Les effets post-vaccinaux peuvent-ils être pires que le COVID ? (33 p.)

9,90 

Laurent AVENTIN, PhD – Février 2022

Dans les pays occidentaux, les effets indésirables post-vaccinaux sont enregistrés au sein d’un système de pharmacovigilance passif et volontaire, source d’une importante sous-estimation. Par ailleurs, les effets ne sont souvent plus enregistrés au-delà de 6 semaines après la vaccination alors que ces produits expérimentaux provoquent des maladies à long cours et affectent le système immunitaire, circulatoire, neurologique et endocrinien; provoquant des pathologies polymorphes souvent proches du Covid. Treize à Quinze mois après les campagnes de vaccination, l’augmentation de la morbidité et de la mortalité sont visibles dans les données officielles, au sein de l’armée américaine, chez les sportifs, chez les enfants…

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les effets post-vaccinaux peuvent-ils être pires que le COVID ? (33 p.)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *