dim. Mai 24th, 2020

Yann Moix: qui était déjà au courant dans les salons parisiens? par Charles Weizmann

Les révélations se succèdent sur le passé politiquement "engagé" du très médiatique Yann Moix. Son roman "Orléans", où il présente sa famille sous un jour défavorable, ne semble pas lui porter chance. Charles Weizmann s'interroge sur les raisons pour lesquelles un passé bien connu de quelques initiés refait aujourd'hui surface. Venu présenter son livre « La meute » en défense de Polanski sur le plateau de l’émission « On n’est pas couchés », Yann Moix tenta un bon mot face à Eric Zemmour, à l’époque chroniqueur chez Ruquier : « Tu sais, un philosémite, c’est un antisémite qui aime les juifs. » Il se vit aussitôt répondre par un Zemmour sarcastique : « Je te le fais pas dire ! » Bref, tout le monde savait ! Que Yann Moix ait été dans sa jeunesse quelques coupables activités est de toute évidence le secret le moins bien gardé des dîners parisiens. Rappeler que l’enfant chéri des Editions Grasset, protégé de Bernard-Henri Lévy, panégyriste d’Edith Stein, lévinassien bruyant, avait plus de casseroles qu’un couple de jeunes mariés faisait toujours son petit effet. Depuis dix ans, on a assisté à nombre de moments de télévision un peu bizarres où un invité décidément mal élevé évoquait de manière plus ou moins voilée le scandaleux passé du philosémite opportuniste et curieusement tout le monde changeait rapidement de sujet. Bref, tout le monde savait et faisait semblant de ne pas savoir... jusqu’à au
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter