lun. Août 3rd, 2020

Assurance-vie : le Crédit Agricole annonce à son tour de mauvaises nouvelles…

L'assurance-vie, et son modèle français qui en a fait un produit d'épargne sans risque et à taux garantis, traverse un sale temps. Le maintien des taux négatifs de la BCE rend particulièrement compliquée la rémunération des fonds monétaires. Après les annonces de Generali, puis d'Allianz, c'est au tour du Crédit Agricole d'annoncer de mauvaises nouvelles. En moins de dix jours, ce sont donc trois acteurs majeurs du marché qui ont annoncé des mesures anxiogènes (mais sous contrainte) sur le produit d'épargne préféré des Français. On n'en finit plus de parler d'assurance-vie. Les taux négatifs de la BCE laissaient peu de place au doute sur le sujet : autant les banques allemandes peinent désormais à rémunérer leurs épargnants, autant les assureurs vie français peinent désormais à rémunérer leurs fonds en euros. Toute l'aversion française au risque, toute cette obsession du taux garanti, rendent le marché vacillant et oblige à des arbitrages de plus en plus sensibles. Dans le cas du Crédit Agricole, l'annonce d'une baisse des rendements n'a donc pas été une surprise. Elle est à l'unisson du marché. L'originalité tient plus à la stratégie que la banque propose désormais pour sortir de l'ornière. Alors que les autres assureurs annoncent s'appuyer sur les unités de compte, le Crédit Agricole miserait plutôt sur l'épargne-retraite, secteur sur lequel Amundi, son gestionnaire de fonds, est déjà positionné. On relèvera l'idée
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

1 thought on “Assurance-vie : le Crédit Agricole annonce à son tour de mauvaises nouvelles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter