ūüéĖDiscr√®tement, les professionnels fran√ßais commencent √† alerter sur les ruptures d’approvisionnement

Les ruptures d'approvisionnement étaient inimaginables, inenvisageables, il y a encore une semaine. Mais l'effet coronavirus se déploie progressivement et montre toute sa toxicité. Les professionnels de la logistique commencent à tirer une inquiétante sonnette d'alarme.

Les ruptures d’approvisionnement sont de plus en plus in√©vitables et devraient fortement tendre la situation dans certaines zones g√©ographiques. Nous alertons sur cette situation depuis plusieurs jours. Officiellement, le probl√®me ne se pose pas en France, mais c’est comme pour la crise √©conomique, tout le monde est tellement absorb√© par le virus lui-m√™me, que tout le reste dispara√ģt.¬†

Pourtant, la terre continue à tourner pendant ce temps. 

On lira avec int√©r√™t l’avis d’expert sur les ruptures d’approvisionnement publi√© sur le site D√©cision-Achats √† ce sujet. Sign√© par Xavier Villetard, directeur d’un cabinet de conseil dans le domaine de la logistique, ce papier alerte habilement sur les difficult√©s qui paralysent le secteur du transport.¬†

Si le risque de p√©nurie de la main d’oeuvre est une question √† ne pas ignorer pour l’approvisionnement en produits n√©cessaires, la plupart des entreprises de transport rencontrent une toute autre probl√©matique :¬†la rar√©faction de la demande.¬†La fermeture de nombreux sites de production, dans le pays et ailleurs en Europe, contribue √† tarir davantage le flux de marchandises, d√©j√† bien mis √† mal par la suspension pendant plusieurs semaines des approvisionnements en provenance de Chine. Mais, surtout, la fermeture des commerces non-essentiels va n√©cessairement entra√ģner une chute des volumes transport√©s, qui pourrait durer plusieurs semaines voire davantage. Le e-commerce sera-t-il en mesure de prendre le relai ? Peut-√™tre, mais c’est loin d’√™tre une certitude : d’une part, il n’est pas s√Ľr que le moral des m√©nages soit √† la consommation. D’autre part, la possibilit√© m√™me de commander des produits non-indispensables en ligne pourrait bien dispara√ģtre avec les mesures prises non seulement par le gouvernement, mais aussi par les e-commer√ßants et expressistes.

Autrement dit, l’√©cosyst√®me du transport logistique est aujourd’hui tr√®s fragilis√© √©conomiquement par l’effondrement de la demande. Comme le secteur est essentiellement constitu√© de petits acteurs disposant de moins de 10 salari√©s, des d√©fauts en cascade pourraient compromettre l’approvisionnement, non seulement durant le confinement, mais apr√®s celui-ci.¬†

Une affaire à méditer intensément.  

Vous √™tes expos√© au coronavirus du fait de l’inaction de l’√Čtat (pas de masques, de protections, de tests, de m√©dicament, etc.) ?

Laissez votre témoignage détaillé sur le groupe Facebook #RendezVousAuProcès. Et préparez une action de groupe avec nous. 

11 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer