De l’oxyde de graphène dans la composition des vaccins contre le Covid (34 p.)

9,90 

Laurent AVENTIN, PhD – avril 2022 – La réglementation internationale n’oblige pas à indiquer la présence de nanoparticules dans les produits de santé et l’industrie pharmaceutique ne le fait pas. L’observation indépendante de scientifiques utilisant des technologie de microscopie couplées à la spectroscopie permet sans aucun doute d’identifier la présence de nombreuses particules dans les 4 vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen. L’oxyde de graphène, toxique pour l’homme, a été identifié. Quelle est son utilité dans les vaccins ? Et pourquoi n’est-il pas mentionné dans la composition ?

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “De l’oxyde de graphène dans la composition des vaccins contre le Covid (34 p.)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *