CDC a confirmé aux médias l’ensemble de ces décisions. 

Des décisions prises au fil de l'eau sans rigueur scientifique

Malgré le fait que le vaccin de Moderna a été suspendu dans les pays scandinaves, le principe de la troisième injection a été déjà validé par la FDA, d’abord pour les individus les plus âgés ainsi que ceux qui sont exposés à des risques plus importants en cas de contraction du Covid-19 (emploi, santé, condition de vie …).

Pourtant, dès que l’on commence à regarder de près, on a le sentiment d’un fort amateurisme des acteurs de l’industrie pharamaceutique et des agences de santé aux Etats-Unis. 

(1) La troisième dose est recommandée dans les 6 mois qui suivent la précédente injection. Cette troisième dose se  présentera comme la moitié complémentaire des deux antécédentes et a été conçue dans le but de restimuler l’immunité du vacciné. Qui se souvient des promesses mirobolantes d’immunité quasi-absolue par ces vaccins fabriquésen brûlant les étapes expérimentales?  

(2) Alors que l’efficacité  de la dose unique du  vaccin Janssen de Johnson & Johnson, avait été posée dès le départ, la FDA n’avait pas voulu mettre en cause les annonces de l’entreprise; mais à présent la direction de l’Agence explique qu’il est tout à fait possible de recevoir une seconde dose après un délai de deux mois qui suit le primo-vaccin. La FDA se rallie à la thèse selon laquelle  ce dernier affiche une protection moins efficace par rapport aux autres produits mis sur le marché. 

(3) A ce jour, il y a encore très peu d’études publiées sur les effets de l’association des vaccins. Rien ne nous garantit que la combinaison de vaccins contre le COVID  n’est pas dangereuse pour la santé.

(4) Les autorités de santé américaines, comme leurs homologues européennes sont incapables de justifier leur obstination à préconoser la vaccination la plus large possible alors que la protection donnée par le vaccin est moindre que prévu, qu’on peut être infecté et infecter les autres même en étant vacciné, et que le vaccin ne protège apparemment pas des variants.

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

36 Shares:
5 commentaires
  1. Ca n’est pas didactique du tout de parler de vaccin quand il s’agit d’injection d’un composé de “machins” peu identifié.
    Nous sommes entrain de perdre la partie, sauf miracle, à cause de l’absence générale du souci du juste mot pour la juste chose. Le souci des mots pesés pour éviter, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.
     Or c’est un combat militant qui en vaut d’autres, voire conditionne le succès des autres .
    Et malheureusement cette absence existe aussi dans notre camp, même au niveau des ténors qui nous font de longs doctes discours instructifs généralement sans même penser à faire aussi des résumés pour gens de bonne volonté pressés

  2. Vu que ces “thérapies” géniques ne sont aucunement efficaces, voire mortelles, leur mélange importe peu. Par contre, pour ceux qui voudraient, avec une très grosse dose d’énergie et beaucoup de patience, de porter plainte pour les effets indésirables, bonjour la recherche du “fautif” avec un mélange.

  3. …”Pourtant, dès que l’on commence à regarder de près, on a le sentiment d’un fort amateurisme des acteurs de l’industrie pharmaceutique et des agences de santé aux États-Unis.”…

    Fou rire en lisant cette phrase :
    L’amateurisme est dédié à ceux qui ne savent pas ce qu’ils font.
    Eux savent pertinemment ce qu’ils font : injecter des doses de plus en plus toxiques à plus grande fréquence; si un poison ne marche pas, 3 mixés feront l’affaire.
    Le crédit social ne peut fonctionner en France qu’avec une population malade, moribonde et en très grande partie disparue.
    Donc, les labos sont très professionnels dans leur mission demandée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer