Le comportement de Mahjoubi commence à susciter des questions

Mounir Mahjoubi, sous-ministre du numérique et responsable de la campagne numérique d’En Marche, a-t-il des problèmes de comportement? C’est ce que suggère un article du Nouvel Obs.

Le Nouvel Obs a produit un curieux article hier sur le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi. 

Mahjoubi victime de boules puantes?

Cet organe classé à gauche et plutôt soutien d’Emmanuel Macron signale, ce qui est normal, le départ du directeur de cabinet du secrétaire d’État vers le secteur privé (dans des conditions de déontologie qui laissent perplexes). Ce qui intrigue, ce sont les informations additionnelles qui sont données:

“Son prédécesseur, l’inspecteur des Finances Grégoire Tirot, a lui aussi rejoint le privé en janvier 2018, pour un poste de… lobbyiste chez MeilleursAgents, où il a été chargé, selon le communiqué de l’entreprise, de “développer les relations de MeilleursAgents avec les interlocuteurs institutionnels et des partenaires privés”. Il remplaçait lui-même Hélène Brisset, qui n’est restée que trois mois auprès de Mounir Mahjoubi.

L’hémorragie ne s’arrête pas là. Le secrétaire d’Etat, par ailleurs candidat putatif à la Mairie de Paris, a perdu trois autres membres importants de son cabinet (…)”.

Les ambitions parisiennes de Mounir Mahjoubi ne manqueront pas, on le voit, de lui attirer quelques boules puantes bien placées. À bon entendeur…

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer