🎖HĂ©ritage taxĂ© au premier euro : le “patron” d’Orange est publiquement pour

Le patron d’Orange vient de rejoindre les rangs de la… CFDT en plaidant pour une taxation de l’hĂ©ritage au premier euro. Ce soutien donne un bon indice de l’Ă©tat d’esprit dans les Ă©lites technocratiques auxquelles StĂ©phane Richard appartient. Tout porte Ă  croire que cette mesure entrera en vigueur au plus tard en 2021. 

Le PDG de l’ex-nationalisĂ©e France Telecom, devenue Orange, StĂ©phane Richard, ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l’Économie, a profitĂ© d’une interview sur BFM pour dire tout le bien qu’il pensait d’une taxation de l’hĂ©ritage au premier euro, comme le suggĂšre le bureaucrate syndical Laurent Berger, de la CFDT. Ses propos mĂ©ritent d’ĂȘtre retenus, car ils illustrent la propension que la technostructure qui tient le pays devrait avoir dĂ©sormais Ă  imposer l’hĂ©ritage et la patrimoine. 

StĂ©phane Richard favorable Ă  l’impĂŽt sur l’hĂ©ritage

C’Ă©tait donc sur BFM. StĂ©phane Richard a profitĂ© d’une interview par Hedwige Chevrillon sur les rĂ©sultats trimestriels d’Orange pour faire passer ses idĂ©es sur le financement des mesures prises par l’État pour “sauver” l’Ă©conomie confrontĂ©e Ă  la crise du confinement, puis du dĂ©confinement. 

Dans la lignĂ©e des propositions de Laurent Berger sur le mĂȘme sujet, sur lesquelles nous avions attirĂ© votre attention, le patron d’Orange a pris position : imposer l’hĂ©ritage dĂšs le premier euro est une idĂ©e qui a de l’avenir et du sens !

Hostile Ă  l’ISF

Si StĂ©phane Richard trouve normal que l’hĂ©ritage qu’il laissera Ă  ses enfants soit taxĂ© beaucoup plus qu’il ne l’est aujourd’hui, il se dĂ©clare en revanche hostile Ă  l’ImpĂŽt sur la Fortune, dont beaucoup rĂ©clament le retour. “Il faut regarder l’intĂ©rĂȘt Ă©conomique” de cet impĂŽt, qui est quasi-nul Ă  ses yeux. D’autant qu’on “n’a pas supprimĂ© l’ISF, on l’a remplacĂ©” par l’impĂŽt sur la fortune immobiliĂšre, qui rapporte la moitiĂ© des 4 milliards de recettes de l’ISF”. Autrement dit, taxer le patrimoine de StĂ©phane Richard de son vivant, non, mais une fois mort, oui !

À lire aussi

Macron enchaßne les déconvenues budgétaires : la situation devient hors de contrÎle

En Californie, l’Etat reprend les mĂ©decins “dĂ©viants” en main et refuse la libre discussion scientifique

[PAYANT] Urbi et Orbi n°21 – Quand le prĂ©sident de la ConfĂ©rence des Ă©vĂȘques de France fait de la (mauvaise) politique….

La question kurde au regard de l’affaire Mahsa Amini – par Yves-Marie Adeline

L’économie mondiale dans une phase inquiĂ©tante selon la CNUCED

Tocqueville et Gobineau : entretiens sur notre dĂ©cadence – par Nicolas Bonnal

Une étude préconise un simple lavage nasal pour prévenir les formes graves du Covid-19

Tous les souverainistes sont-ils vraiment prĂȘts au Frexit ?

ALERTE : malgrĂ© la pression des dĂ©putĂ©s europĂ©ens, Bourla refuse toujours d’ĂȘtre auditionnĂ©

Vers la fin de la pandĂ©mie de Covid-19 selon l’OMS

StĂ©phane Richard trouve qu’il paie trop d’impĂŽts et les autres pas assez…

Ce n’est pas le premiĂšre fois que StĂ©phane Richard prend position sur le bon niveau de taxation. En septembre 2019, il Ă©tait dĂ©jĂ  intervenu sur le sujet, en se plaignant de payer 700.000€ d’impĂŽts sur un salaire de 1,6 million€. Pour le manager nommĂ© par le gouvernement Ă  la tĂȘte d’une entreprise qu’il n’a pas crĂ©Ă©e, StĂ©phane Richard trouve donc plutĂŽt normal qu’on le laisse profiter de la fortune qu’il amasse depuis qu’il dirige Orange, et trouve tellement plus moral que ce soit les hĂ©ritiers qui paient Ă  sa place. 

Pourquoi cet avis est important

En lisant les dĂ©clarations de StĂ©phane Richard le manager, on comprend que le bonhomme se prend pour un entrepreneur. Lui qui est arrivĂ© Ă  la tĂȘte d’Orange grĂące au soutien de Christine Lagarde et d’autres, lui qui fit HEC et l’ENA et en sortit inspecteur gĂ©nĂ©ral des Finances, trouve normal d’usurper le titre d’entrepreneur (un entrepreneur en France Ă©tant un haut fonctionnaire nommĂ© Ă  la tĂȘte d’une entreprise dont l’État est actionnaire par le fait du prince). 

C’est en ce sens que son avis sur la fiscalitĂ© sur l’hĂ©ritage est importante et emblĂ©matique. Elle exprime l’opinion moyenne du haut fonctionnaire moyen qui s’imagine connaĂźtre l’entreprise privĂ©e au sens large. La prise de parole de StĂ©phane Richard est un signal fort envoyĂ© par Bercy et pour Bercy sur les orientations fiscales Ă  prendre dans les prochaines semaines. 

Cela ne signifie pas que la taxe sur l’hĂ©ritage au premier euro est sĂ»re. En revanche elle est de plus en plus probable et plausible. 

Les abattements sur l’hĂ©ritage devraient sauter

Si aucun arbitrage clair n’est rendu, un “mainstream” se dĂ©gage dĂ©sormais, favorable Ă  une remise en cause des abattements appliquĂ©s aujourd’hui en matiĂšre de fiscalitĂ© du patrimoine. Rappelons que cet abattement est un peu supĂ©rieur Ă  150.000€ sur l’assurance-vie, et de 100.000€ sur les successions de droit commun. Une solution de confort pour Bercy pourrait consister Ă  prĂ©server les taux actuels d’imposition en supprimant simplement les seuils d’abattement. 

Voilà une hypothÚse qui revient réguliÚrement et qui mérite de développer une stratégie préventive sur le patrimoine. 

About Post Author

42 Shares:
2 commentaires
  1. Si il a d autre proposition du mĂȘme acabit, !! je comprends pourquoi sa banque Virtuelle a atteint le meme niveau d efficacitĂ© Que la 3G que je capte de façon alĂ©atoire !Cela oblige a aller tĂ©lĂ©phoner sur mon balcon , Tout comme le technicien orange , qui vient dĂ©coupler ma tv pour avoir un Petit mieux de dĂ©bit internet mais qui ne fait pas de rabais pour un contrat qui propose les deux et un seul n est effectif ! Que fait la DGCCCRF ?
    EDF fait payer la Tva sur la Tva a la gloire de sonComite d entreprises, Alors pourquoi pas payer l impĂŽt hĂ©ritage aux Richards , sur un bien acquis apres s ĂȘtre acquittĂ© de sa redevance d etat , dite IMPOSTURE initialement , on prĂ©voie bien un « impĂŽt loyer virtuel « pour les propriĂ©taires avantages qu ils sont de s ĂȘtre prive de vacances pour s offrir un toit pendant que les locataires s Ă©clataient a la plage en CongePayes ! ENA ou l Ă©cole d Uriage, formation des Ă©lites Lysenkienne , gestionnaires du Capitalisme de Connivence !Respect Messieurs , Madame !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer