🎖Discrètement, les professionnels français commencent à alerter sur les ruptures d’approvisionnement

Les ruptures d'approvisionnement étaient inimaginables, inenvisageables, il y a encore une semaine. Mais l'effet coronavirus se déploie progressivement et montre toute sa toxicité. Les professionnels de la logistique commencent à tirer une inquiétante sonnette d'alarme.

Les ruptures d’approvisionnement sont de plus en plus inévitables et devraient fortement tendre la situation dans certaines zones géographiques. Nous alertons sur cette situation depuis plusieurs jours. Officiellement, le problème ne se pose pas en France, mais c’est comme pour la crise économique, tout le monde est tellement absorbé par le virus lui-même, que tout le reste disparaît. 

Pourtant, la terre continue à tourner pendant ce temps. 

On lira avec intérêt l’avis d’expert sur les ruptures d’approvisionnement publié sur le site Décision-Achats à ce sujet. Signé par Xavier Villetard, directeur d’un cabinet de conseil dans le domaine de la logistique, ce papier alerte habilement sur les difficultés qui paralysent le secteur du transport. 

Si le risque de pénurie de la main d’oeuvre est une question à ne pas ignorer pour l’approvisionnement en produits nécessaires, la plupart des entreprises de transport rencontrent une toute autre problématique : la raréfaction de la demande. La fermeture de nombreux sites de production, dans le pays et ailleurs en Europe, contribue à tarir davantage le flux de marchandises, déjà bien mis à mal par la suspension pendant plusieurs semaines des approvisionnements en provenance de Chine. Mais, surtout, la fermeture des commerces non-essentiels va nécessairement entraîner une chute des volumes transportés, qui pourrait durer plusieurs semaines voire davantage. Le e-commerce sera-t-il en mesure de prendre le relai ? Peut-être, mais c’est loin d’être une certitude : d’une part, il n’est pas sûr que le moral des ménages soit à la consommation. D’autre part, la possibilité même de commander des produits non-indispensables en ligne pourrait bien disparaître avec les mesures prises non seulement par le gouvernement, mais aussi par les e-commerçants et expressistes.

Autrement dit, l’écosystème du transport logistique est aujourd’hui très fragilisé économiquement par l’effondrement de la demande. Comme le secteur est essentiellement constitué de petits acteurs disposant de moins de 10 salariés, des défauts en cascade pourraient compromettre l’approvisionnement, non seulement durant le confinement, mais après celui-ci. 

Une affaire à méditer intensément.  

Vous êtes exposé au coronavirus du fait de l’inaction de l’État (pas de masques, de protections, de tests, de médicament, etc.) ?

Laissez votre témoignage détaillé sur le groupe Facebook #RendezVousAuProcès. Et préparez une action de groupe avec nous. 

15 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer