🎖AbonnĂ©s : Juan Branco et son fastueux train de vie

Juan Branco est l'un des personnages centraux de l'affaire Griveaux. Cet avocat rĂ©putĂ© d'extrĂȘme gauche a habilement surfĂ© sur la vague Gilets Jaunes et a dĂ©noncĂ© Ă  tout va le "systĂšme". Sauf que... petit Ă  petit et en creux, c'est un personnage trouble qui se dessine, aux relations ambiguĂ«s avec les Ă©lites parisiennes.

Juan Branco se prĂ©sente volontiers comme un Savonarole, ami du pauvre et de l’orphelin et embarquĂ© dans une lutte Ă  mort contre le systĂšme capitaliste Ă©litaire français, dont il souhaite la perte. Sa proximitĂ© avec la France Insoumise le place Ă  l’extrĂȘme gauche de l’Ă©chiquier. Mais plusieurs Ă©lĂ©ments ne concordent guĂšre avec cette vision simpliste d’un rĂ©volutionnaire incontestablement brillant, mais peut-ĂȘtre moins entier que le personnage ne cherche Ă  la faire croire. 

Branco, ce pur produit des Ă©lites parisiennes

NĂ© en 1989, Branco n’est pas issu de la classe ouvriĂšre, loin de lĂ . Fils d’un artiste reconnu, il a fait sa scolaritĂ© Ă  la prestigieuse (et coĂ»teuse) École Alsacienne, Ă  Paris, oĂč il a frĂ©quentĂ© Gabriel Attal, le sous-ministre de l’Éducation. Il a Ă©galement “commis” l’École Normale SupĂ©rieure et Sciences-Po Paris. 

Dans ce parcours d’Ă©lite, trĂšs loin du fils d’ouvrier qui s’extrait de l’usine, Branco a attirĂ© l’attention de ce qui fait ou a fait le gratin parisien : Richard Descoings, Dominique de Villepin, Jean-Luc MĂ©lenchon,… entre autres. Un journaliste de l’Obs soutiendra qu’il a par ailleurs proposĂ© Ă  Xavier Niel de devenir le prĂ©cepteur de ses enfants. 

VoilĂ  donc qui se dessine le portrait d’un jeune homme bien nĂ© attirĂ© par la lumiĂšre, le prestige, l’argent, la notoriĂ©tĂ©, quoi qu’il prĂŽne l’exact contraire. 

Un train de vie fastueux

Devenu avocat, avec un cabinet installĂ© rue de Rennes, lĂ  oĂč le mĂštre carrĂ© est le plus cher Ă  Paris, on apprend par le fruit du hasard que le mĂȘme Branco occupe un somptueux appartement dans le non-moins somptueux 6Ăš arrondissement, c’est-Ă -dire non loin de son cabinet. C’est lĂ  qu’il donne une fĂȘte de Nouvel An, comme le rapporte le Journal du Dimanche, oĂč la situation dĂ©gĂ©nĂšre avec le dĂ©sormais cĂ©lĂšbre “artiste” russe Pavlenski :

Quoi qu’il en soit, pour le RĂ©veillon dans cet immense appartement du trĂšs chic 6e arrondissement de Paris, la foule enivrĂ©e est hĂ©tĂ©roclite. S’y croisent un ingĂ©nieur des mines, un prof Ă  Normale Sup’, des jeunes gens bien-nĂ©s, des militants d’extrĂȘme gauche, certains de la mouvance autonome. Piotr Pavlenski, lui, est venu avec sa petite amie du moment, une brune de 27 ans, Ă©tudiante en droit. Vers une heure du matin, l’éditeur de Juan Branco rejoint ce petit monde accompagnĂ© d'une dizaine de copains. Les groupes se mĂ©langent. On discute, on trinque, bref "on s’amuse", rĂ©sume un participant. "Tout s’est bien passĂ© jusqu’à deux heures", complĂšte un autre. A ce moment, les nouveaux venus sont dans la cuisine, dans une ambiance "apaisĂ©e". L’un d’entre eux est en grande discussion avec Piotr Pavlenski. D’aprĂšs plusieurs tĂ©moins, le Russe se met soudain "hors de lui" aprĂšs une phrase lĂąchĂ©e par son interlocuteur, qu’il saisit soudainement au col. TrĂšs vite, Pavlenski lui assĂšne un coup Ă  la figure. Une bagarre s’engage et ce dernier se fait Ă©clater une bouteille de champagne sur le crĂąne.

Pas sĂ»r que tous les Gilets Jaunes aient bien compris avec quel monde Juan Branco frayait, ni quel type de soirĂ©e hype il organisait. Toujours est-il que, ce soir-lĂ , Pavlenski blesse dangereusement plusieurs participants Ă  la soirĂ©e et ouvre un nouveau dossier judiciaire… qui le rattrape aujourd’hui. 

Les questions soulevĂ©es par le “standing” de Juan Branco

Outre que ce cĂŽtĂ© golden boy de Branco pose de sĂ©rieuses questions sur la sincĂ©ritĂ© de son engagement, il ne serait pas inintĂ©ressant de savoir d’oĂč l’intĂ©ressĂ© tient ces moyens en apparence importants. RĂ©sultent-ils seulement de son activitĂ© d’avocat pĂ©naliste ? Mais cette spĂ©cialitĂ© n’est pas rĂ©putĂ©e pour ses gains pharamineux. Proviennent-ils d’un hĂ©ritage familial ? Mais, dans ce cas, l’avocat Branco gagnerait Ă  faire un peu de transparence sur son confort de fils Ă  papa qui dĂ©nonce les privilĂšges. 

Ou alors proviennent-ils d’une autre source ? 

Ostéo? Naturo? Homéo? Sophro?

Cosmico vous aide Ă  savoir le vrai, et Ă  choisir les bons. Et c'est gratuit...
NOUVEAU
11 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer