mar. Août 11th, 2020

Municipales à Paris : jeux cachés d’influence autour des sondages d’opinion

Les sondages d'opinion commencent à pleuvoir pour traquer les résultats des municipales à Paris. Sont-ils tous complètement dénués d'arrière-pensées et parfaitement fiables? Le sondage publié par l'IFOP rappelle tout de même quelques conflits d'intérêts autour desquels un jeu d'influence en faveur d'Anne Hidalgo et de Cédric Villani semble se dessiner.   Les sondages d'opinion sont-ils tous scientifiques et aveugles? On peut émettre quelques doutes sur la façon dont ils sont parfois élaborés. Pour preuve: le sondage d'opinion publié par le Journal Du Dimanche sur les municipales à Paris, dont il se dégage deux constats clairs: Anne Hidalgo est en tête des intentions de vote, et Cédric Villani commence déjà à disputer la vedette à Benjamin Griveaux. D'ailleurs, le titre de l'article qui rend compte des résultats du sondage ne dit pas autre chose. Les sondages d'opinion sont-ils objectifs? Dans le cas du sondage du Journal Du Dimanche, il faut lire l'encadré en bas de l'article pour comprendre que l'IFOP a utilisé, pour obtenir ses résultats, la technique du "questionnaire auto-administré en ligne", qui consiste à proposer à des internautes représentatifs de répondre à des questions en ligne, demandant à chacun pour qui il voterait. S'ensuit une liste de noms de candidats. Comme on le dit souvent, on fait dire n'importe quoi aux chiffres, et le sondage de l'IFOP échappe encore moins que les autres à cette règle. On se do
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter