Macron abandonne l’idée d’encadrer l’Islam et ses dérives politiques

Emmanuel Macron avait l’idée d’encadrer l’Islam et ses dérives politiques en modifiant la loi de 1905. Cette annonce avait inquiété tous les cultes et suscité de premières polémiques. Dans un contexte tendu, le Président vient d’enterrer l’idée de cette réforme. 

Macron l’a annoncé ce lundi: il ne touchera pas à la loi de 1905 comme il l’avait pourtant promis. 

Je ne souhaite pas qu’on change la loi de 1905 et ce qu’elle représente et ce qu’elle permet de préserver. (…)

Je veux que chacun puisse croire ou ne pas croire librement, que dans le cadre de sa foi, ça puisse être aussi absolu qu’il ait besoin de la vivre mais je demande au même citoyen de respecter absolument toutes les règles de la République.

Cette annonce enterre donc toute démarche contraignante, qui visait en particulier l’Islam et le financement occulte des mosquées par des pays étrangers. 

Face à l’Islam, une stratégie opaque

La stratégie d’Emmanuel Macron face à l’Islam demeure opaque. Rappelons que le parti majoritaire débat régulièrement des limites à poser au port du voile, en validant toutefois certains principes comme le droit au port du voile à l’université. Parallèlement, la députée Agnès Thill s’était plainte de l’animosité dont elle s’estime victime au sein du groupe LREM à cause de sa fidélité à la foi catholique. 

L’ambition de Macron face à l’Islam n’est donc pas claire… et ne devrait pas être clarifiée dans les mois à venir. Il faut dire que la Crise des Gilets Jaunes ne se prête guère à l’ouverture d’un nouveau front, aussi sensible.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer