ūüéĖ√Čclatement annonc√© de la majorit√© En Marche √† l’Assembl√©e Nationale

Comme un malheur n'arrive jamais seul, la majorité En Marche à l'Assemblée Nationale risque d'éclater dans les semaines à venir, et condamner Emmanuel Macron à une improbable équation politique. L'urgence sanitaire qu'il vient de décréter suscite en effet une fronde au sein de la majorité qui devrait conduire à un départ d'une trentaine de députés. La vie politique devrait rapidement reprendre ses droits.

La majorit√© En Marche est au bord de l’√©clatement, √† force d’√™tre compos√©e de d√©put√©s avec une sensibilit√© de gauche, et d’√™tre soumise aux torsions qu’un gouvernement orient√© √† droite lui impose. Les derniers √©v√©nements devraient provoquer la brouille d√©finitive entre une trentaine de d√©put√©s, conduits par Barbara Pompili, et le reste de la majorit√©. Cette scission programm√©e pour le lendemain du confinement mettra Emmanuel Macron en situation de minorit√© parlementaire, ce qui mettra un terme d√©finitif √† ses esp√©rances de r√©forme.

La majorit√© En Marche ne tient plus qu’√† un fil

Chaque jour qui passe apporte d√©sormais son lot de bonnes raisons de s’√©loigner. Le paquet l√©gislatif sur le coronavirus a par exemple mis un terme aux 35 heures, et permis aux employeurs de r√©duire fortement le droit √† cong√©. Pass√© sous silence pour l’essentiel, ce paquet est mal v√©cu par les d√©put√©s de gauche qui y voient une instrumentalisation de la crise pour passer des mesures anti-sociales.¬†

Le feu devrait √™tre mis aux poudres avec ce rejet d’un amendement pr√©sent√© par Barbara Pompili lors du d√©bat parlementaire, dit amendement “du jour d’apr√®s”.¬†

¬†Le texte demandait que le gouvernement remette au Parlement, au plus tard six mois apr√®s la promulgation de la loi, un rapport relatif √† la mise en Ňďuvre de “ce plan de relance” qui aurait pris le relais du plan d‚Äôurgence, en concertation avec “toutes les forces vives de la Nation (√©lus, partis politiques, associations, syndicats, entreprises, universit√©s, etc.)”¬†et “le concours des citoyens via des dispositifs de d√©mocratie participative et d√©lib√©rative”.

Il a √©t√© jug√© inutile et verbeux, et √† ce titre repouss√© par les d√©put√©s apr√®s un avis d√©favorable du gouvernement. Ce refus augure mal des intentions du pouvoir ex√©cutif sur la sortie de crise, et beaucoup sont d√©sormais convaincus que les d√©clarations √©cologistes d’Emmanuel Macron ne sont que du vent, sans aucune sinc√©rit√© ni intention d’agir.¬†

La fin du quinquennat risque d’√™tre sportive…

Ostéo? Naturo? Homéo? Sophro?

Cosmico vous aide à savoir le vrai, et à choisir les bons. Et c'est gratuit...
NOUVEAU
3 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer