13 août 2020

Le courrier des stratĂšges

Prenez de l'avance sur l'actualité

🎖Éclatement annoncĂ© de la majoritĂ© En Marche Ă  l’AssemblĂ©e Nationale

Comme un malheur n'arrive jamais seul, la majoritĂ© En Marche Ă  l'AssemblĂ©e Nationale risque d'Ă©clater dans les semaines Ă  venir, et condamner Emmanuel Macron Ă  une improbable Ă©quation politique. L'urgence sanitaire qu'il vient de dĂ©crĂ©ter suscite en effet une fronde au sein de la majoritĂ© qui devrait conduire Ă  un dĂ©part d'une trentaine de dĂ©putĂ©s. La vie politique devrait rapidement reprendre ses droits. La majoritĂ© En Marche est au bord de l'Ă©clatement, Ă  force d'ĂȘtre composĂ©e de dĂ©putĂ©s avec une sensibilitĂ© de gauche, et d'ĂȘtre soumise aux torsions qu'un gouvernement orientĂ© Ă  droite lui impose. Les derniers Ă©vĂ©nements devraient provoquer la brouille dĂ©finitive entre une trentaine de dĂ©putĂ©s, conduits par Barbara Pompili, et le reste de la majoritĂ©. Cette scission programmĂ©e pour le lendemain du confinement mettra Emmanuel Macron en situation de minoritĂ© parlementaire, ce qui mettra un terme dĂ©finitif Ă  ses espĂ©rances de rĂ©forme. La majoritĂ© En Marche ne tient plus qu'Ă  un fil Chaque jour qui passe apporte dĂ©sormais son lot de bonnes raisons de s'Ă©loigner. Le paquet lĂ©gislatif sur le coronavirus a par exemple mis un terme aux 35 heures, et permis aux employeurs de rĂ©duire fortement le droit Ă  congĂ©. PassĂ© sous silence pour l'essentiel, ce paquet est mal vĂ©cu par les dĂ©putĂ©s de gauche qui y voient une instrumentalisation de la crise pour passer des mesures anti-sociales. Le feu devrait ĂȘtre mis aux poudres avec ce
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.