Un député suggère un grave conflit d’intérêt dans le financement de la campagne de Macron

L’affaire n’est guère évoquée par les médias mainstream, mais le soupçon revient régulièrement sur le financement de la campagne de Macron et sur ses liens avec la cession d’Alstom lorsqu’il était ministre de l’Économie. Le dossier est cette fois porté par le député LR Olivier Marleix. 

Le député LR Olivier Marleix a écrit au procureur de la République pour lui demander l’ouverture d’une enquête concernant la vente du pôle énergie d’Alstom en 2014, selon une information relayée par Le Parisien. Selon le député LR, Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, aurait bénéficié du soutien financier massif de personnes ayant intérêt à la vente du pôle Énergie d’Alstom. 

Le financement de la campagne de Macron au coeur des débats

Le député ajoute ce point important:

“Dans la Commission d’enquête créée en 2017 sur « les décisions de l’État en matière de politique industrielle », que j’ai présidée, nous n’étions pas forcément unanimes sur l’interprétation du rôle joué par Emmanuel Macron dans la vente d’Alstom. En revanche, nous l’étions pour dire que le processus manquait de transparence.”

L’Élysée a démenti avec véhémence tout possible lien entre le financement de la campagne et la vente d’Alstom. 

Dossier à suivre. 

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer