dim. Mai 31st, 2020

🎖La COFACE prĂ©voit un choc trois fois plus violent que 2009 en France

La COFACE s'est employĂ©e Ă  chiffrer l'impact de la crise du coronavirus sur les Ă©conomies industrialisĂ©es. Les rĂ©sultats sont impressionnants. Alors que, selon nous, l'assureur-crĂ©dit sous-estime le nombre de dĂ©faillances prĂ©visibles d'entreprises au cours de l'annĂ©e, la projection sur le PIB fait trĂšs trĂšs mal. Coface barometre t1-2020 de SociĂ©tĂ© Tripalio Le document publiĂ© par la COFACE s'intĂ©resse en apparence aux dĂ©faillances d'entreprise. Sur ce point, la COFACE annonce une hausse des dĂ©faillances de prĂšs de 40% aux États-Unis sur 2020, mais de seulement 15% en France, ce qui parait faible. Selon nous, l'impact de la crise, notamment sur le petit commerce sera bien supĂ©rieur Ă  ce chiffre modeste. Mais on regardera surtout avec attention le chiffrage de l'impact sur le PIB : L'information qui compte ici est de noter que la France subirait une rĂ©cession de prĂšs de 7 points en 2020, comme l'Allemagne. L'Italie dĂ©passerait les 8 points. Ces prĂ©visions beaucoup plus brutales que les chiffres que nous citions hier, nous paraissent crĂ©dibles, mais peu compatibles avec l'annonce de dĂ©faillances en hausse seulement de 15%, soit moins qu'en 2009. Comment une crise trois fois plus brutale que 2009 (oĂč le PIB avait reculĂ© "seulement" de 2,2 points) peut-elle produite moins de dĂ©faillances d'entreprise, alors que le confinement implose littĂ©ralement la demande ? La question est posĂ©e. Vous ĂȘtes exposĂ© au coronavirus du fa
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous Ă  notre newsletter