La guerre d’Ukraine au jour le jour – chronique des 17 premiers jours du conflit

Depuis le 25 février 2022, le Courrier des Stratèges publie une chronique quotidienne du conflit en Ukraine. Nous avons regroupé ici ces bilans effectués quotidiennement jusqu'à la date du 12 mars. Sans les modifier. Ce qui est décrit ici, c'est une géopolitique du chaos, telle qu'elle est produite depuis une trentaine d'années par un monde occidental longtemps triomphaliste et persuadé qu'il avait le pouvoir de modeler le monde à sa guise. Cette vague historique qu'est la mondialisation centrée sur Washington est-elle en train de se briser sur l'obstacle russe? En tout cas, l'Ukraine, lieu central de la théorie géopolitique depuis les travaux du professeur d'Oxford Halfold John MacKinder, ramène au principe de réalité. Il existe des constantes historiques, des contraintes géographiques, un facteur humain que les Etats-Unis et l'Union Européenne ne peuvent plus se permettre d'ignorer sans mener le monde à la catastrophe. C'est tout l'enjeu de ce qui se passe actuellement entre Lvov et Kharkov, entre Kiev et Odessa.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
1 Shares:
3 commentaires
  1. Les Etats-Unis, contrairement à l’UE n’oublient jamais leurs intérêts
    Juste avant le déclenchement de l’opération russe en Ukraine, les Etats-Unis avaient fait rentrer leurs ressortissants et leurs soldats présents dans ce pays. Depuis, ils se gardent bien d’une quelconque menace militaire – face à la Russie, ils n’en ont pas les moyens – et se contentent d’agiter des sanctions, relayées et amplifiées par l’UE tout en jetant de l’huile sur le feu médiatique anti-russe.
    Si Poutine est en passe d’atteindre ses objectifs avec cette guerre en Ukraine on peut en dire autant du gouvernement Biden, sans que les USA aient eu à tirer un coup de canon:
    – empêcher durablement tout rapprochement entre l’Europe et la Russie;
    – priver l’économie allemande du gaz russe et la rendre ainsi dépendante des ressources énergétiques américaines (gaz, énergie nucléaire)
    – par suite, soumettre complètement l’économie européenne aux marchés financiers dominés par le dollar.
    https://www.heidi.news/articles/opinion-vladimir-poutine-aurait-il-deja-gagne-la-guerre

  2. Zelinski est isolé dans un autre pays, coupé d’infos suffisamment fiables et
    subit toutes sortes d’influences plutôt intéressées. Il va craquer et finira par
    être détesté …

  3. Bonjour,
    Je lis tous les jours le point journalier.
    Relire l’ensemble sur un seul document, est une excellente idée.
    Dommage l’impression PDF n’est pas possible, ou je n’ai pas trouvé ;-((, pour une plus large diffusion de cet excellent travail.
    Merci.

Répondre à Huger Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer