Guerre d’Ukraine – 13 mars 2022 – Jour 18 – Point de fin de journée

Le Courrier des Stratèges publie une à deux fois par jour un bilan de l’évolution de la Guerre d’Ukraine. Avec une double perspective, croisée: la guerre sur le terrain; et le conflit stratégique global que les Etats-Unis essaient d’organiser contre la Russie – en prenant le risque très clair d’une escalade entre puissances nucléaires. Nous sommes dans une "crise des missiles de Cuba" au ralenti. L'instinct de survie et l'intelligence l'emporteront-ils sur le potentiel d'auto-destruction de l'humanité?

Matin 

08h00 Hier soir, sur CNews Philippe Migault rappelait des évidences. L’Ukraine est un pays plus grand que la France métropolitaine. Et les Russes y avancent rapidement.  Prenez le temps de regarder l’extrait vidéo ci-dessus. Tout est dit en peu de mots. 

09h00: De très nombreuses frappes aériennes ont eu lieu un peu partout en Ukraine.
– Plusieurs missiles de croisière Russes ont touché le site d’entraînement utilisé par l’OTAN à proximité de Yavorov à 15-20 Km de la frontière Polonaise, très à l’ouest de Lvov. Outre l’aspect militaire, c’est très certainement un message envoyé à l’OTAN, qui doit très probablement s’en servir comme lieu de stockage pour la livraison de mercenaires et d’armement à destination des Kiéviens.
– L’aérodrome d’Ivano-Frankovsk a de nouveau reçu des projectiles Russes.

L’usine Zorya-Mashproekt qui fabrique des systèmes de propulsion à turbine à gaz pour les navires a été bombardée à Nikolaïev. L’usine refusait de fournir l’armée Russe depuis le coup d’Etat de 2014 à Kiev.
Actuellement, l’usine fabrique des obstacles anti-chars et est utilisée comme atelier de réparation.
– Un autre missile balistique Toshka-U kiévien a été abattu en DNR.
.

10h00: La carte mise à jour de @rybar , un des meilleurs Russophones dans le suivi de la guerre: 

11h00: Utile point de Bill Roggio, dont je rappelle que, vétéran de l’armée américaine, il n’aime certes pas la Russie mais il réagit en l’occurrence en ancien militaire:

Tout d’abord, Kiev. Les forces russes ne semblent pas avoir fait de gains majeurs ici, mais semblent se positionner pour un assaut ou un siège de la capitale. Le maire de Tchernigov a déclaré que la ville est maintenant encerclée. Les forces russes semblent contourner la ville et poussent vers le sud, vers Kiev.
La province de Tchernigov est sur le point d’être enveloppée. La colonne russe du nord-est, dont nous avons tant entendu parler, serait en train de se déployer dans la campagne et de mettre en place des lanceurs d’artillerie et de roquettes orientés vers la capitale.
Les forces russes ne sont pas positionnées pour couper Kiev depuis le sud à l’heure actuelle. Au nord et à l’est de la capitale, les forces russes continuent de se positionner pour soutenir l’opération de Kiev.
Les forces ukrainiennes ont attaqué une unité blindée russe à Brovary, juste à l’est de Kiev. Il n’est pas clair si cette unité a battu en retraite ou a avancé après l’attaque. Mais les forces russes sont clairement à l’est de Kiev.
Les forces ukrainiennes pourront continuer à renforcer Kiev si les troupes russes ne peuvent pas fermer l’approche sud.”

Maintenant le front Est: 
Les forces ukrainiennes continuent de bloquer les tentatives russes de prendre la ville de Kharkov. Les troupes russes semblent tenter d’encercler la ville, en avançant depuis la périphérie nord-est”.  Plus à l’Est,
“la poussée russe vers Izium pose de sérieux problèmes aux troupes ukrainiennes qui tiennent la ligne dans la région du Donbas. Le @nytimes montre que les forces russes pénètrent dans les lignes ukrainiennes juste au nord de Donetsk. Si elles peuvent faire la jonction avec les troupes russes qui font pression sur Izioum alors une grande partie de l’Ukraine extrême-orientale et les forces ukrainiennes qui y opèrent seront coupées

Plus à l’ouest, les Russes ont lancé leurs premières frappes aériennes sur Dniepropetrovsk, indiquant que la ville est désormais dans la ligne de mire. C’est une ville pivot, sa capture serait dévastatrice pour l’Ukraine.
Dans le sud, le @nytimes montre maintenant la ville de Polohy sous contrôle russe. Comme indiqué dans la mise à jour précédente, les Ukrainiens ont établi une ligne défensive au sud-est de Zaporojie, qui est essentielle à la défense de Dniepropetrovsk”.

Pour comprendre la portée des remarques de Roggio, rappelons-nous toujours que l’Ukraine est un pays plus grand que la France métropolitaine. En voiture, il faut quatre heures pour aller de Kherson à Krivoï Rog. 

On ne sait pas si les Russes vont essayer de percer la ligne défensive de Zaporojie ou de la contourner par l’est et l’ouest. Une approche par l’ouest pourrait s’avérer difficile, avec plusieurs grandes villes à traverser. Les forces russes semblent s’orienter vers Krivoï Rog.
Le manque de rapports sur le statut des forces russes et ukrainiennes dans le sud rend difficile de déterminer ce qui pourrait se passer. L’offensive russe dans le sud est ambitieuse, mais la puissance de combat est-elle suffisante pour la mener à bien ? L’objectif principal est-il Odessa ou Dniepropetrovsk ?
Y a-t-il suffisamment de troupes ukrainiennes disponibles pour contrer cette offensive ambitieuse ? Quelle est l’efficacité au combat des unités ukrainiennes dans le sud ? Il existe des exemples de l’existence de problèmes.

En termes stratégiques:

“Les récentes avancées des Russes dans le sud indiquent que Zaporojie/Dniepropetrosk et la centrale nucléaire du sud de l’Ukraine semblent être le principal objectif à court terme. Si les Russes parviennent à prendre la centrale d’Ukraine du Sud et à s’étendre jusqu’à la frontière moldave, Odessa sera coupée du monde.
Il convient de rappeler qu’une opération de cette ampleur n’a jamais été conçue pour être menée à bien en quelques jours. Une résistance ukrainienne acharnée l’a assuré. N’oubliez pas qu’il a fallu trois semaines à l’armée américaine pour atteindre Bagdad et 42 jours pour conquérir l’Irak.”

12h00: Au vu de cette situation militaire indéniablement compromise pour les Ukrainiens, la France et l’Allemagne “suggèrent à Kiev de cesser les combats en reconnaissant l’indépendance des républiques de Donetsk et de Lougansk et de la Crimée et en adoptant le statut neutre de l’Ukraine. En échange, ils enverraient de l’argent à Kiev pour la reconstruction”.

Après-midi

13h00: Tout le mépris qu’inspire désormais l’Occident se lit dans ce tweet de M.K. Bhadrakumar: “Honte au Royaume-Uni, qui a avancé un prêt à Zel(ensky) (environ 3 milliards de dollars) pour acheter des armes britanniques ! La passion de Johnson & Truss pour l’Ukraine Kiev est plutôt évidente ? Et nous ne connaissons toujours pas la partie américaine de l’histoire ! Peut-être que Hunter Biden peut nous éclairer ?

14h00: Vu sur le site de Military Advisor: dans une maison conquise sur les milices ukrainiennes à Izioum, de nombreux artefacts nazis ont été saisis. 

15h00: Le Ministre turc des Affaires étrangères a confirmé que la Turquie – bien que membre de l’OTAN, ne se joindrait pas aux sanctions occidentales. 

16h00:  Visiblement Zelensky se débat. S’il cède trop vite, il aura affaire aux plus radicaux en Ukraine. S’il n’accepte pas les conditions russes, la conquête russe avancera inexorablement. Le Président ukrainien a manifesté clairement sa mauvaise humeur envers le Premier Ministre Naftali Bennett qui, dans une série de rencontres et d’entretiens, en particulier avec le présidet russe, a fait savoir ce que la Russie attendait. “L’Ukraine doit reconnaître la souveraineté de la Russie sur la Crimée, l’existence de l’État de Donetsk et de Lougansk, et inscrire la neutralité à l’égard de l’OTAN dans sa constitution nationale, ou se “démilitariser” effectivement par rapport à sa relation avec l’alliance militaire occidentale“.

17h00: Lu sur le site de Sky News:

“Un délégué russe participant aux négociations de paix avec l’Ukraine a déclaré que les pourparlers avaient fait des “progrès substantiels” et qu’une “position commune” pourrait bientôt être adoptée, a rapporté l’agence de presse russe contrôlée par l’État, RIA.

Leonid Slutsky a ajouté que les délégations pourraient bientôt parvenir à des projets d’accords.

M. Slutsky a déclaré : “Selon mes attentes personnelles, ces progrès pourraient se transformer dans les prochains jours en une position commune des deux délégations, en documents à signer.”

Cette évolution intervient après que le négociateur ukrainien et conseiller présidentiel Mykhailo Podolyak a également déclaré dimanche qu’il pensait que les négociations pourraient progresser dans les jours à venir.

Il a ajouté que la partie russe était devenue plus constructive.

L’Ukraine a précédemment déclaré qu’elle était disposée à négocier, mais pas à se rendre ou à accepter un quelconque ultimatum”

17h30. En ce moment se déroule à Belgrade une manifestation de soutien à la Russie et à Poutine 

18h00: L’article suivant nous dit l’effondrement pur et simple de la rationalité occidentale:

Hier on nous assurait que les Etats-Unis n’avaient jamais eu de laboratoires biologiques en Ukraine. Et aujourd’hui on nous avertit que Vladimir Poutine pourrait déclencher une attaque biologique ou chimique à partir de ces labos fantôme ! 

Soir 

19h00: L’ONU avertit que les prix de l’alimentation dans le monde pourraient monter de plus de 20%

20h00: Zoltan Pozsars écrit: “Nous assistons à la naissance de Bretton Woods III : un nouvel ordre (monétaire) mondial centré sur les monnaies basées sur les matières premières à l’Est, qui affaiblira probablement le système des eurodollars et contribuera également aux forces inflationnistes à l’Ouest. (…) Le système monétaire occidental basé sur des monnaies fiduciaires (et une réserve de dollars américains) est sur le point de se terminer dans une supernova inflationniste, et sera remplacé par un système monétaire métallique, un système utilisant des monnaies basées sur les matières premières comme méthode de paiement (cependant, pas tout à fait un étalon-or), et un système où la Chine et le yuan deviendront respectivement l’Etat souverain et la monnaie les plus importants du monde“.

21h00: “Le porte-parole de l’ambassade de Chine à Washington a répondu dimanche aux informations des médias selon lesquelles Moscou aurait demandé à Pékin des équipements militaires depuis le lancement de son invasion de l’Ukraine en disant : “Je n’ai jamais entendu parler de cela.”

22h00: Jens Stoltenberg veut se souvenir que l’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN n”a jamais été sérieusement envisagée. 

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
62 Shares:
10 commentaires
    1. Ce n’est pas vraiment vers ça qu’on se dirige si l’on en croit la fin de cet article :
      “Nous assistons à la naissance de Bretton Woods III : un nouvel ordre (monétaire) mondial centré sur les monnaies basées sur les matières premières à l’Est, qui affaiblira probablement le système des eurodollars et contribuera également aux forces inflationnistes à l’Ouest. (…) Le système monétaire occidental basé sur des monnaies fiduciaires (et une réserve de dollars américains) est sur le point de se terminer dans une supernova inflationniste, et sera remplacé par un système monétaire métallique, un système utilisant des monnaies basées sur les matières premières comme méthode de paiement (cependant, pas tout à fait un étalon-or), et un système où la Chine et le yuan deviendront respectivement l’Etat souverain et la monnaie les plus importants du monde“.

    1. Puisque l’ONU dit que “les prix de l’alimentation dans le monde pourraient monter de plus de 20%”, tout le monde doit pouvoir anticiper, faire des stoks et augmenter les prix. C’est une prévision auto-réalisatrice, une des ficelles de la manipulation des peuples.

  1. Pour arrêter cette guerre et ses conséquences désastreuses les Français doivent simplement choisir d’arrêter Macron qui dans le même temps a honte du drapeau Français

  2. Au vu de la fin de l’article (par ex. rappelé par Jean-Michel Grau, aujourd’hui @ à 10h) voici ce qu’il faut entreprendre :
    Voir ce lien :
    La Banque centrale d’Ouzbékistan introduit une monnaie parallèle : l’or | Or.fr

  3. De part et d’autre, la propagande se fait aussi par les cartes, on le constate allègrement. Je déplore qu’ici on favorise la version de l’OTAN sur les cartes, et même celle des opposants à Poutine en Russie. Subrepticement, il ne faudrait pas que Courrier des Stratèges prenne partie pour les USA alors que dans les guerres depuis 50 ans, il est le principal belligérant et agresseur, dans tous les mauvais coups. C’est un fait. J’ai vu d’autres cartes de cette guerre, celles qui sont présentées ici sont très désavantageuses du point de vue russe, je ne parle pas des opposants de Poutine qui vont bien entendu déverser une propagande américaine. Ce sont les mêmes qui ont remplis leurs frigos et congélateurs de BigMac avant la fermeture récente des enseignes en Russie. De la même manière, j’ai pu le vérifier en direct ce matin, Whatsapp (META) n’est pour l’instant pas fermé ; contrairement à ce qui a été affirmé ici récemment.

    Je ne déteste pas le modèle américain.
    Il est dans ma vie à sa juste place.
    Toute mon informatique musicale est américaine.

    Mais actuellement, d’un point de vue géopolistique, les analystes les plus aguerris ne se posent plus qu’une seule question, elle n’est pas nouvelle. Quelle est-elle ? Ma réponse en fin de texte après le développement.

    En effet, qui ne sait que le modèle diplomatique et guerrier des USA est corrompu jusqu’à l’os, qu’il pratique depuis un siècle la terre brûlée pour imposer ses vues sur le monde. Les empires opposés agissent de même, c’est la lutte bien connue des Blocs. Il faut dès lors s’affilier à l’un des paradigmes quand on est une puissance secondaire ou moyenne comme la France. Nous avons tous été impactés par les valeurs positives du modèle US depuis notre plus tendre enfance, et Dieu sait qu’il a des vertus de courage individuel et collectif qui nous ont émus jusqu’au cœur. Des vertus économiques et de travail admirable quand on a lu Tocqueville, mon congénère par nos racines manchotes communes.

    Puis on découvre les atrocités des guerres indiennes…
    Puis on découvre les atrocités de l’humiliation des populations chinoises au moment du protectorat…
    Puis on découvre les atrocités des guerres de la péninsule indochinoise…
    La liste sans fin se continue jusqu’à aujourd’hui…
    Les conquêtes coloniales, bien que justifiées selon certains point de vue des Lumières des XVIII et XIXème siècles, ne se firent pas avec des gants de soie…

    Alors on découvre que derrière le narratif et ce beau tableau idyllique de l’American Way of Life la réalité du lobby de l’armement qui a besoin de tourner à plein régime pour justifier aujourd’hui un budget annuel de 750 millions USD. Ou inversement car personne ne sait plus qui est la poule et qui est l’œuf. Il n’a cessé de devenir obèse au fur et à mesure de la croissance américaine.

    Géopoliticien de pacotille et lecteur assidu des références en la matière, je conçois sans difficulté qu’un pays respecté doit se faire respecter par les armes, un truisme diplomatique.

    Néanmoins, dans son appétit sans limite pour conquérir les « marches » de ses ennemis héréditaires dont l’Europe ancestrale semble devenir l’arrière boutique de son projet depuis un siècle, la position américaine devient de moins en moins tenable et défendable, même pour des amoureux des USA dont je fais partie. On a soutenu du bout des doigts la guerre contre Saddam en 1991, scotché à la propagande mensongère unilatérale des images. On a été embarqué à notre corps défendant dans les mensonges de Timisoara en Roumanie, puis ceux de la Yougoslavie, les Kouchner, BHL & Glucksman’s boys comme agents de la CIA. On a accepté et pleuré sincèrement la version US du 11 septembre 2001 parce qu’il n’y en avait pas d’autre plausible, mais on a découvert à l’occasion que les USA avaient financé le terrorisme en Afghanistan contre l’ex URSS. Combat logique contre « l’Empire du Mal »… Et qu’il se payait un retour de boomerang massif à l’occasion. Quand beaucoup de pays avec une culture forte et ancestrale détestent et détesteront toujours – TOUJOURS ! – qu’on les force à se macdonaldiser la baïonnette dans les reins.

    La Russie fait évidemment partie de ces nations et ces peuples ancestraux plus vieux de presque 1.000 ans que les USA. L’Europe quant à elle appose ses fondations en Grèce et à Rome très loin avant l’ère chrétienne… Celles de l’Extrême-Orient et de la Perse sont encore plus éloignées dans le temps.

    De ce simple point de vue historique du temps long, l’arrogance américaine est inqualifiable.
    Le destin des vieux pays remplis de traditions n’est pas la tabula rasa américaine.
    Ils ne le seront jamais.
    Ils sont remplis de forces vives et de cultures sublimes, estimables et respectables.
    Mais l’arrogant rouleau compresseur américain ne respecte rien.

    Le modèle défini pour ses ennemis ancestraux est bien documenté dorénavant, c’est le choix entre « macdonaldisation à outrance » ou « tapis de bombes et reconstruction ».
    Normand d’origine, je connais l’Histoire de toutes les villes bombardées et reconstruites au carré américain, comme Caen où j’ai fait mes premières études.
    Le Havre, tabula rasa. Etc.

    On nous a caché par une propagande aussi assourdissante qu’honteuse dans beaucoup d’aspects, qu’en face du Camp du Bien auto proclamé, les guerres américaines faisaient des millions de morts, ce depuis le Viet-Nam et bien avant, que la guerre chimique et bactériologique de l’Oncle Sam faisaient des milliers de victimes innocentes sur plusieurs générations à travers les produits chimiques ingérés de force. A tel niveau que tous ces crimes devraient être instruits par la Cour Pénale Internationale si les élites américaines n’étaient pas protégées par le « American Service Members’ Protection Act ». Un véritable scandale juridique en ces temps d’universalisme légaliste et de réciprocité du droit ! « Certains sont plus égaux que d’autres… » C’est un fait.

    Google : « Le principe de réciprocité :
    Selon le droit international, la réciprocité implique le droit à l’égalité et au respect mutuel entre les États. C’est ce principe qui a servi de base pour atténuer l’application du principe de territorialité des lois. »

    Les USA ne le respectent aucunement. On le sait. Les USA extraterritorialisent leur droit sans aucune limite, partout dans le monde, l’Europe est son beurre mou où elle entre et sort comme elle veut, son lobby très puissant installé dans les couloirs et les boards de la Commission Européenne obéissant aux multinationales par la corruption endémique. C’est un véritable scandale qui doit cesser.

    Le vote du 10 avril 2022 doit impérieusement entériner ce refus.
    Sinon nous serons mis en esclavage.

    La Russie de Poutine agit de manière à ce que son droit territorial ancestral soit respecté. Elle le fait certes d’une manière bruyante, violente et iconoclaste au regard de la puissance des médias européens américanophiles, mais c’est bien de cela qu’il s’agit.

    Je vais vous faire un aveu sans complaisance. Je déteste le modèle communiste et j’ai toujours lutté contre celui-ci, de toutes mes forces disponibles depuis le début de ma conscience politique. Aujourd’hui, j’espère de tout mon cœur que cette dernière guerre en Ukraine, qu’on sait par toutes les preuves accumulées, provoquées par les manipulateurs américains et leurs agents en Europe. Quand l’accord de principe entre James Baker, George Bush père et Mikhaïl Gorbatchev, après la Chute de l’URSS, avait promis la main sur le cœur à ce dernier que l’OTAN ne se prolongerait jamais à l’Est… j’espère de tout mon cœur que les crimes américains référencés par toutes ces guerres illégales depuis 70 ans ne m’amèneront pas un jour à devenir américanophobe comme les communistes ! Je l’espère de tour cœur car je ne voudrais en rien vivre sous un tel régime concentrationnaire d’obédience marxiste-léniniste.

    Mais depuis que la malbouffe, le Soft Power américain qui envahit nos ondes à cataracte, le Covid, les médicaments et la drogue déversés à pleins containers, font désormais partie de la panoplie de démoralisation et de soumission des peuples européens chez les Démocrates belliqueux depuis l’ère Obama, car ils ne supportent pas que l’Europe, le Vieux Continent, soit indépendant culturellement, soit encore le centre économique du monde à une échelle de 1 à 2 par rapport au territoire des USA, bien que « le centre de gravité de l’économie mondiale se délacerait soi-disant vers le Pacifique » (ce qui est absolument faux en masse d’échanges), on a le droit le plus légitime d’affirmer haut et fort qu’il faudra bien un jour arrêter la puissance américaine dans ses rêves d’hégémonie mondiale tous azimuts.

    Que l’Amérique se macdonaldise, c’est son choix, et elle le paie déjà par une baisse substantielle en 2019 de l’espérance de vie à la naissance ! Mais c’est son choix. C’est sa vie. Qu’elle l’assume !

    Qu’elle nous impose par contre ce choix détestable à bien des égards par la puissance financière, puis, quand le client récalcitre, par le bruit assourdissant des armes, des exfoliants et de la guerre bactériologique – combien de P4 identiques à celui de Wuhan extraterritorialisés par le Dr. Folamour Anthony Fauci depuis le moratoire Obama ? Alors, là, nous disons « non ! » Et il faut le dire et le crier de plus en plus clairement.

    Aujourd’hui, le locataire de l’Élysée attend ses ordres de DC, un député présent au récent Conseil de l’Europe sur le conflit russo-urkainien l’a constaté avec amertume. Depuis les scandales Alstom et Technip, puis les derniers Pfizer et McKinsey, chacun sait de quoi il retourne.

    Je regarde l’Histoire. Ce sont les Démocrates sous Truman, vice président devenu président au décès de Roosevelt, qui lâche les bombes sur Hiroshima et Nagasaki. Je ne dis pas qu’il ne fallait pas arrêter cette guerre qui allait tourner au chaos si l’on n’arrêtait pas la folie terminale de l’Axe. Y avait-il d’autres méthodes dissuasives ? L’Histoire ne repasse pas les plats.

    Donc, actuellement, les analystes les plus aguerris ne se posent plus qu’une seule question, et elle n’est pas nouvelle. Quelle est-elle ? Elle est liée à la mémoire de la Chute de l’Empire romain qui s’est suivi de temps barbares pendant 4 à 5 siècles jusqu’à l’avènement de Charlemagne. Carolus Magnus, Empereur latin de religion chrétienne descendant et refondateur de l’Empire Romain d’Occident décadent et décati. Quand l’Empire Romain d’Orient se prolongea jusqu’au XVème siècle.

    Il en va aujourd’hui de cette profondeur d’analyse pour puissamment réfléchir à notre époque.

    Si l’Empire Américain, au rythme de sa décadence, alors que son modèle contemporain est fort peu différent de celui de son prédécesseur effondré sous sa puanteur au Vème siècle, « panem et circences » à l’appui, à cet aulne donc, quel Empire le remplacera s’il s’écroule ? La Chine ? L’Inde ? La Russie ? L’Islam ? L’Afrique émergente ?

    A choisir, nous descendants de la chrétienté dont la France est la fille aînée de l’église romaine, le choix est vite fait, le choix est le modèle américain, ou russe orthodoxe s’il s’occidentalise et s’arrime à l’Europe. Les Américains détestent évidemment cette deuxième solution, d’où l’induction par la manipulation CIA-McKinsey de la guerre actuelle russo-urkainienne, qui sans conteste enflammera et divisera l’Europe en son sein et à ses « marches » pour le seul bénéfice de la reconstruction US désormais bien compris, si l’on n’y met par un terme par la diplomatie européenne seule. Qui ne voit que la CIA et le Pentagone tirent les ficelles de ses marionnettes européennes par derrière ?

    Il faut donc voter en masse contre cette manipulation orchestrée. Il n’y a désormais pas grand choix puisque les Young Leaders reconduiront la prééminence américaine. On ne sait s’ils le font ou non de gaieté de cœur, les Young Leaders, sinon les révélations du scandale Alstom et des scandales Pfizer et McKinsey les neutraliseraient sur place. Les USA contrôlent les médias français, là encore ce n’est pas un scoop.

    Mais ce choix de raison plus que d’amour devient de plus en plus contre nature pour les Européens, contre nos valeurs chrétiennes de toute évidence. Les Européens connaissent leurs forces et leurs valeurs, nul besoin d’être alignés… On ne pourra pas supporter ici longtemps l’arrogance criminelle du modèle américain. Gare au retour de flamme et d’alignement la baïonnette dans les reins !

    Pour l’instant, la plainte est sourde et inaudible dans les peuples.
    Bientôt, elle éclatera au grand jour.
    La Pologne et les Pays limitrophes de l’ex URSS sont collés au modèle otanesque parce qu’ils sont tributaires de son parapluie. Mais à l’Ouest, rien n’est plus certain !
    Les ambitions russes sont-elles à nouveau impériales et coloniales ?
    Poutine avait proposé une joint venture à l’Europe, pour qu’elle s’étende de Brest à Vladivostok, qui l’a refusée avec mépris sous l’influence impérieuse des USA. Dès lors à qui la faute ?

    On finit toujours par payer son arrogance.
    Combien de temps la France devra payer l’arrogance hollando-macronienne ?

    Les faucons du Deep State américain sont-ils encore nos amis ?
    La triste réalité est que, depuis Hollande-Macron, ils nous méprisent.

  4. 20h00: Zoltan Pozsars écrit: “Nous assistons à la naissance de Bretton Woods III : un nouvel ordre (monétaire) mondial centré sur les monnaies basées sur les matières premières à l’Est, qui affaiblira probablement le système des eurodollars et contribuera également aux forces inflationnistes à l’Ouest. (…) Le système monétaire occidental basé sur des monnaies fiduciaires (et une réserve de dollars américains) est sur le point de se terminer dans une supernova inflationniste, et sera remplacé par un système monétaire métallique, un système utilisant des monnaies basées sur les matières premières comme méthode de paiement (cependant, pas tout à fait un étalon-or), et un système où la Chine et le yuan deviendront respectivement l’Etat souverain et la monnaie les plus importants du monde“.

    Il faudrait quand même ajouter par honnêteté que la Chine, après le scandale mondial du Covid-19 dont elle est une pièce maîtresse aux côtés des USA, est un colosse aux pieds d’argile et tremble elle-même sur ses bases puisque son modèle est inhumain et détestable, rien qu’en mentionnant l’atroce et pérenne existence du laogaï, une copie conforme d’Auschwitz et du Goulag que les instances internationales du droit ne sauraient éternellement tolérer.

    Le modèle maoïste pékinois est donc condamné à court terme si l’on accepte comme réaliste la prophétie malraussienne : “Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas.”

    On n’a jamais vécu plus convulsivement cette phrase qu’en notre époque géopolitique si délicate. La fin de Bretton-Woods, peut-être, peut-être pas, sur le modèle du Yuan, c’est une analyse débile et au minimum prophétie autoréalisatrice, car il faudrait que les industries européennes et américaines aient été anéanties par le modèle chinois. Ce n’est pas le cas bien évidemment, même si la France 7ème puissance du monde est bien mal en point en ce moment.

  5. Hormis le fait que ça va être le peuple “européen” qui va trinquer méchamment, la pièce de théâtre entre Poutine le belliqueux droit dans ses bottes, et la clique de dégénérés US/UE rampant visqueusement depuis des années, les valise pleines de fric à défaut d’éthique et semant le chaos partout, est quand même savoureuse.
    Quelle bravoure pour l’UE que d’envoyer des armes sans soldat. Quelle est la logistique, le suivi ? Quelle stratégie fourbe et criminelle que d’impliquer et d’envoyer les civils ukrainiens au casse-pipe.
    ET la bouillie larmoyante et manichéenne relayée par nos médias gouvernementaux est à se rouler par terre.
    Je pense que Macron devrait réinviter les danseurs du DJ Kiddy Smile, c’est là où il excelle le mieux, au moins il n’est pas mis à distance humiliante comme le lui a imposé Poutine. Et que la Von der Layen retourne faire des bisous à son pote Albert, etc… et que tout cette engeance maléfique partent avec leurs valises pleines d’argent sale et nous foute la paix.
    Votez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer