🎖La COFACE prévoit un choc trois fois plus violent que 2009 en France

La COFACE s’est employée à chiffrer l’impact de la crise du coronavirus sur les économies industrialisées. Les résultats sont impressionnants. Alors que, selon nous, l’assureur-crédit sous-estime le nombre de défaillances prévisibles d’entreprises au cours de l’année, la projection sur le PIB fait très très mal. 

Le document publié par la COFACE s’intéresse en apparence aux défaillances d’entreprise. Sur ce point, la COFACE annonce une hausse des défaillances de près de 40% aux États-Unis sur 2020, mais de seulement 15% en France, ce qui parait faible. Selon nous, l’impact de la crise, notamment sur le petit commerce sera bien supérieur à ce chiffre modeste. 

Mais on regardera surtout avec attention le chiffrage de l’impact sur le PIB :

L’information qui compte ici est de noter que la France subirait une récession de près de 7 points en 2020, comme l’Allemagne. L’Italie dépasserait les 8 points. 

Ces prévisions beaucoup plus brutales que les chiffres que nous citions hier, nous paraissent crédibles, mais peu compatibles avec l’annonce de défaillances en hausse seulement de 15%, soit moins qu’en 2009. Comment une crise trois fois plus brutale que 2009 (où le PIB avait reculé “seulement” de 2,2 points) peut-elle produite moins de défaillances d’entreprise, alors que le confinement implose littéralement la demande ? 

La question est posée. 

Vous êtes exposé au coronavirus du fait de l’inaction de l’État (pas de masques, de protections, de tests, de médicament, etc.) ?

Laissez votre témoignage détaillé sur le groupe Facebook #RendezVousAuProcès. Et préparez une action de groupe avec nous. 

1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer