La lettre de CONVOY France adressée à la classe dirigeante

Tandis que les convois de la liberté roulent vers Paris, l’étendue du mouvement se précise et le pouvoir commence sérieusement à se tendre. Le venin de l’insulte (jamais bien loin) refait son apparition dans la bouche de la classe dirigeante, relayé sur les ondes mainstream sur un air de gilets jaune, pour mieux éviter de se pencher sur les réelles revendications de ce mouvement. Pourtant, la lettre ouverte de CONVOY France n’a rien de haineuse ou d’anti-républicaine, bien au contraire.

Liberté, bienveillance et fraternité

Dans une lettre adressée au président Emmanuel Macron, au président du Sénat Gérard Larcher, au président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand, au Premier Ministre Jean Castex et au ministre de la santé Olivier Véran, CONVOY France dresse la liste de ses revendications citoyennes :

  1. Suppression de l’état d’urgence
  2. Fin de l’obligation vaccinale et enquêtes sur la justification et la cohérence de toutes les mesures prises depuis l’année 2020
  3. Travail pour tous les citoyens sans discrimination
  4. Sécurité globale et identité numérique

Ils demandent à ceux qui ont été élus par le peuple de faire valoir l’intérêt de tous les français et de faire respecter les valeurs de la France. Dans une révolte pacifique, ils entendent reprendre la liberté de tous, indument confisquée.

Le mépris attendu de la caste

Ce mouvement brandit le drapeau français, et voici ce qu’un européiste répond : 

 

Sans surprise aucune, la classe dirigeante sort elle le drapeau rouge dans les médias, dans un savant mélange entre mépris profond pour une partie du peuple et stratégie politique cynique consistant à jeter de l’huile sur le feu pour ensuite se faire passer pour des victimes menacées par l’extrême droite. 

 

Toute stratégie a ses limites, même les plus cyniques.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
209 Shares:
10 commentaires
  1. Ce n’est pas parce qu’une propagande officielle est balancée sur des antennes non-stop qu’elle est audible. En général, plus on communique, plus on est inaudible, le cerveau de l’auditeur zappe et n’entend plus les mots… C’est ce qu’on appelle en sonorisation un effet de larsen, de saturation. Le gamin est un spécialiste de cette technique, vous écoutez les sons qui sortent de sa bouche mais vous ne comprenez plus le sens des mots.

    La logorrhée torrentielle du macronisme est devenue une langue étrangère pour les Français.
    Verba volent.
    Cause toujours,, tu n’interesses plus personne, gars !

  2. La liberté comme les droits ne se demandent pas. Ils se prennent. Nous n’avons pas à demander à un gouvernement qui doit être à notre service ce qui nous appartient de naissance. Nous avons à mettre en pratique ces droits au quotidien. Le premier de ces droits est la liberté de dire non à ce qui est toxique pour la vie et la santé

  3. L’heure de ces petites racailles en costume bien propres sur elles approche. Qu’elles continuent : les propos qu’elles tiennent publiquement contre le peuple seront retenus contre elles le moment venu ; et ce moment n’a jamais été aussi proche.

  4. En fait ce qu’il détestent profondément c’est que” les gens de rien” puissent avoir droit au bonheur de vivre et là c’est plus que caractéristique: la fin de l’épidémie aurait pu être vécu comme une grande fête populaire, celle d’un retour de la convivialité partagée et c’est probablement ce que recherchent d’abord en fait les gens de ce convois. Mais justement c’est la hantise de la nomenklatura: pour eux le peuple idéal c’est une collection des monades isolées; chacun enfermé dans ses quatre murs bien isolé des autres. La nomenklatura ne sait probablement jamais sentie aussi à l’aise que les périodes de confinement qui ont lissés tous leurs problèmes et maintenant il leur faut inventer de nouvelles catastrophes pour pouvoir continuer à terroriser tout ce “populo” et les pousser à reprendre bien docilement leur cacheton de traxene chaque soir pour dormir:” dormez en paix brave gens nous sommes la lumière et nous veillons sur vous aussi sûrement que si vous étiez déjà bien au chaud dans votre futur ehpad” voilà ce qu’il faut lire dans le discours de monsieur Beaune

    1. Ça n’est pas tout à fait cela, c’est réellement un hubris de classe et un mépris insondable du Vulgum Pecus, ce serf gueux qui se complaît dans le plaisir d’aller boire un p’tit noir au café où il refera en plus le monde avec d’autres cancrelats de la même espèce en tapant à bras raccourcis sur les saigneurs (non non, pas de fôte;) de la france.
       
      Auparavant, nous vivions dans une utopie, celle que les dirigeants voulaient notre bien et nous représentaient – ce qui n’était pas tout à fait faux, du moins pour la seconde proposition ; on peut penser par exemple à J.Chirac, très loin d’être parfait, mais qui n’en aimait pas moins les gens. Et puis, le quinquennat est venu bousculer tout ça, plaçant celui qui a décroché la queue du Mickey en première ligne – les zénarques, “instruits” hors-sol ont eux, commencé à dérailler bien avant ça, en fait, à partir du moment où ce misérable scribouillard vénal et américano-lèche-cul de VGE a foutu les pieds au palais. Depuis, l’entre-soi s’est hyper-développé, ce qui n’a évidemment rien arrangé, puisque ça a coupé net la faible connexion entre peuple et dirigeants ; par ailleurs, la pyramide Jacobine parisienne joue à la fois comme un prisme déformant et un écran opaque, et la composition de la “représentation nationale” ne représente plus qu’elle-même.
       
      Tout ça est exacerbé par le fait qu’ils empilent les conneries les unes sur les autres, s’en aperçoivent (quand même… merde !) et ne savent aucunement comment rectifier le tir, puisque les Agnan (les premiers de la classe) n’ont _jamais_ fait de bons décideurs ou à peine à la marge, puisque ce sont avant tout des con-formistes, alors que nous-avons besoin de gens qui pensent en dehors des clous tout en ayant du bon sens (le même gros bon sens paysan que ces trous du cul méprisent depuis des décennies).
       
      Il y a également le fait qu’ils sentent bien que les pâtes riches, c’est terminé (il n’y a que ceux qui n’ont aucune sensibilité qui ne s’en aperçoivent pas), ce qui les précipitent dans une course en avant pour tenter de sauver les meubles en se maintenant en place, ce qui sera de toutes façons peine perdue, les révélations à venir les plaçant définitivement dans le camps des profiteurs.
       
      Maintenant, si l’on prend un peu de hauteur, histoire de voir le tableau dans son ensemble, c’est de notre faute à tous – en un mot, nous-avons _tous_ trouvé très confortable de laisser le cheval avec les rênes sur le col, seulement voilà, ça ne marche pas comme ça et tant que nous n’exercerons pas notre responsabilité individuelle, ça foirera de plus en plus lamentablement, voire durement, ce qui finalement revient à récolter ce qui nous est dû
       
      C’est pour toutes ces raisons et bien d’autres encore que “le système” actuel doit-être éradiqué totalement, et que le suivant ne doit se reposer que sur les citoyens et le bon sens – à cet égard, je (rerere)saute sur mon cheval de bataille en précisant que prendre le modèle Suisse, tout en lui accouplant beaucoup plus de garde-fous (c’est le cas de le dire !), à commencer par un RIC révocatoire et une constitution réellement citoyenne qui ne soit pas modifiée (ni modifiable) tous les 15 jours pour les plus mauvaises raisons (l’exigence de l’unanimité dans un tel cas devrait le faire), serait un bon point de départ.
       
      Ils sont juste une poignée de salopards, alors que nous sommes des millions – nous n’oublions rien et ne pardonnerons pas.

  5. Les élections ?celles des états unis ont été truquées pourquoi pas les nôtres ?Quelque soit celui qui sera élu, il appliquera la politique de ceux qui sont à l’origine de la situation actuelle.Il ne faut pas perdre de vue que la forme de tyrannie, qui s’exerce ,existe surtout en France ,Italie ,Autriche, Canada Australie ,Israël ;avant toute “élection” révéler ce qui en est réellement à l’origine changerait la donne. Il y a eu une entente préalable entre des dégénérés ,gouvernants et industriels dont le but principal est de trucider un maximum de personnes dans ces pays .Certains vont décéder rapidement puis à long terme ceux qui auront des pathologies incurables .Pour remédier à cela ,il n’y a qu’une seule solution ,circonscrire au départ et mettre en place une structure dont les membres sont révocables à tout moment en tout ou partie avec une durée limité dans le temps sans possibilité d’y revenir mais aussi décentraliser le pouvoir dans les régions afin qu’un contre pouvoir soit exercé .

    1. 100% vrai on s’est bien rendu compte a travers cet épisode cauchemardesque que ++ la Pyramide est grande & verticale ++ elle devient infestée de cancrelats avides de pouvoirs et d’argent qui n’ont aucune morale ni foi ni loi en rien ….il faut d’urgence démolir cette Pyramide satanique (=EU) qui etait certes une vision noble au départ mais qui a ete détourné de facon a servir les plans macabres de certains (= les Z2lites Vampires) il faut donc relocalisé le pouvoir dans le Etats et meme les Régions pour éviter les dérives de tous ces malades mentaux aux manettes

  6. Donner des leçons de patriotisme quand un gendarme jette le drapeau français sur le trottoir à Paris, comment dire ?

    Quand au ministre, il peut aller se faire mettre bien profond. On n’insulte pas ceux qui versent votre salaire.

Répondre à Jiff Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer