Affaire Benalla: Ludovic Chaker, ce conseiller de l’ombre qui passe entre les gouttes

Le rôle de celui qui a, en son temps, présenté Benalla à Emmanuel Macron, n’est jamais éclairci. Chargé de mission auprès du chef d’état-major particulier d’Emmanuel Macron, Ludovic Chaker passe pour l’instant inaperçu dans ce dossier. Pourtant, il serait intéressant de savoir quel rôle cet homme-lige proche du pouvoir joue exactement dans l’ombre du Président… et d’Alexandre Benalla. 

Nous avons déjà évoqué le rôle opaque de Ludovic Chaker dans l’entourage du Président de la République. L’intéressé, qui fut recruté à Sciences-Po par Richard Descoings au début des années 2010 et qui devint ami d’Ismaël Émélien à cette époque, fut le premier salarié d’En Marche. C’est lui qui a présenté Alexandre Benalla à Emmanuel Macron.

Ludovic Chaker, l’homme de l’ombre

Selon certaines hypothèses jamais confirmées, Ludovic Chaker aurait pu, avant de se reconvertir à Sciences Po, appartenir d’une façon ou d’une autre aux services secrets. Certains prêtent à Emmanuel Macron l’intention de lui confier un rôle dans la coordination du renseignement à l’Élysée.

C’est bien ce qui intrigue! personne ne connaît aujourd’hui les fonctions exactes de l’intéressé auprès du président de la République, et aucune commission parlementaire (pourtant soucieuse de clarifier le fonctionnement de l’État, paraît-il) n’a jugé utile de clarifier son rôle. 

Celui-ci ne paraît pourtant pas mince comme le précise Mediapart. Par exemple, le 13 novembre dernier, Ludovic Chaker et son ami (ancien député PS et compagnon de la députée En Marche Aurore Bergé) Nicolas Bays ne contestent pas avoir reçu Alexandre Benalla à leur table, dans un restaurant parisien. Les explications données par Bays à ce sujet sont révélatrices:

“Il est passé parce qu’on lui avait envoyé un selfie, Chaker et moi. On prenait souvent de ses nouvelles, à ce moment-là il avait juste été sorti de l’Élysée pour son coup de force place de
la Contrescarpe. Alexandre m’a dit : “Nicolas, tu vas voir, je vais rebondir, je vais tous les avoir, je
vais monter une liste aux européennes, je vais parler sécurité, immigration, on ne pourra pas venir me
chercher sur ces sujets-là.” Je lui ai dit qu’il était inconscient, qu’il ne pouvait pas faire ça au patron.”

Bref, si ces rencontres régulières sont présentées comme amicales, on y parle quand même politique, soutien à Macron, et engagements professionnels. On ne peut donc pas exclure que ces rencontres régulières aient aussi permis à l’entourage du Président de protéger l’Élysée en “pilotant” discrètement Alexandre Benalla.

Ce faisant, il serait quand même intéressant de comprendre quel rôle joue ce Chaker à l’Élysée…

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer