Baisses d’impôts: gros stress pour les entreprises

Jeudi, Emmanuel Macron a annoncé des baisses d’impôts pour les particuliers, à hauteur de 5 milliards d’euro, tout en précisant que les niches fiscales pour les entreprises seraient révisées. Reste à savoir comment cette mesure se déclinera. Le plus grand flou règne sur le sujet à ce stade. Le séminaire gouvernemental de demain devrait éclaircir la situation. En attendant, les conséquences financières de cette séquence suscitent de nombreuses inquiétudes.

Comment le gouvernement procèdera-t-il pour mettre en œuvre la baisse d’impôts sur les ménages de 5 milliards d’euro promise par Emmanuel Macron? Le flou règne pour l’instant. Beaucoup spéculent sur une baisse des premières tranches de l’impôt sur le revenu, qui pourrait permettre une diminution des montants à acquitter pour 90% des imposables selon Gérald Darmanin. Mais il faut rappeler qu’à ce stade rien n’est prouvé!

Les questions et le plus grand flou règnent surtout sur le financement de cette mesure. Si le Président a lâché la piste des “niches fiscales” accordées aux entreprises, on n’en sait guère plus. Les spéculations vont bon train et provoquent des pics de stress dans les milieux patronaux.

Rappelons que, ces derniers mois, plusieurs débats ont été nourris sur les avantages fiscaux accordés aux entreprises. Plusieurs idées sont régulièrement revenues: la suppression anticipée du CICE a le plus tenu la corde. En effet, le CICE est payé avec un an de retard. En 2019, les sommes “gagnées” en 2018 doivent être réglées pour un montant de 20 milliards environ. Mais la transformation du CICE en baisses de cotisations intervient elle en année courante. Autrement dit, en 2019, les entreprises devraient bénéficier d’un coup de pouce global de 40 milliards d’euro. Il est donc tentant pour le gouvernement de supprimer une partie des mesures prévues pour financer les baisses sur les particuliers.

Autre mesure souvent citée: la remise en cause des taux réduits de TVA pour certaines activités comme la restauration. Gérald Darmanin l’avait évoqué en juillet 2018.

Le suspens reste pour l’instant entier.

0 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer